La prise de tiotropium en plus d'inhalateurs combinés est-elle préférable à celle de tiotropium ou des inhalateurs combinés seuls dans le traitement de la BPCO ?

Contexte

La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une affection pulmonaire qui inclut la bronchite chronique et l'emphysème. La BPCO se caractérise par un rétrécissement des voies aériennes et une destruction des tissus pulmonaires. Parmi les symptômes, on compte l'essoufflement et la toux chronique. Les symptômes de la BPCO peuvent être traités, mais la maladie est irréversible et ne peut pas être guérie. Elle est généralement causée par des agents irritant des voies respiratoires, comme la fumée de cigarette ou la poussière inhalée.

Les inhalateurs de bronchodilatateurs (qui permettent aux voies respiratoires des poumons de se détendre et de s'élargir) et / ou d'agents anti-inflammatoires sont souvent utilisés pour soulager les symptômes et minimiser le déclin de la santé à long terme causée par la BPCO. Des exemples de ces traitements sont le tiotropium, qui est un bronchodilatateur, et les inhalateurs combinés, qui contiennent un autre type de bronchodilatateur (bêta-agonistes à longue durée d'action) et des agents anti-inflammatoires (stéroïdes). Ces traitements agissent de manières différentes et peuvent donc être potentiellement plus efficaces s'ils sont utilisés ensemble.

Caractéristiques de l'étude

Cette revue a identifié six études, portant sur 1902 participants, comparant l'efficacité à long terme et les effets secondaires du tiotropium utilisé en plus des inhalateurs combinés pour le traitement des patients atteints de BPCO. Tous les patients inclus dans ces études ne présentaient pas de BPCO suffisamment sévères pour être recommandés pour la thérapie combinée selon les directives actuelles.

Principaux résultats

Ces études ont montré des bénéfices à long terme du traitement par tiotropium en plus du traitement combiné par corticostéroïdes inhalés et bêta-2-agoniste à longue durée d'action, entrainant une diminution des hospitalisations pour toutes les causes, une augmentation de la qualité de vie liée à la santé et un léger effet sur la fonction pulmonaire chez les patients recevant ce traitement combiné. Cependant, les informations fournies par ces études n'ont pas permis de tirer de conclusions sur les effets de ces traitements sur la mortalité et les exacerbations. La fréquence des événements indésirables graves et mineurs n'a augmenté dans aucun des deux groupes.

Qualité des données probantes

Globalement, nous avons évalué les données probantes présentées dans cette revue comme étant de qualité faible ou modérée, ce qui signifie que nous sommes raisonnablement convaincus par certains des résultats, mais moins confiants dans d'autres.

Conclusions des auteurs: 

Dans cette mise à jour, nous avons trouvé de nouvelles données probantes de qualité modérée qui indiquent que l'association de tiotropium + BALA / CSI diminue les admissions à l'hôpital par rapport à un traitement par tiotropium associé à un placebo. Des données probantes de faible qualité suggèrent une amélioration de la qualité de vie des patients avec la thérapie combinée. Cependant, les preuves sont insuffisantes pour soutenir le bénéfice du tiotropium + BALA / CSI pour la mortalité et les exacerbations (données probantes de qualité modérée et médiocre, respectivement). Il est à noter que tous les participants recrutés dans les études incluses n'étaient pas candidats à la thérapie triple conformément aux directives internationales actuelles.

Par rapport à l'utilisation du tiotropium associé à un placebo, le tiotropium associé à la thérapie BALA / CSI n'augmente pas les effets indésirables tels que les événements indésirables ou les événements indésirables graves non mortels.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le bronchodilatateur à longue durée d'action tiotropium et un traitement combiné dans un inhalateur de corticostéroïdes inhalés et de bêta2agonistes à longue durée d'action (CSI / BALA) sont généralement utilisés dans le traitement des patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). La combinaison de ces traitements, qui ont des mécanismes d'action différents, pourrait être plus efficace que l'administration d'un seul de ces composants.

Objectifs: 

Évaluer les effets relatifs des traitements suivants sur les marqueurs d'exacerbations, les symptômes, la qualité de vie et la fonction pulmonaire chez les patients atteints de BPCO.

• Tiotropium + BALA / CSI versus tiotropium.

• Tiotropium + BALA / CSI versus BALA / CSI.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais Cochrane spécialisé dans les voies respiratoires (avril 2015), sur ClinicalTrials.gov (www.ClinicalTrials.gov), sur le portail des essais de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et dans les références bibliographiques d'articles pertinents.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés (ECR) en parallèle d'une durée de trois mois ou plus effectués pour comparer le traitement combiné CSI + BALA en plus du tiotropium inhalé au tiotropium seul ou au traitement combiné seul.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons évalué de façon indépendante les essais à inclure et extrait les données sur la qualité des essais et les résultats. Nous avons contacté les auteurs des études pour obtenir des informations supplémentaires. Nous avons recueilli des informations sur les effets indésirables.

Résultats principaux: 

Tiotropium + BALA / CSI versus tiotropium

Nous avons inclus six études (1902 participants) présentant un faible risque de biais, qui comparaient le tiotropium en plus du traitement combiné de corticostéroïdes inhalés et de bêta-2-agonistes à longue durée d'action versus le tiotropium seul. Les investigateurs n'ont trouvé aucune différence statistiquement significative en termes de mortalité entre les traitements (rapport des cotes (RC) 1,80, intervalle de confiance (IC) à 95 % de 0,55 à 5,91 ; deux études ; 961 participants). En revanche, ils ont observé une réduction des hospitalisations toutes causes confondues avec l'utilisation de la thérapie combinée (tiotropium + BALA / CSI) (RC 0,61, IC à 95 % de 0,40 à 0,92 ; deux études ; 961 participants ; nombre de sujets à traiter pour obtenir un résultat bénéfique supplémentaire (NSTb) 19,7, IC à 95 % de 10,75 à 123,41). L'effet sur les exacerbations était hétérogène selon les essais et n'a pas fait l'objet d'une méta-analyse. La qualité de vie liée à la santé, mesurée par le Questionnaire respiratoire de l'hôpital St-George (SGRQ) a vu une amélioration statistiquement significative du score total avec l'utilisation de tiotropium + BALA / CSI par rapport au tiotropium seul (différence moyenne (DM) -3,46, IC à 95 % de -5,05 à -1,87 ; quatre études ; 1446 participants). La fonction pulmonaire était significativement différente dans le groupe de thérapie combinée (tiotropium + BALA /CSI), bien que le bénéfice moyen soit faible. Aucune des études incluses ne prenait en compte la tolérance à l'exercice comme critère de jugement.

Une analyse globale de ces études n'a pas montré de différence statistiquement significative dans le nombre d'événements indésirables (RC 1,16, IC à 95 % de 0,92 à 1,47 ; quatre études ; 1363 participants), d'événements indésirables graves (RC 0,86, IC à 95 % de 0,57 à 1,30 ; quatre études ; 1758 participants) et de pneumonies (RC de Peto 1,62, IC à 95 % de 0,54 à 4,82 ; quatre études ; 1758 participants).

Tiotropium + BALA / CSI versus BALA / CSI

L'une des six études (60 participants) comparait également la thérapie combinée (tiotropium + BALA / CSI) à un traitement BALA / CSI seul. Cette étude souffre d'un manque de puissance ; par conséquent, les résultats n'ont pas permis de tirer de conclusions pour cette comparaison.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Sophie Fleurdépine et révisée par Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.