Le traitement au bicarbonate de sodium est-il utile pour les personnes souffrant de problèmes rénaux aigus ?

La détérioration rénale aiguë est un problème commun que l'on retrouve souvent chez les personnes qui doivent être traitées pour des problèmes non liés à la santé rénale. Une santé rénale défaillante est souvent la cause d'une acidité sanguine plus importante que la normale (acidose) qui est en elle-même considérée comme néfaste.

Pour traiter les patients atteints d'acidose il a été proposé de leur donner des solutions alcalines afin de contrer ou de neutraliser les effets de l'acide. Le bicarbonate de sodium est la solution alcaline normalement utilisée.

Nous avons cherché dans la littérature médicale des données sur les avantages ou les inconvénients de l'administration de bicarbonate de sodium aux personnes dont les reins sont défaillants. Nous n'avons pas trouvé d'essais contrôlés randomisés (ECR) ayant évalué les bénéfices et les inconvénients de l'administration de bicarbonate de sodium aux personnes souffrant de problèmes rénaux aigus.

Par conséquent, nous ne pouvons ni recommander ni rejeter l'utilisation de bicarbonate de sodium pour les personnes souffrant de problèmes rénaux. Nous recommandons que des ECR soient menés afin de répondre à cette question.

Conclusions des auteurs: 

Nous n'avons trouvé aucun résultat d'ECR - favorable ou non - sur l'utilisation de bicarbonate de sodium par les personnes souffrant d'IRA. Nous avons conclu qu'il y a dans ce domaine un besoin urgent d'ECR bien menés.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'insuffisance rénale aiguë (IRA) est une affection commune, grave, mais potentiellement traitable. L'IRA étant souvent associée à une acidose, il est devenu pratique courante de recommander l'administration de bicarbonate de sodium pour corriger le déséquilibre acide.

Objectifs: 

Évaluer les bénéfices et les inconvénients de l'utilisation de bicarbonate de sodium pour les personnes atteintes d'IRA. Le critère principal de jugement était la mortalité toutes causes, et les critères de jugement secondaires étaient le besoin pour le patient d'une thérapie de remplacement rénal, le retour au fonctionnement rénal de départ et la survie globale.

La stratégie de recherche documentaire: 

En novembre 2011, nous avons effectué une recherche dans le registre spécialisé du groupe Cochrane de néphrologie à l'aide de mots clés pertinents pour cette revue. Le registre est rempli à l'aide de recherches dans Ovid MEDLINE, le registre central Cochrane des essais contrôlés, EMBASE et de résultats de recherche manuelle provenant de journaux et d'actes de conférences en rapport avec les reins.

Critères de sélection: 

Devaient être inclus tous les essais randomisés contrôlés (ERC) ayant examiné l'utilisation de la supplémentation en bicarbonate de sodium, quelle que soit la voie d'administration, pour le traitement des adultes atteints d'IRA. La stratégie de recherche documentaire n'a pas restreint l'inclusion sur la base d'une limite d'âge supérieure ou de la langue de publication. Nous n'avons pas pris en considération pour inclusion les études qui s'étaient penchées sur l'utilisation du bicarbonate de sodium pour la prévention de l'IRA.

Recueil et analyse des données: 

Tous les auteurs avaient prévu d'évaluer et extraire les informations de manière indépendante. Nous étions censés recueillir des informations sur les méthodes, les participants, les interventions et les résultats. Les résultats devaient être exprimés en risques relatifs (RR) pour les résultats dichotomiques et en différences moyennes (DM) pour les données continues, avec des intervalles de confiance (IC) à 95 %.

Résultats principaux: 

Bien que notre recherche dans la littérature ait permis d'identifier quatre études, aucune de celles-ci ne remplissait nos critères de sélection prédéterminés. Aucune étude appropriée à l'inclusion dans cette revue n'a donc été identifiée.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.