Traitement anticoagulant pour les caillots sanguins graves au cours de la grossesse

Les femmes enceintes sont plus exposées que les autres à la formation de caillots sanguins dans les veines (thrombose veineuse). Lorsque ces caillots se forment dans les veines profondes des jambes, le caillot peut se rompre et les fragments (emboles) migrer vers les poumons où ils peuvent obstruer l'afflux de sang vers les poumons (embolie pulmonaire). Cela peut avoir des conséquences graves. Les anticoagulants sont utilisés pour traiter ces caillots et sont administrés aux femmes enceintes présentant un risque plus élevé de développer des caillots. Ces médicaments fluidifient le sang pour réduire le risque d'autres thromboses et le risque d'embolie pulmonaire. L'hémorragie est une complication importante du traitement. Au cours de la grossesse, l'héparine est l'anticoagulant le plus fréquemment utilisé, que ce soit l'ancienne héparine non fractionnée (HNF) ou la nouvelle héparine de bas poids moléculaire (HBPM). Aucune des deux ne traverse le placenta et toutes deux ont une innocuité avérée pendant la grossesse, alors que la warfarine soulève des inquiétudes quant à ses effets sur le fœtus. L'HBPM s'est avérée plus efficace que la HNF, en dehors de la grossesse.

Dans cette revue, nous souhaitions comparer ces deux types d'héparine pendant la grossesse en termes de diminution des caillots et d'innocuité. Nous n'avons trouvé aucun essai contrôlé randomisé à inclure dans cette revue.

Cela signifie que nous ne disposons d'aucune preuve issue d'essais contrôlés randomisés sur l'efficacité des anticoagulants pour la thrombose veineuse profonde au cours de la grossesse, et sur l'efficacité de l'HBPM par rapport à l'HNF. De nouvelles études doivent être réalisées dans ce domaine.

Conclusions des auteurs: 

Les essais contrôlés randomisés n'apportent pas de preuves quant à l'efficacité des anticoagulants pour la thrombose veineuse profonde au cours de la grossesse. D'autres études doivent être menées.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les complications thrombo-emboliques sont beaucoup plus fréquentes pendant la grossesse en raison des modifications des facteurs procoagulants. L'héparine ne traverse pas le placenta et l'utilisation d'héparine non fractionnée (HNF) est la pratique actuelle établie pour la prophylaxie et le traitement de la thrombo-embolie pendant la grossesse.

Objectifs: 

Comparer l'efficacité des anticoagulants dans le traitement de la thrombose veineuse profonde au cours de la grossesse. Les médicaments anticoagulants inclus sont l'HNF, l'héparine de bas poids moléculaire (HBPM) et la warfarine.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué une recherche dans le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (mars 2010) et dans les bibliographies des études trouvées.

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés comparant toute association de warfarine, HNF, HBPM et un placebo chez les femmes enceintes.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons utilisé les méthodes décrites dans les manuels Cochrane des revues systémiques d'interventions intitulés Cochrane Handbooks for Systemic Reviews of Interventions pour évaluer l'éligibilité des études identifiées par la stratégie de recherche. Au moins deux auteurs de la revue ont évalué chaque étude de façon indépendante.

Résultats principaux: 

Nous n'avons identifié aucune étude éligible à inclure dans la revue.

Nous avons cependant identifié trois études potentielles ; après avoir évalué leur éligibilité, nous les avons exclues toutes les trois car elles ne remplissaient pas les critères d'inclusion prédéfinis. Une étude a comparé l'HBPM à l'HNF chez les femmes enceintes ayant des antécédents d'événements thrombo-emboliques et, pour la majorité de ces femmes, les anticoagulants ont été utilisés en thromprophylaxie. Seulement trois femmes ont présenté un événement thrombo-embolique pendant la grossesse et nous n'avons pas pu déterminer si l'utilisation des anticoagulants était thérapeutique ou prophylactique. Nous avons exclu une étude car elle incluait uniquement des femmes accouchant par césarienne. La troisième étude n'était pas un essai randomisé.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.