Soins destinés aux femmes enceintes qui ont subi une excision

L'excision de l'appareil génital féminin (EGF), également connu sous le nom de mutilation de l'appareil génital féminin (MGF) ou de circoncision féminine, consiste à exciser ou à endommager une partie ou la totalité des organes génitaux externes d'une femme ou d'une fille en raison de croyances culturelles, ou pour des raisons qui ne sont pas liées à un traitement médical. Elle est souvent réalisée par des praticiens traditionnels tels que des accoucheuses traditionnelles, sans aucune forme d'anesthésie ou d'analgésie, en utilisant des instruments non stériles. L'EGF ne présente aucun bénéfice médical connu, et elle peut être dangereuse pour la santé et le bien-être psychologique de ces femmes et de ces filles, en entraînant des problèmes aussi bien à court terme qu'à long terme. Les complications à long terme comprennent les infections pelviennes chroniques, la formation de kystes, l'obstruction vaginale et l'infertilité. Certains des problèmes de santé majeurs associés à l'EGF et rencontrés par la plupart des femmes surviennent au cours de la grossesse et de l'accouchement. Dans certains cas, les complications de l'EGF peuvent conduire au décès.

Les soins proposés à ces femmes comprennent 1) l'intervention chirurgicale visant à élargir l'orifice vaginal (désinfibulation), 2) l'incision du périnée pendant l'accouchement afin d'élargir l'orifice et faciliter la naissance du bébé (épisiotomie), 3) le retrait des kystes et 4) le traitement des infections. Les femmes et leur partenaire peuvent également bénéficier de services de conseil qui leur permettent d'explorer et de comprendre les problèmes causés par l'EGF. Cela peut également les aider à prendre des décisions éclairées sur les soins dont ils peuvent bénéficier.

Nous avons recherché des essais contrôlés randomisés afin de déterminer ce qui est susceptible d'être le plus efficace pour les femmes. Cependant, nous n'avons trouvé aucune étude pouvant être incluse dans cette revue. Par conséquent, il reste à résoudre le problème du meilleur traitement que l'on puisse offrir aux femmes enceintes et aux femmes envisageant une grossesse dans ces circonstances. Il est urgent de réaliser des essais, bien que la réalisation de ces études puisse être difficile. En attendant, les soignants feront de leur mieux pour prendre soin de ces femmes pendant la grossesse et l'accouchement.

Conclusions des auteurs: 

La recherche sur l'EGF est principalement axée sur les études observationnelles pour décrire le contexte social et culturel de la pratique, et nous n'avons trouvé aucun essai d'intervention réalisé pour améliorer les résultats des femmes enceintes présentant des complications de l'EGF. Bien que les ECR fournissent les preuves les plus fiables sur l'efficacité des interventions, il reste la question de ce que l'on considère comme approprié sur le plan éthique et de la volonté des femmes à subir une randomisation sur un problème qui est intriqué dans les traditions et les croyances culturelles. Par conséquent, réaliser une telle étude pourrait s'avérer difficile.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'excision de l'appareil génital féminin (EGF) désigne toutes les procédures qui comprennent l'ablation partielle ou totale de l'appareil génital féminin externe, ou d'autres lésions des organes génitaux féminins pour des raisons culturelles ou d'autres raisons non thérapeutiques. L'EGF ne présente aucun bénéfice médical connu, et elle peut être dangereuse pour la santé et le bien-être psychologique des femmes et des filles qui subissent cette pratique, en entraînant des complications aussi bien à court terme qu'à long terme. Les problèmes de santé importants associés à l'EGF que rencontrent la plupart des femmes sont la mortalité et la morbidité maternelle et néonatale, le besoin d'avoir recours à un accouchement assisté et la détresse psychologique. A l'aide de bonnes recommandations cliniques pour prendre soin des femmes qui ont subi une excision, les interventions pourraient offrir des soins holistiques culturellement adaptés et non moralisateurs afin d'améliorer les résultats et la qualité de vie globale des femmes. Cette revue se concentre sur les interventions essentielles réalisées pour améliorer les résultats et la qualité de vie globale des femmes enceintes qui ont subi une EGF.

Objectifs: 

Évaluer l'impact des interventions visant à améliorer tous les résultats chez les femmes enceintes ou les femmes envisageant une grossesse qui ont subi une excision. Le groupe de comparaison était constitué de celles ayant subi une EGF mais n'ayant bénéficié d'aucune intervention.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué une recherche dans le registre d’essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (31 décembre 2012) et auprès d'organisations participant à des projets sur l'EGF.

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés (ECR), essais randomisés en grappes ou essais quasi-ECR avec un compte rendu de données comparant les résultats des interventions chez les femmes enceintes ou les femmes envisageant une grossesse ayant subi une excision en comparaison avec celles n'ayant reçu aucune intervention.

Recueil et analyse des données: 

Nous n'avons identifié aucun ECR, essai randomisé en grappes ou essai quasi-ECR.

Résultats principaux: 

Il n'y a pas d'études incluses.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.