Interventions pour le traitement des dents antérieures définitives ayant subi un traumatisme et qui sont fusionnées à l'os

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Les dents peuvent parfois fusionner avec l'os de la mâchoire suite à un traumatisme. Ce processus de cicatrisation anormal s'appelle « ankylose ». En général, les racines des dents ankylosées se résorbent et sont remplacées par l'os environnant ; chez certaines personnes, la résorption radiculaire peut entraîner la perte des dents ankylosées. Ces dernières ne suivent pas le développement normal de la mâchoire et peuvent peu à peu se déplacer si le traumatisme s'est produit à l'enfance.

La présente revue a trouvé qu'il existe des preuves insuffisantes à l'heure actuelle pour comparer l'efficacité des différentes méthodes de traitement des dents antérieures ankylosées. Les auteurs suggèrent que d'autres recherches sont nécessaires pour fournir des preuves utiles permettant de définir la méthode la plus efficace et la plus sûre et que les futurs essais cliniques randomisés soient conformes à la recommandation CONSORT (Consolidated Standards of Reporting Trials) (www.consort-statement.org).

Conclusions des auteurs: 

Il n'existe aucune preuve issue des ECR concernant l'efficacité comparative des différentes options de traitement des dents antérieures définitives et ankylosées. Le manque de preuves de bonne qualité concernant la prise en charge de ce problème de santé indique la nécessité de réaliser des essais cliniques correctement conçus.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les dents ayant subi un traumatisme peuvent fusionner avec l'os environnant, ce processus s'appelle « ankylose dentaire ». L'éruption des dents antérieures définitives et ankylosées ne se produit pas pendant la croissance faciale et ces dents peuvent alors se déplacer, ce qui provoque des problèmes fonctionnels et esthétiques. L'ankylose dentaire est aussi associée à la résorption radiculaire, ce qui peut éventuellement entraîner la perte des dents affectées. Différentes interventions pour la prise en charge des dents antérieures définitives et ankylosées ont été décrites, mais on ignore lesquelles sont les plus efficaces.

Objectifs: 

Évaluer les effets des options de traitement des dents antérieures définitives et ankylosées.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans les bases de données suivantes : le registre d'essais du groupe Cochrane sur la santé bucco-dentaire (jusqu'en septembre 2009) ; le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2009, numéro 3) ; MEDLINE (de 1950 à septembre 2009) ; EMBASE (de 1980 à septembre 2009) et LILACS (de 1980 à septembre 2009). Il n'y avait aucune restriction concernant la langue.

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés (ECR) comparant n'importe quelles interventions pour le traitement des dents antérieures définitives et ankylosées chez des personnes de tout âge.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment analysé les études en double. Bien qu'aucune étude n'ait été incluse, les auteurs avaient prévu d'extraire les données de manière indépendante et d'évaluer les risques de biais conformément aux méthodes de la Cochrane Collaboration.

Résultats principaux: 

Les recherches ont extrait 77 références dans les études. Aucune ne répondait aux critères d'inclusion et ont donc été exclues.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.