Fermeture immédiate ou fermeture retardée pour traiter les plaies traumatiques dans les premières 24 heures qui suivent la blessure

Les plaies traumatiques aigües, par exemple les déchirures, les coupures et les écorchures sont une raison courante justifiant un passage au service des urgences. La fermeture primaire (qui consiste à rapprocher les bords de la plaies avec des points, du ruban adhésif, des agrafes ou de la colle) est généralement utilisée pour les plaies qui sont traitées rapidement (dans les 6 heures qui suivent la blessure) et qui sont exemptes de débris. Les plaies peuvent être contaminées par des saletés et des débris et dans ce cas, elles ne peuvent ne pas être refermées tout de suite, ce qui entraîne une fermeture retardée. Si cela arrive, la plaie est nettoyée, laissée pendant deux à trois jours, vérifiée pour voir si elle est toujours propre puis refermée. On pense que cela permet de réduire les risques d'infection. La fermeture primaire a l'avantage potentiel de cicatriser rapidement la plaie, mais elle peut entraîner un risque accru d'infection.

Nous souhaitions déterminer les effets sur la cicatrisation, ainsi que les effets indésirables, de la fermeture immédiate par rapport à la fermeture retardée. Nous avons effectué une recherche dans la littérature médicale pour trouver des essais contrôlés randomisés, mais aucune étude ne répondait à la question. Il n'existe actuellement aucune donnée permettant de suggérer quel est le meilleur moment pour refermer une plaie traumatique aigüe afin de promouvoir la meilleure cicatrisation.

Conclusions des auteurs: 

Il n'existe actuellement aucune donnée systématique permettant de guider la prise de décision clinique sur le meilleur moment pour refermer les plaies traumatiques. Il est indispensable d'effectuer des recherches approfondies pour étudier l'effet de la fermeture primaire par rapport à la fermeture retardée en cas de plaies traumatiques autres que les morsures présentées dans les 24 heures qui suivent la blessure.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les plaies traumatiques aigües sont l'une des raisons les plus courantes qui amènent les patients à se présenter au service des urgences. La fermeture primaire est traditionnellement réservée aux plaies traumatiques présentées dans les six heures qui suivent la blessure et considérées comme 'propres' par le chirurgien de garde, les autres sont soumises à une fermeture primaire retardée afin de contrôler l'infection de la plaie. La fermeture primaire a l'avantage potentiel de cicatriser rapidement la plaie, mais elle peut entraîner une menace potentielle d'infection accrue de la plaie. Il n'existe actuellement aucune donnée permettant de guider la prise de décision clinique sur le meilleur moment pour fermer les plaies traumatiques.

Objectifs: 

Déterminer l'effet sur le temps de cicatrisation de la fermeture primaire par rapport à la fermeture retardée en cas de plaies traumatiques autres que les morsures présentées dans les 24 heures après la blessure. Explorer les effets indésirables liés à la fermeture primaire par rapport à la fermeture retardée en cas de plaies traumatiques autres que les morsures présentées dans les 24 heures après la blessure.

La stratégie de recherche documentaire: 

Pour cette première mise à jour de mai 2013, nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les plaies et contusions ; le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library ) ; Ovid MEDLINE ; Ovid MEDLINE (In-Process & Other Non-Indexed Citations) ; Ovid EMBASE  et EBSCO CINAHL. Il n'y avait aucune restriction concernant la langue, la date de publication ou le contexte de l'étude.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés comparant la fermeture primaire à la fermeture retardée des plaies traumatiques autres que les morsures.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont évalué de manière indépendante les résultats des recherches par rapport aux critères d'inclusion. Aucune étude ne répondait aux critères d'inclusion de cette revue.

Résultats principaux: 

Etant donné qu'aucune étude ne répondait aux critères d'inclusion, il n'a pas été possible de réaliser une méta-analyse ou une description narrative des études.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.