Effet des interventions visant à améliorer la qualité de l'eau et l'approvisionnement en eau, garantir des conditions d'hygiène publique et encourager le lavage des mains au savon, sur la croissance physique des enfants

Dans les pays à revenu faible, on estime à 165 millions le nombre d'enfants de moins de cinq ans qui souffrent de sous-nutrition chronique qui entraîne un retard de croissance physique, c'est-à-dire qu'ils sont trop petits pour leur âge, et à 52 millions le nombre d'enfants qui souffrent de sous-nutrition aiguë qui les rend émaciés, c'est-à-dire qu'ils sont trop maigres pour leur taille. Une croissance insuffisante au tout début de la vie augmente les risques de maladie et de décès pendant l'enfance. Les deux causes immédiates de la sous-nutrition infantile sont un apport alimentaire insuffisant et des maladies infectieuses telles que la diarrhée. Des interventions Eau, assainissement et hygiène (programmes WASH de l'UNICEF) sont fréquemment mises en place pour réduire les maladies infectieuses ; cette revue évalue l'effet que les interventions WASH peuvent avoir sur les résultats nutritionnels chez les enfants. La revue inclut les données issues des interventions randomisées et non randomisées conçues pour (i) améliorer la qualité microbiologique de l'eau potable ou protéger la qualité microbiologique de l'eau avant sa consommation ; (ii) introduire un nouvel approvisionnement en eau ou un approvisionnement en eau amélioré ou améliorer la distribution ; (iii) introduire ou élargir la couverture et l'utilisation des installations conçues pour améliorer l'hygiène publique ; ou (iv) encourager le lavage des mains au savon après avoir fait ses besoins et éliminé les déchets des enfants, et avant de préparer et de manipuler la nourriture, ou une combinaison de ces interventions, chez les enfants âgés de moins de 18 ans.

Nous avons identifié 14 études portant sur ce type d'interventions impliquant 22 241 enfants à l'état basal et incluant des données sur les critères nutritionnels pour 9 469 enfants. Les méta-analyses des données issues des essais randomisés en grappes suggèrent que les interventions WASH confèrent un petit bénéfice à la croissance chez les enfants âgés de moins de cinq ans. Même si elle est potentiellement importante, cette conclusion est fondée sur des études relativement à court terme, parmi lesquelles aucune ne présente une grande qualité méthodologique, et doit par conséquent être considérée avec prudence. Plusieurs études robustes à grande échelle sont actuellement en cours dans des pays à revenu faible et devraient fournir des données permettant d'orienter la pratique courante par rapport à ces résultats.

Conclusions des auteurs: 

Les preuves disponibles issues de la méta-analyse des données recueillies dans les essais contrôlés randomisés en grappes ayant une période d'intervention de 9 à 12 mois, laissent entendre qu'il existe un petit bénéfice des interventions WASH (Eau, assainissement et hygiène) (spécifiquement la désinfection par l'énergie solaire de l'eau, la fourniture de savon et l'amélioration de la qualité de l'eau) sur le développement de la taille chez les enfants âgés de moins de cinq ans. La durée des études portant sur des interventions était relativement courte et aucune des études incluses ne présente une grande qualité méthodologique. Très peu d'études ont fourni des données sur le respect de l'intervention, l'attrition et les coûts. Plusieurs études sont actuellement en cours dans des pays à revenu faible et devraient fournir des données solides permettant d'orienter la pratique courante par rapport à ces résultats.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Des interventions Eau, assainissement et hygiène (programmes WASH de l'UNICEF) sont fréquemment mises en place pour réduire les maladies infectieuses, et peuvent être associés à l'amélioration des résultats nutritionnels chez les enfants.

Objectifs: 

Évaluer l'effet des interventions visant à améliorer la qualité de l'eau et l'approvisionnement en eau (quantité nécessaire pour assurer les pratiques sanitaires), assurer des conditions sanitaires convenables et encourager le lavage des mains au savon, sur l'état nutritionnel des enfants âgés de moins de 18 ans et identifier les lacunes concernant la recherche actuelle.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans 10 bases de données en langue anglaise (y compris MEDLINE et CENTRAL) et 3 bases de données en langue chinoise pour trouver des études publiées en juin 2012. Nous avons effectué des recherches dans les bases de données de la littérature grise, les actes de conférences et les sites Internet, passé en revue les listes bibliographiques et contacté des experts et des auteurs d'étude.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés (incluant les essais randomisés en grappes), quasi-randomisés et non randomisés, les études de cohortes contrôlées ou croisées et les études historiquement contrôlées, comparant les interventions WASH (programmes WASH de l'UNICEF : Eau, assainissement et hygiène) parmi les enfants âgés de moins de 18 ans.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont indépendamment recherché et extrait les données sur les mesures anthropométriques et biochimiques de l'état micro-nutritionnel chez les enfants, et sur le respect de l'intervention, l'attrition et les coûts soit dans les rapports publiés soit en contactant les investigateurs des études. Nous avons calculé la différence moyenne (DM) avec intervalle de confiance (IC) à 95 %. Nous avons réalisé des méta-analyses au niveau des études et au niveau des individus afin d'estimer les mesures regroupées de l'effet pour les essais contrôlés randomisés uniquement.

Résultats principaux: 

Quatorze études (cinq essais contrôlés randomisés en grappes et neuf études non randomisées avec des groupes de comparaison) menées dans 10 pays à revenu faible et intermédiaire impliquant 22 241 enfants à l'état basal et incluant des données sur les résultats nutritionnels pour 9 469 enfants ont fourni des informations pertinentes. La durée des études variait de 6 à 60 mois et toutes les études ont inclus des enfants âgés de moins de cinq ans au moment de l'intervention. Les études comprenaient des interventions WASH (Eau, assainissement et hygiène) seules ou en association. Des mesures anthropométriques des enfants ont été recueillies dans la totalité des 14 études, et neuf études ont rapporté au moins l'un des indices anthropométriques suivants : poids pour taille, poids pour âge et taille pour âge. Aucune des études incluses ne présentait une grande qualité méthodologique puisque aucune des cinq études n'avait masqué la nature de l'intervention pour les participants.

Les scores z pour les indices poids pour âge, poids pour taille et taille pour âge étaient disponibles pour cinq essais contrôlés randomisés en grappes d'une durée comprise entre 9 et 12 mois. La méta-analyse incluant 4 627 enfants n'a pas permis d'identifier des preuves d'un effet des interventions WASH (Eau, assainissement et hygiène) sur le score z pour l'indice poids pour âge (DM 0,05 ; IC à 95 % -0,01 à 0,12). La méta-analyse incluant 4 622 enfants n'a pas permis d'identifier des preuves d'un effet des interventions WASH (Eau, assainissement et hygiène) sur le score z pour l'indice poids pour taille (DM 0,02 ; IC à 95 % -0,07 à 0,11). La méta-analyse incluant 4 627 enfants a permis d'identifier un effet marginal statistiquement significatif des interventions WASH (Eau, assainissement et hygiène) sur le score z pour l'indice taille pour âge (DM 0,08 ; IC à 95 % 0,00 à 0,16). Ces observations ont été corroborées par l'analyse des données individuelles des participants intégrant des informations sur 5 375 à 5 386 enfants inclus dans cinq essais contrôlés randomisés en grappes.

Aucune étude ne signalait des événements indésirables. Le respect des interventions des études a été indiqué uniquement dans deux études (toutes deux étaient des essais contrôlés randomisés en grappes) et variait de faible (< 35 %) à grand (> 90 %). Le taux d'attrition d'étude a été rapporté dans sept études et variait de 4 % à 16,5 %. Le coût des interventions a été rapporté dans une seule étude dans laquelle le coût total des interventions WASH (Eau, assainissement et hygiène) était de 15 dollars US/habitant. Aucune des études n'a rendu compte de répercussions différentielles pertinentes pour les questions d'équité telles que le sexe, la catégorie socioéconomique et la religion.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.