Anesthésie locale versus anesthésie générale pour les adultes subissant une vitrectomie

Question de la revue

Nous avons examiné les preuves concernant l'effet de l'anesthésie générale par rapport à différents types d'anesthésies locales dans la chirurgie vitréo-rétinienne (chirurgie impliquant la substance à l'intérieur de l'œil et la rétine, la membrane photosensible à l'arrière de l'œil).

Nous n'avons trouvé aucune étude éligible pour notre revue.

Contexte

La vitrectomie fait référence à l'ablation du corps vitré à l'intérieur de l'œil. Il s'agit d'une approche utilisée pour traiter la maladie de la rétine, notamment la rétinopathie diabétique ainsi qu'un décollement de la rétine. Le décollement de la rétine est un processus où la rétine se détache de l'arrière de l'œil. Avec le vieillissement de la population globale, ainsi qu'une augmentation de la fréquence du diabète, la vitrectomie est une procédure de plus en plus couramment réalisée. Traditionnellement, cette procédure est réalisée sous l'anesthésie générale. L'anesthésie générale est un produit (sous forme de gaz ou inhalé) qui provoque une perte de connaissance réversible. L'anesthésie locale implique l'administration d'un anesthésique local dans la zone souhaitée pour entraîner une perte de sensation dans une partie spécifique de l'organisme. Il existe une perception dans la communauté médicale que l'anesthésie locale peut être légèrement plus sûre que l'anesthésie générale. Il n'y a eu aucune revue de bonne qualité portant sur cette question.

Les caractéristiques de l'étude

Nous avons effectué des recherches dans les bases de données jusqu'en juillet 2016, mais nous n'avons trouvé aucune étude pertinente.

Résultats principaux

Cette revue n'a pas trouvé de preuves cliniques pertinentes sous la forme d'essais randomisés prospectifs permettant de déterminer quel type d'anesthésie pourrait être plus efficace pour les adultes subissant cette procédure. Il est important de mener des études bien conçues à l'avenir qui pourraient nous aider à donner une réponse à cette question.

La qualité des preuves

Nous n'avons pas analysé la qualité des données car nous n'avons pas trouvé d'études éligibles à inclure dans notre revue.

Conclusions des auteurs: 

Cette revue systématique n'a pas réussi à trouver des données cliniques pertinentes permettant de soutenir ou de réfuter une vitrectomie par la pars plana réalisée avec différentes modalités d'anesthésie locale versus anesthésie générale. Des essais cliniques de bonne qualité sont nécessaires pour définir le rôle de l'anesthésie locale versus générale pour une vitrectomie par la pars plana.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La vitrectomie est l'une des procédures ophtalmique les plus couramment réalisées dans le monde. Elle peut être réalisée à l'aide d'une anesthésie générale ou locale incluant une anesthésie régionale ou topique selon un certain nombre de facteurs, notamment l'aptitude du patient et la préférence du patient, du chirurgien ou de l'anesthésiste. Il n'y a eu aucune recommandation fondée sur des preuves sur la meilleure forme d'anesthésie pour cette intervention. Il n'y a pas de base claire de preuves combinées pour le meilleur type d'anesthésie, afin de réduire les risques, et de fournir les meilleures conditions chirurgicales et des résultats optimaux pour les patients.

Objectifs: 

Comparer l'anesthésie locale à l'anesthésie générale pour les adultes subissant une vitrectomie par la pars plana.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) dans la Bibliothèque Cochrane, ainsi que dans les références bibliographiques des études mises à jour le 25 juillet 2016 ; MEDLINE via Ovid SP (de 1972 à juillet 2016) et EMBASE via Ovid SP (de 1972 à juillet 2016). En outre, nous avons effectué des recherches dans le méta-registre des essais contrôlés (mREC), ClinicalTrials.gov et WHO International Clinical Trials Registry Platform (ICTRP) en juillet 2016. Nous avons effectué des recherches dans les actes de l'Annual Meeting of the Association for Research in Vision and Ophthalmology (ARVO) jusqu'à juillet 2016 pour obtenir des informations sur d'autres études pertinentes.

Nous avons également effectué des recherches dans les bases de données appropriées pour des revues en cours. Nous n'avons appliqué aucune restriction de langue. Nous avons évalué la recherche comme à jour le 25 juillet 2016.

Critères de sélection: 

Nous avions prévu d'inclure tous les essais contrôlés randomisés (ECR) portant sur la comparaison de différentes modalités d'anesthésie locale et l'anesthésie générale pour la vitrectomie par la pars plana. Nous avons pris en compte les différentes modalités suivantes d'anesthésie locale : l'anesthésie sub-Tenon, l'anesthésie rétrobulbaire, l'anesthésie topique, l'anesthésie péribulbaire. Nous avions prévu d'inclure les essais contrôlés randomisés en grappes. Nous avons exclu les essais quasi-ECR.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont réalisé indépendamment les recherches et évalué les études identifiées pour l'inclusion, selon les critères de sélection prédéfinis. Deux auteurs de la revue ont évalué la qualité des essais et planifié d'extraire les données.

Résultats principaux: 

Nous n'avons trouvé aucune étude éligible qui répondait à nos critères d'inclusion et nous n'étions donc pas en mesure de réaliser une méta-analyse ou une évaluation de leur qualité méthodologique.

Notes de traduction: 

Post-édition : Monika Antic (M2 ILTS, Université Paris Diderot)

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.