Des inspections par des tiers de l'adhérence aux normes de soins des établissements de santé peuvent-elles améliorer les résultats en matière de santé ?

Quel est l'objectif de cette revue ?

L'objectif de cette revue Cochrane était de déterminer si un contrôle externe de la conformité aux normes peut améliorer le fonctionnement des établissements de santé, le comportement des professionnels de la santé et les résultats chez les patients. Les chercheurs de Cochrane ont recueilli et analysé toutes les études pertinentes afin de répondre à cette question et ont trouvé deux études.

Éléments clés

Il est difficile d'établir si les programmes d'inspection par des tiers conçus pour mesurer l'adhérence d'un établissement de santé aux normes de soins peuvent améliorer les pratiques professionnelles et les résultats en matière de santé. Il y avait peu d'informations sur les résultats des patients. Cette revue met en évidence le manque d'évaluations de bonne qualité.

Qu'est-ce qui a été étudié dans la revue ?

Les programmes d'inspection par des tiers (externes) sont utilisés dans les établissements de santé (par ex. les cliniques et les hôpitaux) afin d'augmenter la conformité aux normes de soins fondées sur des preuves, mais on sait très peu de choses quant à leurs bénéfices en termes de performance de l'organisation (par exemple, les temps d'attente, la durée des hospitalisations), de performance des professionnels de la santé (par exemple, le nombre de cas référés ou de prescriptions) et de résultats chez les patients (par ex. la mortalité, et les critères de jugement spécifiques tels que l'état de la glycémie chez les patients diabétiques, ou la perte de poids pour les patients obèses ou en surpoids), ou encore de leur rentabilité. Les programmes d'accréditation sont un exemple d'un système de révision externe. L'accréditation est un processus de révision qui permet aux établissements de santé y participant de démontrer leur capacité à répondre aux critères prédéterminés et aux normes d'accréditation établis par une agence professionnelle d'accréditation. Les programmes d'inspection des mesures de contrôle des infections peuvent également faire office d'exemples. Destinées à réduire la fréquence des infections, des normes fondées sur des preuves et les meilleures pratiques sont utilisées pour améliorer la qualité des soins ainsi que la sécurité et pour réduire la fréquence des infections acquises dans les établissements de santé (également connues sous le nom d'infections nosocomiales ou d'infections liées aux soins, ce sont des infections qui sont contractées dans un hôpital ou un autre établissement de santé). Si les normes ne sont pas observées, le corps de contrôle externe peut prendre des actions pour soutenir celles-ci.

Quels sont les principaux résultats de la revue ?

Les auteurs de la revue ont effectué des recherches dans la littérature pour trouver des études évaluant les effets du contrôle externe de conformité aux normes et n'ont trouvé que deux études pertinentes : une étude impliquant 20 hôpitaux en République sud-africaine et une étude fournissant des données provenant de séries chronologiques (une séquence de mesures des résultats recueillis successivement à intervalles réguliers) impliquant tous les hôpitaux-trusts de soins aigus en Angleterre (un trust est un hôpital associé au NHS, service de santé public ayant décidé d'être dirigé par une fondation plutôt que par les autorités locales). L'absence d'inspection a fait office de comparaison.

Une étude rapportait une amélioration des scores de conformité avec les normes d'accréditation des hôpitaux. Cependant, on ignore si le contrôle externe conduit à une meilleure conformité aux normes parce que le niveau de certitude des preuves était très faible. Seul un des neuf hôpitaux contrôlés a obtenu l'accréditation au cours de la période d'étude.

Une autre étude a rapporté des informations sur les effets d'un programme d'inspection du contrôle des infections. Ce programme avait été commandé au Royaume-Uni pour réduire les taux d'infection aux MRSA (le Staphylocoque doré résistant à la méticilline, qui est une forme d'infection à des bactéries qui sont résistantes à de nombreux antibiotiques). Cependant, le programme d'inspection n'était qu'un élément parmi un large éventail de méthodes qui étaient appliquées au contrôle des infections dans le service de santé publique britannique à ce moment. Même avant l'introduction du programme d'inspection, les taux d'infections semblaient être en déclin ; l'introduction du programme d'inspection n'a pas accéléré cette diminution. On ignore également si le programme d'inspection de la commission de la santé sur les infections nosocomiales peut ou pas conduire à une baisse des taux d'infections par le MRSA car le niveau de certitude des preuves était très faible.

Cette revue est-elle d'actualité ?

Les auteurs de la revue ont recherché des études qui avaient été publiées jusqu'en juin 2015.

Conclusions des auteurs: 

La revue met en évidence la rareté des évaluations contrôlées de haute qualité portant sur l'efficacité et la rentabilité des systèmes d'inspection externe. Si les politiciens souhaitent mieux comprendre l'efficacité de ce type d'intervention, il est nécessaire de réaliser des études supplémentaires pour un large éventail de lieux et de contextes, et de rapporter des critères de jugement importants pour les patients.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les systèmes d'inspection sont utilisés dans le cadre de la santé pour promouvoir une amélioration de la qualité (c'est-à-dire pour atteindre des changements des structures ou procédures organisationnelles, du comportement des prestataires de soins et des résultats pour les patients). Ces systèmes sont basés sur l'hypothèse selon laquelle une adhérence validée de manière externe à des normes fondées sur des données factuelles (évaluée par des inspections/évaluations) se traduira par une meilleure qualité des soins. Cependant, les bénéfices du contrôle externe par rapport aux résultats au niveau de l'organisation, des prestataires de soins et des patients ne sont pas clairs. Cet article est la première mise à jour de la revue Cochrane originale publiée en 2011.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité du contrôle externe de conformité aux normes pour améliorer le fonctionnement des établissements de santé, le comportement des professionnels de santé et les résultats chez les patients.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans les bases de données électroniques suivantes pour identifier les études jusqu'au 1er juin 2015 : le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE, Embase, la base de données des résumés des revues systématiques hors Cochrane (DARE), HMIC, ClinicalTrials.gov et le système d'enregistrement international des essais cliniques de l'Organisation Mondiale de la Santé. Il n'y avait aucune restriction de langue et nous avons inclus les études indépendamment de leur statut de publication. Nous avons également effectué des recherches dans les références bibliographiques des études incluses et contacté les auteurs des articles pertinents, les organismes d'accréditation et l'Organisation internationale de normalisation (ISO), concernant des travaux supplémentaires publiés ou non publiés. Nous avons également effectué des recherches dans une base de données en ligne des revues systématiques (PDQ-evidence.Org).

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés, des essais non randomisés, des séries chronologiques interrompues et des études contrôlées avant-après évaluant l'effet du contrôle externe d'adhérence aux normes de soins sur l'établissement de santé, le comportement des professionnels de la santé ou les résultats chez les patients dans les hôpitaux, les organismes de soins de santé primaires et autres services de santé locaux.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment appliqué les critères d'éligibilité, extrait les données et évalué le risque de biais de chaque étude incluse. Étant donné qu'aucune méta-analyse n'était possible, nous avons opté pour un résumé narratif des résultats. Nous avons utilisé l'outil GRADE pour évaluer l'utilité des preuves.

Résultats principaux: 

Nous n'avons pas trouvé de nouvelles études éligibles dans cette mise à jour. Un ECR en grappes impliquant 20 hôpitaux publics sud-africains et une série chronologique interrompue impliquant tous les hôpitaux-trusts en Angleterre remplissaient les critères d'inclusion. Un trust est un hôpital du service de santé publique britannique qui a décidé d'être dirigé par une fondation plutôt que par les autorités locales.

L'ECR en grappes a rapporté des effets mitigés de l'inspection externe de la conformité aux normes d'accréditation du COHSASA (le Conseil d'accréditation des services de santé pour l'Afrique du Sud) et à huit indicateurs de qualité hospitalière. Une amélioration du score total de conformité aux normes d'accréditation du COHSASA a été rapportée pour 21 des 28 éléments des services : l'effet moyen de l'intervention était de 30 % (intervalle de confiance à 95 % (IC) de 23 % à 37 %) (P < 0,001). Le score est monté de 48 % à 78 % dans les hôpitaux d'intervention, tandis qu'il est resté stable dans les hôpitaux de contrôle (43 %). La médiane de l'effet de l'intervention pour les indicateurs de la qualité des soins hospitaliers était de 2,4 % (de -1,9 % à +11,8 %).

La série chronologique interrompue a évalué l'adhérence aux normes destinées à contrôler les infections nosocomiales et rapportait une diminution moyenne des taux d'infection au Staphylocoque doré résistant à la méticilline (MRSA) de 100 cas par trimestre (IC à 95 % -221,0 à 21,5, P = 0,096) à trois mois de suivi et une augmentation de 70 cas par trimestre (IC à 95 % -250,5 à 391,0 ; P = 0,632) au bout de 24 mois de suivi. L'analyse de régression a montré des taux similaires de MRSA avant et après l'inspection externe (différence de pente de 24,27, IC à 95 % -10,4 à 58,9 ; P = 0,147).

Aucune étude incluse n'a rapporté des données sur les conséquences indésirables/imprévues ou les résultats économiques. L'ECR en grappes rapportait principalement des résultats liés à l'établissement de santé, et aucun résultat relatif aux patients autre que la satisfaction.

Le niveau de certitude des preuves issues de ces deux études était très faible. On ignore si les programmes d'inspection externe peuvent conduire à une meilleure adhérence aux normes d'accréditation. On ignore également si les programmes d'inspection externe du contrôle des infections peuvent conduire à une meilleure adhérence aux normes, et si cela a une influence sur les taux d'infections aux MRSA.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Martin Vuillème et révisée par Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.