Interventions psychologiques précoces pour le traitement des symptômes de stress traumatique aigu

Les événements traumatiques peuvent avoir un impact significatif sur la capacité d'adaptation des individus, des familles et de la société dans son ensemble. Par le passé, des interventions à séance unique, telles qu'un débriefing psychologique, étaient largement utilisées pour prévenir les difficultés psychologiques chroniques. Néanmoins, les précédentes revues ont observé que les interventions individuelles à séance unique et les interventions génériques n'étaient pas efficaces pour prévenir l'ESPT. D'autres formes d'interventions ont été développées afin de tenter de soulager la détresse psychologique des individus exposés à un traumatisme. Cette revue a évalué les résultats de 15 études examinant diverses interventions psychologiques visant à traiter les problèmes de stress traumatique aigu. Il existait des preuves favorables à l'utilisation d'une thérapie cognitivo-comportementale axée sur le traumatisme chez ces individus, mais ces résultats devraient être interprétés avec précaution en raison de plusieurs biais potentiels dans les études identifiées. Des recherches supplémentaires sont nécessaires afin d'évaluer les effets à plus long terme de la TCC-AT, examiner les bénéfices potentiels d'autres formes d'interventions et identifier les moyens les plus efficaces d'apporter une aide psychologique précoce après un événement traumatique.

Conclusions des auteurs: 

Certaines preuves indiquaient que la TCC-AT était efficace chez les individus présentant des symptômes de stress traumatique aigu par rapport aux interventions de liste d'attente et de soutien psychologique. La qualité des essais inclus était variable et les effectifs étaient souvent réduits. Une hétérogénéité clinique considérable était observée dans les études incluses, ainsi qu'une hétérogénéité statistique inexpliquée dans certaines comparaisons. Par conséquent, les résultats de cette revue devraient être interprétés avec précaution. Des essais supplémentaires de haute qualité avec des périodes de suivi plus longues sont nécessaires en vue d'une évaluation plus poussée de la TCC-AT et d'autres formes d'interventions psychologiques.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le soulagement de la détresse psychologique revêt une importance majeure après un événement traumatique. Les revues systématiques suggèrent que les interventions ciblant tous les individus exposés à de tels événements ne sont pas efficaces pour prévenir l'état de stress post-traumatique (ESPT). Récemment, d'autres formes d'interventions ont été développées afin de traiter les problèmes de stress traumatique aigu.

Objectifs: 

Effectuer une revue systématique des essais contrôlés randomisés examinant tout type de traitement et d'intervention psychologique initié dans les trois mois suivant un événement traumatique et visant à traiter les réactions de stress traumatique aigu. Cette revue a été effectuée conformément aux recommandations de la Collaboration Cochrane.

La stratégie de recherche documentaire: 

Des recherches systématiques ont été effectuées dans les registres du CCDAN jusqu'en août 2008. Les éditions de publications de référence ont fait l'objet d'une recherche manuelle sur une période de deux ans ; des contacts personnels ont été établis avec les principaux experts de ce domaine ; une recherche a été effectuée sur les forums de discussion en ligne.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés portant sur tout type d'intervention ou de traitement psychologique conçu pour réduire les symptômes de stress traumatique aigu, à l'exception des interventions à séance unique.

Recueil et analyse des données: 

Les données ont été saisies et analysées à l'aide du logiciel Review Manager 5.0 afin de présenter les effets globaux. Les différences moyennes standardisées ont été calculées pour les données de résultats variables continues. Les risques relatifs ont été calculés pour les données de résultats dichotomiques. En cas d'hétérogénéité significative, un modèle à effets aléatoires a été appliqué.

Résultats principaux: 

Quinze études (dont deux présentaient un suivi de long terme) portant sur différentes interventions ont été identifiées.

Concernant les principaux résultats, douze études évaluaient des interventions cognitivo-comportementales de courte durée axées sur le traumatisme (TCC-AT). La TCC-AT était plus efficace qu'une liste d'attente témoin (6 études, 471 participants ; DMS de -0,64, IC à 95 %, entre -1,06 et -0,23) et un soutien psychologique (4 études, 198 participants ; DMS de -0,67, IC à 95 %, entre -1,12 et -0,23). Les effets observés par rapport au soutien psychologique étaient toujours présents lors du suivi à 6 mois (4 études, 170 participants ; DMS DE -0,64, IC À 95 %, entre -1,02 et 0,25). Il n'existait aucune preuve d'efficacité d'une intervention écrite structurée par rapport à une intervention minime (2 études, 149 participants ; DMS de -0,15, IC à 95 %, entre -0,48 et 0,17).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.