Vigabatrin versus carbamazépine en monothérapie dans l'épilepsie

Conclusions des auteurs: 

Les données sont actuellement insuffisantes pour établir le rapport risque-bénéfice du VGB versus la CBZ en monothérapie dans l'épilepsie. Étant donné la prévalence élevée des anomalies du champ visuel rapportée dans une revue systématique d'études observationnelles (Maguire 2010), le VGB en monothérapie devrait être prescrit avec prudence dans l'épilepsie et ne devrait pas être considéré comme un premier choix. Si nécessaire, le champ visuel devrait être fréquemment évalué. Les recherches futures devraient se concentrer sur les raisons des anomalies du champ visuel et explorer de possibles stratégies de prévention. En outre, les futures études sur les monothérapies dans l'épilepsie devraient rendre compte des résultats conformément aux recommandations de la commission de la Ligue internationale contre l'épilepsie (LICE/ILAE), et la qualité méthodologique devrait être améliorée.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Ceci est une mise à jour d'une revue Cochrane publiée pour la première fois en 2012 (base des revues systématiques Cochrane 2012, numéro 1).

L'efficacité et l'innocuité du vigabatrin (VGB) en traitement d'appoint dans l'épilepsie réfractaire sont bien établies. Cependant, ces informations doivent être mises en balance avec le risque de développement d'anomalies du champ visuel. L'efficacité et l'innocuité du VGB en monothérapie comparativement à l'antiépileptique standard, la carbamazépine (CBZ), en monothérapie dans l'épilepsie n'ont pas fait l'objet d'une revue systématique.

Objectifs: 

Étudier l'efficacité et l'innocuité du VGB versus la CBZ en monothérapie dans l'épilepsie chez l'enfant et l'adulte.

La stratégie de recherche documentaire: 

Pour cette dernière mise à jour, nous avons interrogé le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL ; 2015, numéro 3 sur 4), MEDLINE (de 1948 à juillet 2015), EMBASE (de 1974 à juillet 2015) et la Chinese Biomedical Database (CBM) (de 1979 à juillet 2015). Nous avons effectué des recherches dans des registres d'essais et contacté le fabricant du VGB et les auteurs des études incluses pour obtenir des informations supplémentaires. Nous n'avons appliqué aucune restriction concernant la langue.

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés (ECR) comparant le VGB versus la CBZ en monothérapie dans l'épilepsie.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué la qualité des essais et extrait les données. Le critère de jugement principal était le temps jusqu'à l'arrêt du traitement. Les critères de jugement secondaires étaient le délai nécessaire pour obtenir une rémission de 6 et de 12 mois après la randomisation, le délai avant la première crise convulsive après la randomisation et les événements indésirables. Nous avons présenté les résultats sous forme de rapports des risques instantanés (hazard ratio, HR) avec des intervalles de confiance (IC) à 95 % (données de temps jusqu'à événement) ou sous forme de risques relatifs (RR) avec des IC à 95 % (événements indésirables).

Résultats principaux: 

Cinq études portant sur un total de 734 participants étaient éligibles pour l'inclusion. Nous avons évalué une seule étude comme étant de bonne qualité et les quatre autres comme étant de faible qualité. Cependant, il a été difficile de réaliser une méta-analyse en extrayant des données agrégées pour synthétiser les résultats comme initialement prévu, principalement parce que toutes les études ne rapportaient pas les mêmes critères que ceux choisis pour cette revue. Aucune différence significative n'a été observée en faveur du VGB ou de la CBZ en termes des délais jusqu'à l'arrêt du traitement et jusqu'à l'obtention d'une rémission de six mois après stabilisation de la dose depuis la randomisation, mais les résultats ont montré un désavantage pour le VGB sur le délai avant la première crise convulsive après la randomisation. Par rapport à la CBZ, le VGB était associé à une incidence plus importante de prise de poids et à une moindre incidence d'éruptions cutanées et de somnolence. Aucune différence n'a été constatée dans les anomalies du champ visuel et les troubles visuels.

Notes de traduction: 

Traduction : Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.