Acides gras polyinsaturés (AGPI) pour les enfants présentant des troubles spécifiques de l'apprentissage

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Les enfants sont considérés comme souffrant de troubles spécifiques de l'apprentissage lorsque leurs compétences en lecture, écriture et mathématiques sont considérablement inférieures à ce qui est attendu à leur âge, sans que cela résulte d'une intelligence limitée, d'un enseignement inadéquat ou d'une détresse sociale. Ces troubles peuvent se produire seuls (par exemple, trouble de la lecture uniquement), ensemble (par exemple, trouble de la lecture et des mathématiques) ou associés à un autre problème de développement, tel que le trouble du déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH). Les acides gras polyinsaturés (AGPI) sont considérés comme bons pour le cerveau et les laboratoires pharmaceutiques encouragent leur utilisation, généralement sous forme d'acides gras oméga-3 ou d'acide docosahexaénoïque (DHA) pour renforcer les capacités d'apprentissage. L'objectif de cette revue était d'évaluer les effets d'une supplémentation en AGPI sur les compétences en lecture, écriture, orthographe et mathématiques des enfants souffrant de troubles spécifiques de l'apprentissage. Nous avons trouvé une étude mesurant l'effet des AGPI contre placebo sur les compétences en lecture, orthographe (écriture) ou mathématiques chez les enfants souffrant de troubles spécifiques de l'apprentissage. Toutefois, cette étude n'a pas pu être incluse car un autre ingrédient actif (la carnosine) était également utilisé. Nous avons trouvé une autre étude que nous n'avons pas pu inclure ou éliminer en raison du manque d'informations. Les données sont donc insuffisantes pour soutenir ou réfuter l'utilisation des AGPI chez les enfants souffrant de troubles spécifiques de l'apprentissage.

Conclusions des auteurs: 

Les données sont insuffisantes pour tirer des conclusions quelles qu'elles soient sur l'utilisation des AGPI chez les enfants souffrant de troubles spécifiques de l'apprentissage. Des études randomisées bien conçues sont donc nécessaires pour soutenir ou réfuter l'utilisation des AGPI chez ce groupe d'enfants.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Environ 5 % des enfants d'âge scolaire souffrent d'un trouble spécifique de l'apprentissage, défini comme une incapacité inexpliquée à acquérir des compétences adéquates en lecture, écriture ou mathématiques, sans pour autant résulter de capacités intellectuelles réduites, d'un enseignement inadéquat ou d'une détresse sociale. 80 % de ces troubles concernent la lecture. Les acides gras polyinsaturés (AGPI), notamment les acides gras oméga-3 et oméga-6, qui sont présents en grande quantité dans le cerveau et la rétine, sont importants pour l'apprentissage. On a constaté que certains enfants souffrant de troubles spécifiques de l'apprentissage présentaient des carences en oméga-3 et 6 et il a été avancé que la supplémentation en AGPI pouvait aider ces enfants à améliorer leurs capacités d'apprentissage.

Objectifs: 

Évaluer les effets sur les résultats d'apprentissage de la supplémentation en acides gras polyinsaturés (AGPI) chez les enfants présentant des troubles d'apprentissage spécifiques.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons fait des recherches dans les bases de données suivantes en avril 2012 : CENTRAL (numéro 4, 2012), MEDLINE (de 1948 à la 2ème semaine d'avril 2012), EMBASE (de 1980 à la 16ème semaine de l'année 2012), PsycINFO (de 1806 à avril 2012), ERIC (de 1966 à avril 2012), Science Citation Index (de 1970 au 20 avril 2012), Social Science Citation Index (de 1970 au 20 avril 2012), Conference Proceedings Citation Index - Science (de 1970 au 20 avril 2012), Conference Proceedings Citation Index - Social Science and Humanities (de 1970 au 20 avril 2011), la base des revues systématiques Cochrane (numéro 4, 2012), DARE (numéro 2, 2012), ZETOC (24 avril 2012) et WorldCat (24 avril 2012). Nous avons également effectué une recherche dans le système d'enregistrement international des essais cliniques de l'OMS et sur ClinicalTrials.gov le 24 avril 2012, ainsi qu'au sein des listes bibliographiques des articles identifiés lors des recherches.

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés ou quasi-randomisés comparant les acides gras polyinsaturés (AGPI) contre placebo ou absence de traitement chez les enfants de moins de 18 ans, présentant des troubles spécifiques de l'apprentissage diagnostiqués par le DSM-IV, la ICD-10 ou des critères équivalents. Nous avions l'intention d'inclure les participants présentant également des troubles du développement, tels que le trouble du déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH) ou l'autisme.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs (ML et KH) ont, de façon indépendante, consulté les titres et résumés des résultats des recherches et éliminé toutes les études qui ne correspondaient pas aux critères d'inclusion. Les auteurs ont été contactés afin d'obtenir des informations manquantes et des clarifications lorsque cela était nécessaire.

Résultats principaux: 

Nous n'avons identifié aucune étude éligible à inclure dans la revue. Une étude est en attente de classification, dans la mesure où nous n'avons pas pu obtenir d'informations auprès de son auteur.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.