Nettoyage de sperme pour prévenir la transmission du VIH par les hommes infectés par le virus tout en permettant la procréation chez les couples sérodiscordants

Le nettoyage de sperme est une technique permettant de concentrer et de séparer le liquide séminal du sperme chez les hommes séropositifs pour le VIH. On sait que le VIH réside dans les spermatozoïdes des hommes séropositifs. Lorsqu'une femme veut tomber enceinte, on l'insémine artificiellement avec les spermatozoïdes nettoyés et débarrassés du virus. Le nettoyage de sperme est effectué à l'aide d'une centrifugeuse. La centrifugeuse est un appareil qui tourne à grande vitesse pour séparer les spermatozoïdes du liquide séminal dans un échantillon de sperme. Le sperme est alors purifié à deux reprises dans une solution afin d'éliminer d'autres substances indésirables, y compris le VIH. Cette technique a été introduite pour la première fois en 1992 à Milan, en Italie, par Augusto Enrico Semprini et ses collègues dans le but d'aider les couples séropositifs pour le VIH à concevoir un bébé en bonne santé tout en évitant la transmission du VIH aux femmes ayant un partenaire séropositif. De nos jours, de nombreux couples optent pour le nettoyage de sperme car il prévient la transmission du virus à la femme et permet à l'homme séropositif pour le VIH d'avoir des enfants sains. Néanmoins, ce processus peut s'avérer très long et coûteux. Il est très important que les deux partenaires comprennent que le nettoyage de sperme est une méthode de réduction des risques qui n'est pas fiable à 100 % car, techniquement, le virus pourrait demeurer présent dans l'échantillon nettoyé à un titre inférieur à la limite de détection du test du VIH. Aucune séroconversion n'a été rapportée chez la femme lorsque le sperme était correctement traité. Les risques associés à une absence de nettoyage de sperme doivent donc être discutés de manière approfondie avec les couples sérodiscordants.

Conclusions des auteurs: 

À ce jour, l'utilisation du nettoyage de sperme pour prévenir la transmission du VIH par les hommes infectés tout en permettant la procréation chez les couples sérodiscordants a uniquement été examinée dans le cadre d'études observationnelles. Aucun essai contrôlé randomisé n'a évalué les effets bénéfiques ou les risques du nettoyage de sperme pour prévenir la transmission du VIH par les hommes infectés par le virus tout en permettant la procréation chez les couples sérodiscordants. Par conséquent, cette revue systématique souligne la nécessité de réaliser un essai contrôlé randomisé multicentrique évaluant les bénéfices et risques éventuels du nettoyage de sperme pour prévenir la transmission du VIH par les hommes infectés par le virus tout en permettant la procréation chez les couples sérodiscordants.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le nettoyage de sperme est un terme utilisé pour décrire le processus par lequel les spermatozoïdes sont séparés du liquide séminal. Le nettoyage de sperme est utilisé pour prévenir la transmission du VIH tout en permettant la procréation chez les couples sérodiscordants où l'homme est séropositif et la femme séronégative. Cette procédure repose sur l'observation selon laquelle le VIH ne peut pas s'attacher aux spermatozoïdes mais est présent dans les cellules et le liquide environnants.

Objectifs: 

Déterminer les effets bénéfiques et délétères du nettoyage du sperme des hommes infectés par le VIH pour prévenir la transmission du virus tout en permettant la conception chez les femmes séronégatives.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre des essais contrôlés du groupe Cochrane sur le VIH/sida, le registre Cochrane central des essais contrôlés, MEDLINE, EMBASE, SCOPUS, AIDsearch, AJOL, LILACS et INDEX MEDICUS. Nous avons également consulté les actes de congrès suivants afin d'identifier des résumés pertinents : la Conférence internationale sur le SIDA ; la Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI) ; la Conférence de l’Association britannique sur le VIH (BHIVA) ; la Conférence de la Fédération internationale de gynécologie et d’obstétrique (FIGO) ; la Conférence de l’Académie américaine de médecine VIH ; la Conférence Australie-Asie sur le VIH/SIDA ; Les conférences et le site Web de la Société américaine de médecine de la reproduction (ASRM) ; Les conférences et le site Web de la Société européenne de reproduction humaine et d’embryologie (ESHRE) et de la Société britannique de fertilité (BFS). Nous avons également effectué des recherches sur le site Web : www.ClinicalTrials.gov. Les recherches les plus récentes dans le registre des essais contrôlés du groupe Cochrane sur le VIH/sida ont été effectuées le 10 novembre 2010.

Critères de sélection: 

Nous avons examiné en priorité les essais contrôlés randomisés ou quasi-randomisés portant sur le nettoyage de sperme visant à prévenir la transmission du VIH par les hommes infectés par le virus tout en permettant la procréation chez les couples sérodiscordants, sans restriction de statut de publication, d'année de publication ou de langue de la revue.

Recueil et analyse des données: 

Aucun essai pertinent ne remplissait les critères d'inclusion dans la revue.

Résultats principaux: 

Quarante-quatre études ont été identifiées, mais aucune n'était éligible dans cette revue.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.