Administration précoce versus différée d'acides aminés chez les nourrissons prématurés recevant une nutrition parentérale

L'administration précoce d'acides aminés a pour résultat un bilan azoté positif. L'acidose métabolique, les taux sériques élevés d'ammoniaque et l'hypoglycémie ne sont pas des complications de l'administration précoce d'acides aminés. L'azote uréique sanguin élevé (BUN) est systématiquement associé à l'administration précoce d'acides aminés. Nous avons inclus sept essais dans cette revue. Le nombre de participants aux études est faible et les protocoles des études incluses ne sont pas identiques.

Conclusions des auteurs: 

Nous n'avons trouvé aucune preuve en faveur des bénéfices de l'administration précoce d'acides aminés pour la mortalité, la croissance précoce et retardée et le développement neurologique. Il existe des preuves issues de quatre essais contrôlés randomisés inclus dans cette revue que l'administration précoce d'acides aminés est associée à un bilan azoté positif. On ne connaît pas l'importance clinique de cette observation. L'équilibre acide-base et les taux d'ammoniaque étaient normaux chez les nourrissons qui ont reçu des acides aminés dans le cadre d'une administration précoce. Compte tenu du petit nombre de nourrissons recrutés dans les essais contrôlés randomisés inclus dans cette revue, de l’hétérogénéité clinique entre les essais, et du manque de données sur les critères de jugement cliniquement importants, les preuves sont insuffisantes pour orienter la pratique en ce qui concerne l'administration précoce versus différée d'acides aminés à des nourrissons nés à moins de 37 semaines de gestation.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les études observationnelles menées chez des nourrissons prématurés suggèrent que le fait de retarder l'administration d'acides aminés risque de provoquer un état catabolique des protéines et d'avoir un impact sur la croissance et le développement.

Objectifs: 

Déterminer l'effet de l'administration précoce d'acides aminés à des nourrissons prématurés sur la croissance, le développement neurologique, la mortalité et les effets secondaires cliniquement importants.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons utilisé la stratégie de recherche standard du Groupe thématique Cochrane sur la néonatologie telle que décrite dans The Cochrane Library. Les essais contrôlés randomisés (ECR) pertinents ont été identifiés à l'issue de recherches effectuées dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, The Cochrane Library 2012, numéro 9 ), MEDLINE, EMBASE et CINAHL, depuis leur date de création respective jusqu'à septembre 2012. Nous avons utilisé le portail de recherche du Système d'enregistrement international des essais cliniques de l'Organisation Mondiale de la Santé (ICTRP) et ClinicalTrials.gov (US National Institute of Health) afin d'identifier des études en cours et achevées mais non publiées.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus les essais contrôlés randomisés (ECR) ayant comparé l'administration précoce à l'administration différée d'acides aminés à des nourrissons prématurés. L'administration précoce d'une solution d'acides aminés a été définie comme étant l'administration d'acides aminés de façon isolée ou avec une nutrition parentérale totale dans les 24 premières heures qui suivent la naissance ; l'initiation différée a été définie comme étant l'administration d'acides aminés de façon isolée ou avec une nutrition parentérale totale après les 24 premières heures qui suivent la naissance. Les principaux critères de jugement mesurés étaient la croissance, le développement neurologique et la mortalité à 28 jours. Les critères de jugement secondaires étaient les anomalies dans les paramètres biochimiques, la septicémie et la mortalité.

Recueil et analyse des données: 

Les deux auteurs ont sélectionné les essais, évalué leur qualité méthodologique et extrait les données des études incluses de manière indépendante. Nous avons contacté les auteurs des essais pour obtenir des informations supplémentaires. Nous avons analysé les données avec des modèles à effets fixes. L'effet du traitement a été exprimé par la différence moyenne pour les variables continues et par la différence de risque et le risque relatif pour les variables dichotomiques. Les résultats incluaient tous des intervalles de confiance (IC) à 95 %.

Résultats principaux: 

Sept essais contrôlés randomisés ont été inclus dans cette revue. Un essai contrôlé randomisé n'a rapporté aucune différence au niveau de la taille tête-pieds et du tour de tête occipito-frontal au jour 10. Quatre essais qui avaient recruté 93 nourrissons prématurés ont mis en évidence un bilan azoté positif (la différence moyenne avec IC à 95 % était de 250,42 (224,91 à 275,93, valeur P < 0,00001). Quatre essais ont révélé une différence significative du taux d'azote uréique sanguin (BUN) au cours des 48 premières heures (valeur P < 0,00001). L'administration précoce d'acides aminés n'a pas provoqué d'acidose métabolique au cours des 24 premières heures.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.