Collyre anesthésique local pour prévenir la douleur chez les nouveau-nés prématurés subissant un dépistage de la rétinopathie du prématuré

Les nourrissons qui pèsent moins de 1 500 g à la naissance ou qui sont nés avant la 32ème semaine de gestation sont plus susceptibles de développer une rétinopathie du prématuré, une affection oculaire pouvant potentiellement entraîner une cécité, et sont donc soumis à une évaluation ophtalmologique de routine. On sait que ce processus est douloureux et désagréable pour les nouveau-nés prématurés. Cette revue souligne le fait que le dépistage de la rétinopathie du prématuré est un examen douloureux et que l'administration de collyre anesthésique local tout de suite avant l'examen oculaire est associée à une réduction des scores de douleur évalués sur une échelle homologuée. Des recherches supplémentaires sont nécessaires afin d'identifier le collyre anesthésique local le plus efficace ainsi que d'autres méthodes potentiellement utiles pour réduire la douleur, y compris l'emmaillotage et le saccharose.

Conclusions des auteurs: 

L'administration de proparacaïne topique 30 secondes avant l'évaluation ophtalmologique était associée à une réduction des scores de douleur, en particulier au moment de l'insertion du spéculum. Néanmoins, le dépistage reste une procédure douloureuse malgré le traitement, et le rôle des interventions non pharmacologiques et pharmacologiques, y compris des différents anesthésiques locaux, devrait être déterminé dans le cadre d'essais randomisés.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les examens de dépistage de la rétinopathie du prématuré (RDP), effectués de manière routinière dans les unités néonatales de soins intensifs, sont douloureux pour les nouveau-nés.

Objectifs: 

Déterminer les effets de l'administration d'un collyre anesthésique topique par rapport à un placebo ou à une absence de traitement sur la douleur des nourrissons subissant un dépistage de la RDP.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons utilisé la stratégie de recherche standard du Groupe thématique Cochrane sur la néonatologie. Cela inclut notamment une recherche dans le registre du groupe de revue Cochrane sur la néonatologie et le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, Bibliothèque Cochrane, numéro 10, 2010). Nous avons identifié des études pertinentes au moyen des recherches suivantes : (1) bases de données bibliographiques informatisées : MEDLINE (1966 à octobre 2010), EMBASE (1988 à octobre 2010) et Web of Science (1975 à mars 2010 ; (2) l'Oxford Database of Perinatal Trials. Nous avons consulté les résumés électroniques des PAS de 2000 à 2010 et effectué une recherche manuelle dans les résumés de l'ESPR de 2000 à 2009.

Critères de sélection: 

Tous les essais contrôlés randomisés, essais contrôlés quasi-randomisés ou essais croisés randomisés.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons utilisé les méthodes standard du groupe thématique Cochrane sur la néonatologie.

Résultats principaux: 

Nous avons identifié deux études éligibles. Il s'agissait dans les deux cas d'essais croisés randomisés monocentriques. Ces deux essais utilisaient le score PIPP (Premature Infant Pain Profile - profil de douleur du nouveau-né prématuré) comme mesure de la réponse à la douleur. Différentes méthodes d'évaluation des scores PIPP sont présentées, y compris le score PIPP absolu, un score PIPP > 10 ou > 12 et une augmentation du score PIPP ≥ 4 par rapport à la valeur initiale. On observe une réduction non significative des scores de douleur à une minute et une augmentation non significative à cinq minutes post-insertion du spéculum. Un score PIPP > 12 à une minute révélait une réduction statistiquement significative du nombre de patients ressentant une douleur (risque relatif (RR) typique de 0,56, IC à 95 %, entre 0,36 et 0,89 ; différence de risques (DR) typique de -0,23, IC à 95 %, entre -0,39 et -0,86 ; nombre de sujets à traiter pour observer un bénéfice du traitement (NST) de 4). Lorsque la douleur était définie comme une augmentation du PIPP > 4, une réduction statistiquement significative était observée en termes de nombre absolu de patients ressentant une douleur à une minute (RR typique de 0,70, IC à 95 %, entre 0,52 et 0,94 ; DR typique de -0,19, IC à 95 %, entre -0,34 et -0,04 ; NOMBRE DE SUJETS À TRAITER POUR OBSERVER UN BÉNÉFICE DU TRAITEMENT = 5,3).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.