La toxine botulinique de type A pour l'hypertrophie du masseter

L'hypertrophie du muscle masseter apparaît sous la forme d'un élargissement de consistance molle des muscles de la mâchoire à proximité de l'angle de la mâchoire inférieure et représente rarement un problème majeur de santé. Cependant, chez certains individus le gonflement peut être associée à de la douleur ou peut être suffisamment important pour provoquer une défiguration faciale. Bien que la cause de la maladie ne soit pas clairement établie, l'affection semble plus fréquente dans certains groupes ethniques.

Les symptômes tels que la douleur peuvent être traités avec des myorelaxants et aussi inclure des ajustements occlusaux ou impliquer l'utilisation de gouttières sur les dents. La réduction chirurgicale des muscle de la mâchoire ou des injections de toxine botulinique de type A directement dans le muscle sont d'autres options de traitement. La toxine botulinique de type A est une puissante neurotoxine produite par l'organisme anaérobie <I> Clostridium botulinum </I> . Lorsque la toxine botulinique de type A est injectée dans un muscle elle interfère avec le mécanisme de neurotransmission causant une perte sélective de la fonction musculaire, d'où il résulte une diminution importante de la masse du muscle.

Bien que l'utilisation d'injections de toxine botulinique puisse sembler présenter certains avantages par rapport à la chirurgie, les auteurs de cette revue n'ont trouvé aucune étude de qualité élevée évaluant l'efficacité et les effets secondaires potentiels de la toxine botulinique de type A pour la prise en charge d'une hypertrophie bénigne du masseter. Des essais contrôlés randomisés bien conçus sont nécessaires pour évaluer l'efficacité et l'innocuité (effets secondaires) de cette intervention.

Conclusions des auteurs: 

Nous ne sommes pas parvenus à identifier d'ECR ou ECC évaluant l'efficacité et l'innocuité des injections de toxine botulinique dans les muscles masseter pour les personnes atteintes d'une hypertrophie bénigne bilatérale du masseter. L'absence de preuves de haute qualité concernant l'efficacité de cette intervention souligne le besoin de réaliser des ECR présentant une puissance statistique adéquate.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'hypertrophie bénigne du muscle masseter est un phénomène clinique rare d'étiologie incertaine qui se caractérise par un gonflement de consistance molle à proximité de l'angle de la mandibule. La tuméfaction peut parfois être associée à une douleur faciale et peut être suffisamment proéminente pour être considérée comme étant une défiguration esthétique. Des degrés variables de réussite ont été rapportés pour certaines options de traitement pour une hypertrophie du masseter, allant de la simple pharmacothérapie à la plus invasive réduction chirurgicale. L'injection de toxine botulinique de type A dans le muscle masseter est généralement considérée comme une modalité moins invasive et a été préconisée pour le remodelage esthétique de la partie inférieure du visage. La toxine botulinique de type A est une puissante neurotoxine qui est produite par l'organisme anaérobie Clostridium botulinum et, lorsqu' elle est injectée dans un muscle, interfère avec le mécanisme de neurotransmission, cause d'une paralysie sélective et d'une atrophie consécutive du muscle. Cette revue est une mise à jour d'une revue Cochrane publiée précédemment.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité et l'innocuité de la toxine botulinique de type A par rapport à un placebo ou à l'absence de traitement, pour la prise en charge d'une hypertrophie bénigne bilatérale du masseter.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans les bases de données suivantes depuis leur création jusqu' en avril 2013: le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL); MEDLINE (via PubMed); EMBASE (via embase. com); Web of Science; CINAHL; Academic Search Premier (via EBSCOhost); ScienceDirect; LILACS (via BIREME); PubMed Central et Google Scholar (à partir de 1700 jusqu'au 19 avril 2013). Nous avons effectué des recherches dans deux bases de données bibliographiques de revues nationales (IndmED et Iranmedex) qui étaient censées contenir des essais pertinents. Nous avons également consulté les références bibliographiques des articles pertinents et contacté des investigateurs afin d'identifier des études publiées et non publiées supplémentaires.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés (ECR) et les essais cliniques comparatifs (ECC) comparant des injections de toxine botulinique dans les muscles masseter par rapport à un placebo administrées pour un remodelage esthétique du visage chez des personnes de tout âge atteintes d'une hypertrophie bénigne bilatérale du masseter, ayant bénéficié d'une auto-évaluation et d'une confirmation par un examen clinique et radiologique ont été pris en compte pour l'inclusion. Nous avons exclu les participants atteints d'une hypertrophie du masseter unilatérale ou controlatérale compensatoire résultant d'une radiothérapie de la tête et du cou.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment passé au crible les résultats de la recherche. Pour de futures mises à jour, deux auteurs devaient extraire indépendamment les données et évaluer la qualité des essais en utilisant l'outil Cochrane de risque de biais. Les risques relatifs (RR) et les intervalles de confiance de 95% correspondants (IC) devaient être calculés pour tous les résultats dichotomiques et la différence moyenne (DM) et IC à 95% calculée pour les résultats continus.

Résultats principaux: 

Nous avons trouvés 683 références à des études uniques. Après le processus de sélection, 660 ont été exclues car non-applicables. Nous avons évalué 23 articles complets en vue de leur éligibilité et toutes ces études ont été exclues de la revue.

Notes de traduction: 
Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.