Entraînement de groupe en circuit pour améliorer la mobilité après un accident vasculaire cérébral (AVC)

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

L'AVC est une cause majeure de dépendance dans le cadre de nombreuses activités de la vie quotidienne, y compris la capacité à marcher et à gérer les environnements habituels. Une rééducation intensive permettant de passer du temps à pratiquer certaines tâches ou fonctions spécifiques sous supervision apporte d'importants bénéfices, mais il peut être difficile de disposer du temps nécessaire lorsque chaque patient est pris en charge individuellement par un professionnel. L'entraînement de groupe en circuit permet aux personnes victimes d'un AVC de pratiquer des fonctions importantes dans un environnement de groupe sous la supervision du personnel, qui apporte son feedback et aide les patients à progresser. Nous avons identifié six études portant sur 292 participants et comparant ce type de rééducation à des soins habituels ou à une rééducation fictive. Tous les essais indiquaient que l'entraînement de groupe en circuit était efficace pour améliorer la mobilité des patients. Plus spécifiquement, les résultats des études ont été combinés et montraient que l'entraînement de groupe était plus efficace que d'autres types d'exercices pour améliorer les capacités des patients à marcher plus loin, plus longtemps ou plus rapidement et à s'équilibrer avec plus de facilité et de confiance. Les patients participant à cet entraînement de groupe rentraient également chez eux plus rapidement que les groupes témoins après une rééducation en milieu hospitalier. Les risques de chute n'étaient pas supérieurs chez les patients participant à l'entraînement de groupe en circuit. Nous recommandons l'entraînement de groupe en circuit après un AVC pour améliorer les capacités de marche et d'équilibre des patients. Des recherches supplémentaires sont cependant nécessaires pour établir son efficacité potentielle pour les patients de tout stade ou gravité après un AVC et identifier s'il est plus efficace de pratiquer certaines tâches plutôt que d'autres.

Conclusions des auteurs: 

L'entraînement de groupe sur circuit est sûr et efficace pour améliorer la mobilité des patients après un AVC de gravité modérée et pourrait réduire la durée du séjour à l'hôpital. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour étudier la qualité de vie, la participation et le rapport coût/bénéfice, comparer l'entraînement de groupe en circuit à des soins standard, et examiner les effets différentiels de la gravité de l'AVC, de la latence et de l'âge.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'entraînement de groupe en circuit permet aux patients victimes d'un AVC de pratiquer certaines tâches dans un environnement supervisé, ce qui permet une thérapie plus longue sans nécessité de personnel supplémentaire.

Objectifs: 

Examiner l'efficacité et la sécurité de l'entraînement de groupe en circuit pour la mobilité des adultes après un AVC.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre des essais du groupe Cochrane sur les accidents vasculaires cérébraux (dernière recherche effectuée en octobre 2009), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (Bibliothèque Cochrane Numéro 2, 2009), MEDLINE (1950 à novembre 2008), EMBASE (1980 à novembre 2008), CINAHL (1982 à novembre 2008) et 14 autres bases de données électroniques (jusqu'en novembre 2008). Nous avons également consulté les actes de conférences pertinents, les références bibliographiques et les thèses non publiées ; contacté les auteurs des essais publiés et d'autres experts en la matière ; et consulté les registres d'essais cliniques et de recherches pertinents.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés ou quasi-randomisés portant sur des patients de plus de 18 ans présentant un diagnostic d'AVC de n'importe quelle gravité, à n'importe quel stade et dans n'importe quel environnement et ayant suivi un entraînement de groupe en circuit.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de revue ont sélectionné les essais à inclure, évalué la qualité méthodologique et extrait les données de manière indépendante.

Résultats principaux: 

Six essais portant sur 292 participants ont été inclus. Les participants étaient des individus ayant survécu à un AVC, faisant l'objet d'un suivi à long terme et vivant dans un environnement communautaire ou suivant une rééducation en milieu hospitalier. La plupart pouvaient marcher 10 mètres sans assistance. Quatre études mesurant la capacité de marche et trois mesurant la vitesse de marche montraient que l'entraînement de groupe en circuit était supérieur aux interventions témoins (test de marche de six minutes : différence moyenne (DM) fixe de 76,57 mètres, intervalle de confiance (IC) à 95 %, entre 38,44 et 114,70, P < 0,0001 ; vitesse de marche : DM fixe de 0,12 m/s, IC à 95 %, entre 0,00 et 0,24, P = 004). Deux études mesurant l'équilibre rapportaient un effet supérieur en faveur de l'entraînement de groupe en circuit (épreuve du marche-pied : DM fixe de 3,00 marches, IC à 95 %, entre 0,08 et 5,91, P = 0,04 ; équilibre et confiance spécifiques aux activités : DM fixe de 7,76, IC à 95 %, entre 0,66 et 14,87, P = 0,03). Les études mesuraient également d'autres éléments de l'équilibre et ne rapportaient aucune différence en termes d'effet. Pour la durée du séjour (deux études), un effet significatif était observé en faveur de l'entraînement de groupe en circuit (DM fixe de -19,73 jours, IC à 95 %, entre -35,43 et -4,04, P = 0,01). Seules deux études mesuraient les événements indésirables (chutes pendant l'entraînement) : tous étaient sans gravité.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.