Comparaison des thérapies cognitives et comportementales de « troisième vagues » à d’autres thérapies psychologiques pour le traitement de la dépression

La dépression majeure est une pathologie très courante, qui se manifeste par une morosité persistante et une perte d’intérêt pour les activités agréables, accompagnée de divers symptômes tels que la perte de poids, l’insomnie, la fatigue, la perte d’énergie, un sentiment injustifié de culpabilité, un manque de concentration et des pensées morbides. Les thérapies psychologiques constituent une alternative importante et très répandue aux antidépresseurs pour le traitement de la dépression. De nombreuses approches psychothérapeutiques différentes ont été développés au cours du siècle passé, notamment les psychothérapies comportementales, cognitivo-comportementales (TCC), les TCC de la « troisième vague », les psychothérapies humanistes et les psychothérapies intégratives.

Dans cette revue, nous nous sommes concentrés sur les TCC dites de troisième vague, un groupe des psychothérapies qui s’intéressent aux processus de pensée (plutôt qu’à leur contenu comme les TCC classiques) pour aider les sujets à prendre conscience de leurs pensées et à les accepter sans porter de jugement. L’objectif de cette revue était de déterminer si les TCC de la troisième vague étaient plus efficaces et plus acceptables que d’autres approches psychothérapeutiques pour les personnes souffrant de dépression aiguë. La présente revue a inclus trois études, impliquant un total de 144 personnes. Ces études examinaient deux formes différentes de TCC de troisième vague : thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT) (deux études) et activation comportementale étendue (une étude). Les trois études comparaient ces TCC de troisième vague avec la TCC classique. Les résultats suggéraient que la TCC de la troisième vague et la TCC classique étaient aussi efficaces l’une que l’autre dans le traitement de la dépression. Cependant, la qualité des preuves était très faible en raison du petit nombre d’études que nous avons incluses dans la revue et de la mauvaise qualité de celles-ci. Par conséquent, il n’est pas possible de conclure si les TCC de la troisième vague pourraient être plus efficaces et plus acceptables que d’autres psychothérapies à court terme ou à plus long terme. Compte tenu la popularité croissante des TCC de la troisième vague dans la pratique clinique, la priorité devrait être donnée à la réalisation de nouvelles études visant à établir si cette approche est plus utile que d’autres psychothérapies dans le traitement des patients atteints de dépression aiguë.

Conclusions des auteurs: 

Des preuves de très faible qualité suggèrent que les TCC de troisième vague et les TCC classiques sont aussi efficaces et acceptables les unes que les autres dans le traitement de la dépression aiguë. Les preuves sont limitées en termes de quantité, de qualité et d’étendue des études disponibles, ce qui nous empêche de tirer des conclusions sur leur équivalence à court ou long terme. La popularité croissante des TCC de troisième vague dans la pratique clinique souligne l’importance qu’il y a à réaliser des études supplémentaires afin de comparer leurs différentes approches à d’autres approches psychothérapeutiques pour guider les cliniciens et les décideurs vers les méthodes les plus efficaces de thérapie psychologique pour le traitement de la dépression.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les thérapies cognitives et comportementales dites « de la troisième vague » représentent une nouvelle génération de psychothérapies, de plus en plus utilisée dans le traitement de problèmes psychologiques. Leur efficacité et leur acceptabilité dans le traitement de la dépression par rapport à d’autres psychothérapies sont cependant encore mal déterminées.

Objectifs: 

1. Examiner les effets de toutes les TCC de la troisième vague par rapport à toutes les autres approches psychothérapeutiques pour le traitement de la dépression.

2. Examiner les effets de différentes approches de la TCC de troisième vague (ACT, psychothérapie focalisée sur la compassion, psychothérapie analytique fonctionnelle, modèle étendu de l’activation comportementale et thérapie métacognitive) par rapport à toutes les autres approches psychothérapeutiques dans le traitement de la dépression.

3. Examiner les effets de toutes les TCC de troisième vague par rapport à différentes approches psychothérapeutiques (psychodynamique, comportementale, humaniste, intégrative, comportementale et cognitive) dans le traitement de la dépression.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre du groupe Cochrane sur la dépression, l’anxiété et la névrose (CCDANCTR, au 01/01/12), qui inclut les essais contrôlés randomisés pertinents issus de la Bibliothèque Cochrane (toutes les années), d’EMBASE (1974-), de MEDLINE (1950-) et de PsycINFO (1967-). Nous avons également effectué des recherches dans CINAHL (mai 2010) et PSYNDEX (juin 2010) et dans les références bibliographiques des études incluses et des revues pertinentes pour identifier d’autres études publiées et non publiées. Une recherche actualisée dans CCDANCTR, restreinte aux termes de recherche pertinents pour la TCC de troisième vague, a été effectuée en mars 2013 (CCDANCTR au 01/02/13).

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés comparent différentes TCC de troisième vague à d’autres psychothérapies pour le traitement de la dépression aiguë chez l’adulte.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont identifié les études, évalué la qualité des essais et extrait les données de manière indépendante. Les auteurs des études ont été contactés pour obtenir des informations supplémentaires lorsque cela était nécessaire. Nous avons évalué la qualité des données au moyen de l’échelle GRADE.

Résultats principaux: 

Un total de trois études impliquant en tout 144 participants éligibles a été inclus dans la revue. Deux des études (56 participants) comparaient l’une des premières versions précoce de la thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT) avec une TCC classique, et une étude (88 participants éligibles) comparant le modèle étendu d’activation comportementale avec la TCC. Aucune autre étude portant sur les TCC de troisième vague n’a été identifiée. Les deux études sur l’ACT ont été jugées à haut risque de biais d’exécution et d’allégeance des chercheurs. Les résultats après traitement, qui étaient basés sur les taux d’abandon, n’ont mis en évidence aucune différence entre les TCC de troisième vague et d’autres thérapies psychologiques pour les principaux critères de jugement d’efficacité (risque relatif (RR) de réponse clinique 1,14, intervalle de confiance (IC) à 95 % de 0,79 à 1,64 ; très faible qualité) et d’acceptabilité. Les résultats d’un suivi sur deux mois ne donnent aucune preuve de différence entre les TCC de troisième génération et d’autres thérapies psychologiques pour la réponse clinique (2 études, 56 participants, RR de 0,22, IC à 95 % de 0,04 à 1,15). Une hétérogénéité statistique modérée a été mise en lumière dans les analyses d’acceptabilité (I2 =41 %).

Notes de traduction: 
Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.