L'utilisation d'aiguilles émoussées plutôt que pointues pour prévenir les blessures par piqûre d'aiguille chez le personnel chirurgical

Les chirurgiens et leurs assistants sont particulièrement à risque de piqûres accidentelles pendant les interventions chirurgicales. Cela peut conduire à l'infection par le VIH ou par d'autres virus à diffusion hématogène. L'utilisation d'aiguilles émoussées est proposée afin de prévenir les blessures par piqûre d'aiguille. Nous avons examiné la littérature pour évaluer l'effet préventif des aiguilles émoussées, par rapport aux aiguilles pointues, sur les blessures par piqûre d'aiguille chez le personnel chirurgical. Nous avons recherché dans plusieurs bases de données médicales (jusqu'à mai 2011). Une étude était incluse s'il s'agissait d'un essai contrôlé randomisé (ECR) sur l'utilisation d'aiguilles de suture émoussées plutôt que pointues pour prévenir les piqûres accidentelles chez le personnel chirurgical. Nous avons trouvé 10 ECR recouvrant 2961 opérations dans lesquelles des aiguilles émoussées ont été comparées à des aiguilles pointues. Six études concernaient des 'opérations abdominales, deux la réparation vaginale et deux la pose de prothèse de hanche. En moyenne, un chirurgien utilisant des aiguilles pointues subissait une perforation de gant pour trois opérations. L'utilisation d'aiguilles émoussées a réduit le risque de perforation des gants de 54% (intervalle de confiance à 95% : 46% à 62%) par rapport aux aiguilles pointues. L'utilisation d'aiguilles émoussées dans six opérations permettra donc d'éviter une perforation de gant. Dans quatre études, l'utilisation d'aiguilles émoussées a également réduit de 69% le nombre de piqûres accidentelles signalées par les intéressés (intervalle de confiance à 95% : 14% à 68%). Bien que les chirurgiens aient signalé qu'une plus grande force était nécessaire pour les aiguilles émoussées, l'utilisation de ces aiguilles était encore considérée comme acceptable dans cinq des six études. Nous avons conclu qu'il existe des preuves de qualité élevée que l'utilisation d'aiguilles émoussées réduit sensiblement le risque qu'ont les chirurgiens et leurs assistants de contracter des maladies infectieuses dans toute une gamme d'opérations, de par la réduction du nombre de blessures par piqûre d'aiguille. Il est peu probable que des recherches futures modifient cette conclusion.

Conclusions des auteurs: 

Il existe un haut niveau de preuve montrant que l'utilisation d'aiguilles émoussées réduit sensiblement le risque d'exposition au sang et aux liquides corporels chez les chirurgiens et leurs assistants pour toute une gamme d'opérations. Il est peu probable que des recherches futures modifient cette conclusion.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les chirurgiens et leurs assistants sont particulièrement à risque d'exposition au sang suite à des perforations de gants ou à des piqûres accidentelles lors des interventions. L'utilisation d'aiguilles émoussées peut réduire ce risque, car celles-ci ne pénètrent pas facilement la peau mais restent efficaces dans les autres tissus.

Objectifs: 

Déterminer l'efficacité des aiguilles émoussées comparativement aux aiguilles pointues pour prévenir les incidents d'exposition percutanée chez le personnel chirurgical.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué une recherche dans MEDLINE et EMBASE (jusqu'à mai 2011), CENTRAL, NHSEED, Science Citation Index Expanded, CINAHL, Nioshtic, CISdoc, PsycINFO et LILACS (jusqu'à septembre 2010).

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés (ECR) portant sur l'utilisation d'aiguilles de suture émoussées versus des aiguilles pointues pour prévenir les blessures par piqûre d'aiguille chez le personnel chirurgical, mesurant les perforations de gants ou les piqûres accidentelles signalées par les intéressés.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont indépendamment évalué l'éligibilité des études et le risque de biais dans les essais, et ont extrait les données. Nous avons synthétisé les résultats des études dans une méta-analyse à effet fixe.

Résultats principaux: 

Nous avons trouvé 10 ECR auxquels ont participé 2961 chirurgiens effectuant une opération dans laquelle l'utilisation d'aiguilles émoussées était comparée à l'utilisation d'aiguilles pointues. Quatre études concernaient la fermeture abdominale, deux la césarienne, deux la réparation vaginale et deux la pose de prothèse de hanche. En moyenne, un chirurgien utilisant des aiguilles pointues subissait une perforation de gant pour trois opérations. L'utilisation d'aiguilles émoussées réduisait le risque de perforation de gant, avec un risque relatif (RR) de 0,46 (intervalle de confiance (IC) à 95% : 0,38 à 0,54), par rapport aux aiguilles pointues. L'utilisation d'aiguilles émoussées permettra donc d'éviter une perforation de gant pour six opérations.

Dans quatre études, l'utilisation d'aiguilles émoussées avait réduit le nombre de blessures par piqûre d'aiguille signalées par l'intéressé, avec un RR de 0,31 (IC 95% : 0,14 à 0,68). La force nécessaire à l'utilisation d'aiguilles émoussées étant plus élevée, leur utilisation était jugée plus difficile mais encore acceptable dans cinq des six études.

Le niveau de preuves a été considéré comme élevée.

Notes de traduction: 

Translated by: French Cochrane Centre

Translation supported by: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.