Spironolactone pour le traitement de l'hypertension

La spironolactone est un médicament utilisé depuis les années 60 pour le traitement d'une pression artérielle élevée. Alors que l'on pense que la spironolactone réduit la pression artérielle, on craint que ce médicament ne provoque des effets indésirables. L'objectif de cette revue était de déterminer dans quelle mesure la spironolactone réduit la pression artérielle, la nature du profil d'effets indésirables de la spironolactone et l'impact clinique de son utilisation contre l'hypertension. Les recherches ont identifié 5 essais croisés totalisant 137 patients traités par spironolactone puis par placebo, ou vice versa, dans un ordre aléatoire. Un autre essai, qui administrait à 42 patients de la spironolactone (22 patients) ou un placebo (20 patients) de façon aléatoire, a été identifié. Les doses quotidiennes de spironolactone administrées dans ces études variaient de 25 à 500 mg. Les études suivaient les patients pendant 4 à 8 semaines de traitement. Aucune d'entre elles ne signalait l'impact clinique de la spironolactone (à savoir si la spironolactone diminuait le nombre de crises cardiaques ou d'AVC par rapport à un placebo). La notification globale des effets indésirables était médiocre. Par conséquent, aucune conclusion ne peut être émise quant au profil d'effets indésirables. Cette méta-analyse montre que la spironolactone réduit la pression artérielle systolique/diastolique d'environ 20/7 mmHg par rapport à un placebo.

Conclusions des auteurs: 

D'après les preuves limitées disponibles, la spironolactone semble diminuer la pression artérielle par rapport à un placebo à un niveau comparable chez des patients souffrant d'hypertension primaire (essentielle) lorsque les doses administrées sont comprises entre 100 et 500 mg/jour. Une dose de 25 mg/jour ne diminue pas de façon statistiquement significative la pression artérielle systolique ou diastolique par rapport à un placebo. Étant donné l'absence d'une relation dose - réponse, avec d'éventuels risques accrus d'événements indésirables avec des doses supérieures, des doses allant de 25 à 100 mg/jour sont raisonnables. Il n'existe aucune preuve d'effet de la spironolactone sur les résultats cliniques chez des patients hypertendus.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La spironolactone est un antagoniste de l'aldostérone utilisé comme traitement de quatrième ligne contre l'hypertension chez des patients ayant déjà suivi plusieurs traitements.

Objectifs: 

Objectif principal : déterminer les effets de la spironolactone sur la mortalité et la morbidité des patients et quantifier l'ampleur des effets de la spironolactone en monothérapie à diminuer la pression artérielle.

Objectif secondaire : déterminer la prévalence des réactions indésirables observées avec la spironolactone en monothérapie, ainsi que l'existence d'une relation dose - réponse de la spironolactone dans la diminution de la pression artérielle.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans les bases de données suivantes : le registre Cochrane des essais contrôlés (3ème trimestre 2009), MEDLINE (de 2005 à septembre 2009) et EMBASE (de 2007 à septembre 2009). Les bibliographies issues des études extraites ont été consultées afin d'identifier des études omises lors des recherches initiales. Aucune restriction de langue n'a été appliquée.

Critères de sélection: 

Nous avons sélectionné des ECR qui examinaient des patients souffrant d'hypertension primaire. Nous avons exclu les études dans lesquelles les patients souffraient d'hypertension secondaire ou gestationnelle et les études où plusieurs antihypertenseurs étaient administrés aux patients.

Recueil et analyse des données: 

Deux relecteurs ont indépendamment passé en revue les résultats des recherches afin d'identifier les études répondant à nos critères. Trois relecteurs ont extrait des données et évalué la qualité méthodologique des essais à l'aide d'un formulaire d'extraction de données standardisé. La synthèse et l'analyse des données ont été effectuées avec RevMan 5.

Résultats principaux: 

La méta-analyse des 5 études croisées a trouvé une diminution de la PAS de 20,09 mmHg (IC à 95 % : 16,58 à 23,06, p < 0,00001) et de la PAD de 6,75 mmHg (IC à 95 % : 4,8 à 8,69, p < 0,00001). Ces résultats étaient statistiquement significatifs et il n'y avait aucune preuve d'hétérogénéité entre les études. Il peut y avoir un effet dose - réponse avec la spironolactone jusqu'à 50 mg/jour, mais tous les intervalles de confiance relatifs à la pression artérielle moyenne en fin d'étude pour des doses allant de 25 à 500 mg/jour se chevauchaient. En d'autres termes, il semble que les doses > 50 mg/jour ne génèrent pas de diminutions supplémentaires de la PAS ou de la PAD. Une étude croisée a trouvé qu'une dose de 25 mg/jour de spironolactone ne modifiait pas de façon statistiquement significative la PAS ou la PAD par rapport à un placebo, PAS : - 9,9 (IC à 95 % : - 21,15, 1,35) ; PAD - 2,34 (IC à 95 % : - 7,92, 3,06).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.