Interventions d'information visant à orienter les patients et leurs aidants vers des centres de lutte contre le cancer

Les patients qui sont nouveaux dans un établissement de soins du cancer ou qui doivent suivre un nouveau traitement anticancéreux sont souvent stressés et anxieux en raison du diagnostic, des incertitudes concernant le traitement, de phobies des piqures et de la rencontre avec un nouveau personnel soignant. Cette revue se concentre sur les effets des programmes d'information qui fournissent des informations spécifiquement liées à l'établissement et aux services à la disposition des patients et de leurs familles et aidants. Une vaste recherche de rapports publiés n'a permis de repérer que quatre études (610 participants en tout) qui répondaient aux critères d'inclusion dans cette revue. Peu de preuves suggèrent que les interventions d'orientation peuvent réduire l'angoisse des patients. Les effets d'une telle intervention sur la satisfaction du patient / de l'aidant, la connaissance et la mémorisation n'étaient pas suffisamment évalués ou rapportés par les essais inclus. Bien que les études aient généralement fait état de résultats positifs pour les participants (par exemple meilleure connaissance du centre de cancérologie et du traitement anticancéreux, meilleures capacités de résilience), elles étaient le plus souvent de qualité médiocre et n'incluaient pas un nombre suffisant de participants pour éliminer la possibilité de biais

Conclusions des auteurs: 

Cette revue a démontré la faisabilité et certains avantages potentiels des interventions d'orientation. Peu de preuves suggèrent que les interventions d'orientation peuvent réduire l'angoisse des patients. On ne peut cependant pas tirer de conclusion pour la plupart des autres critères de jugement (mémorisation des connaissances chez le patient / satisfaction). La majorité des études étaient sujettes à un risque élevé de biais et n'avaient probablement pas suffisamment de puissance. Des ECR complémentaires, bien menés et dotés d'une puissance correcte, seront nécessaires pour permettre de déterminer l'intensité, la nature, le mode et les ressources les plus appropriés pour de telles interventions. Des critères de jugement axés sur le patient et sur l'aidant devraient être inclus.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les patients cancéreux ressentent de la détresse et de l'anxiété liées à leur diagnostic, à leur traitement et au centre anticancéreux qui ne leur est pas familier. Les stratégies visant à orienter les patients vers un centre de lutte contre le cancer pourraient améliorer les résultats cliniques des patients. Bien qu'il soit important de répondre aux besoins en information des patients à différents stades, il y a peu de consensus sur le type d'information et le calendrier de délivrance de l'information. Les interventions d'orientation visent à répondre aux besoins d'information de la personne au début de sa rencontre avec un centre de lutte contre le cancer. L'étendue des bénéfices de ces interventions est inconnue.

Objectifs: 

Évaluer les effets des interventions d'information qui orientent les patients et leurs aidants/familles vers un centre de lutte contre le cancer et vers les services disponibles dans l'établissement. .

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2011, numéro 2); MEDLINE (OvidSP) (de 1966 à juin 2011), EMBASE (Ovide SP) (de 1966 à juin 2011), CINAHL (EBSCO) (de 1982 à juin 2011), PsycINFO (OvidSP) (de 1966 à juin 2011) et dans les articles de revue et les bibliographies d'articles pertinents. Nous avons également contacté les chercheurs principaux de certaines études et des experts dans le domaine.

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés (ECR), ECR en groupes et quasi-ECR évaluant les effets des interventions d'information qui orientent les patients et leurs aidants/familles vers un centre de lutte contre le cancer . ty.

Recueil et analyse des données: 

Les résultats des recherches ont été examinés par deux auteurs au regard des critères d'inclusion pré-déterminés. Les principaux critères de jugement étaient les connaissances et la compréhension, l'état de santé et le bien-être, l'évaluation des soins, et les effets indésirables. Les critères secondaires étaient la communication, l'acquisition de compétences, les résultats comportementaux, la prestation de services, et les résultats pour les professionnels de santé. Nous avons regroupé les résultats des ECR à l'aide des différences moyennes (DM) et des intervalles de confiance (IC) à 95 %..

Résultats principaux: 

Nous avons inclus quatre ECR impliquant au total 610 participants. Les quatre essais visaient à examiner les effets des programmes d'orientation vers un établissement de cancérologie pour patients cancéreux. Les études présentaient un risque de biais élevé. Les résultats de deux des ECR montraient que l'intervention d'orientation apportait un bénéfice significatif sur le niveau d'angoisse (différence moyenne (DM) -8,96 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % -11,79 à -6,13), mais seulement un bénéfice non-significatif sur les niveaux d'état d'anxiété (DM -9,77 ; IC à 95 % -24,96 à 5,41). Les autres critères de jugement pour les participants étaient généralement positifs (par exemple meilleure connaissance du centre de cancérologie et du traitement anticancéreux, meilleures capacités de résilience). Aucun préjudice ou effet indésirable n'avait été mesuré ou rapporté par aucune des études incluses. Les données étaient insuffisantes pour les autres critères de jugement intéressants.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.