Clofibrate contre l'ictère néonatal

L'ictère est un problème courant pendant la période néonatale, classiquement pendant la première semaine de vie. Il est traité assez efficacement à l'aide d'une photothérapie qui consiste à placer le bébé sous des lampes spéciales pendant une durée maximale de trois à quatre jours. Dans certains pays, on utilise le clofibrate en association avec la photothérapie pour réduire la durée nécessaire d'exposition du bébé aux lampes, réduisant ainsi l'anxiété des parents et améliorant les opportunités pour établir un lien parent-bébé.

Nous avons examiné les preuves à l'aide de recherches systématiques dans la littérature et avons résumé les données sur les critères d'évaluation pour vérifier si le clofibrate avait réellement un effet sur le temps passé sous les lampes. Nous avons identifié 12 études et l'usage de clofibrate a réduit le temps passé sous les lampes de 23 heures en moyenne, tant pour les bébés nés à terme que pour les bébés prématurés.

Cependant, la plupart des études avaient été réalisées dans un pays, l'Iran, ces résultats peuvent donc ne pas être généralisables à d'autres pays. Des recherches supplémentaires doivent être réalisées dans d'autres pays avant que l'usage du clofibrate puisse être recommandé.

Conclusions des auteurs: 

Il n'existe pas suffisamment de données provenant de différents pays relatives à l'usage du clofibrate associé à une photothérapie pour traiter l'hyperbilirubinémie pour établir des recommandations concernant la pratique. Des essais à plus grande échelle doivent être réalisés pour déterminer l'efficacité du clofibrate pour réduire la nécessité et la durée de la photothérapie chez les nourrissons nés à terme et prématurés atteints d'hyperbilirubinémie.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Il existe de nombreux états pathologiques conduisant à un taux élevé de bilirubine non conjugué (hyperbilirubinémie) chez les nouveau-nés. Actuellement, les traitements standards contre l'hyperbilirubinémie non conjuguée comprennent la photothérapie et l'exsanguino-transfusion. En plus de la photothérapie, le clofibrate a été étudié comme traitement contre l'hyperbilirubinémie dans plusieurs pays.

Objectifs: 

Déterminer l'efficacité et l'innocuité du clofibrate en association avec une photothérapie versus photothérapie seule dans les cas d'hyperbilirubinémie néonatale non conjuguée.

La stratégie de recherche documentaire: 

Des essais contrôlés randomisés ont été identifiés par une recherche dans MEDLINE (de 1950 à avril 2012) avant d'être traduits pour être utilisés dans The Cochrane Library, EMBASE de 1980 à avril 2012 et CINAHL. Toutes les recherches ont été relancées le 2 avril 2012.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus les essais dans lesquels les nouveau-nés atteints d'hyperbilirubinémie recevaient du clofibrate en association avec une photothérapie, une photothérapie seule ou un placebo en association avec une photothérapie.

Recueil et analyse des données: 

Les données ont été extraites et analysées indépendamment par deux auteurs de la revue (MG et HM). Les effets du traitement sur les critères de jugement suivants ont été déterminés : changement moyen des taux de bilirubine, durée moyenne du traitement avec la photothérapie, nombre d'exsanguino-transfusions nécessaires, effets indésirables du clofibrate, encéphalopathie bilirubinique et mortalité néonatale. Les auteurs des études ont été contactés pour obtenir des informations supplémentaires. La qualité méthodologique des études a été analysée dans un tableau de « Risque de biais ».

Résultats principaux: 

Quinze études (deux impliquant des nouveau-nés prématurés et 13 impliquant des nouveau-nés nés à terme) ont été incluses dans cette revue. Toutes ces études, sauf une, ont été réalisées en Iran. Pour les nouveau-nés prématurés, on a observé un taux de bilirubine sensiblement inférieur dans le groupe sous 100 mg/kg de clofibrate comparé au groupe témoin avec une différence moyenne de -1,37 mg/dL (IC à 95 % -2,19 mg/dL à -0,55 mg/dL) (-23 µmol/L ; IC à 95 % -36 µmol/L à -9 µmol/L) après 48 heures. Pour les nouveau-nés nés à terme, on a observé des taux de bilirubine sensiblement inférieurs dans le groupe sous clofibrate comparé au groupe témoin après 24 et 48 heures de traitement, avec une différence moyenne pondérée de -2,14 mg/dL (IC à 95 % -2,53 mg/dL à -1,75 mg/dL) (-37 µmol/L ; IC à 95 % -43 µmol/L à -30 µmol/L] et -1,82 mg/dL (IC à 95 % -2,25 mg/dL à -1,38 mg/dL) (-31 µmol/L ; IC à 95 % -38 µmol/L à -24 µmol/L), respectivement.

On a constaté une durée de photothérapie sensiblement inférieure dans le groupe sous clofibrate comparé au groupe témoin à la fois pour les nouveau-nés prématurés et nés à terme, avec une différence moyenne pondérée de -23,82 heures (IC à 95 % -30,46 heures à -17,18 heures) et -25,40 heures (IC à 95 % -28,94 heures à -21,86 heures), respectivement.

Aucune des études n'a rendu compte des taux d'encéphalopathie bilirubinique, des taux de mortalité néonatale ou des taux de satisfaction des parents ou du personnel concernant les interventions.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.