Les traitements chimiques pour ramener la surface pulmonaire externe contre les membranes environnantes comparés à la chirurgie pour arrêter l'accumulation d'air dans la poitrine

La mucoviscidose est une maladie héréditaire qui provoque des lésions irréversibles des poumons. Les personnes atteintes de mucoviscidose sont susceptibles de contracter un pneumothorax. Un pneumothorax est défini comme la présence d'air dans l'espace entre les deux parois des poumons. Les personnes atteintes de mucoviscidose peuvent mourir d'un pneumothorax, car celui-ci entraîne une augmentation de la pression exercée sur le cœur et sur les poumons. Le pneumothorax peut être traité par des interventions chirurgicales et non chirurgicales, mais ces traitements, bien que généralement efficaces, sont loin d'être parfaits. Certains traitements sont efficaces chez certaines personnes, mais pas chez tous les patients. De plus, ils provoquent des effets secondaires et peuvent être dangereux pour les personnes atteintes de mucoviscidose. Actuellement, les médecins ignorent quelle est la méthode la plus sûre et la plus efficace pour traiter le pneumothorax chez les personnes atteintes de mucoviscidose. Nous n'avons pas trouvé d'essai contrôlé randomisé comparant les traitements chirurgicaux et non chirurgicaux pour un pneumothorax chez les personnes atteintes de mucoviscidose. Par conséquent, des recherches supplémentaires sont nécessaires dans ce domaine. Les futures études devront comparer l'efficacité et l'innocuité des interventions chirurgicales et non chirurgicales en cas de pneumothorax chez les personnes atteintes de mucoviscidose. Il n'existe actuellement pas de recherche en cours dans ce domaine. Nous continurons à rechercher des informations, mais la revue de sera pas mise à jour tant que de nouvelles preuves n'auront pas été apportées.

Conclusions des auteurs: 

Le pneumothorax est une complication potentiellement mortelle touchant les personnes atteintes de mucoviscidose et la prise en charge des pneumothorax spontanés reste un sujet largement controversé. Les interventions médicales et chirurgicales sont deux des principales catégories de traitement pour les pneumothorax récidivants dans la population atteinte de mucoviscidose. Cependant, il est décevant de constater qu'aucune intervention n'a été évaluée par des essais contrôlés randomisés. Cette revue systématique souligne la nécessité de réaliser un essai contrôlé randomisé multicentrique évaluant l'efficacité et les effets indésirables potentiels de l'utilisation de la pleurodèse chimique ou d'interventions chirurgicales dans le traitement des pneumothorax persistants et récidivants chez les personnes atteintes de mucoviscidose.

En raison du manque actuel de recherches supplémentaires dans ce domaine, une recherche d'informations sera réalisée tous les deux ans, mais la revue ne sera mise à jour que si nouvelles preuves deviennent disponibles.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le pneumothorax est une complication potentiellement mortelle qui touche les personnes atteintes de mucoviscidose. Le pneumothorax spontané se caractérise par la présence d'air dans l'espace pleural et peut être soit un premier épisode soit une récidive. La récidive de pneumothorax est définie comme une nouvelle survenue du même côté sept jours au moins après la résolution initiale. Un pneumothorax est dit persistant si la fuite d'air dure depuis plus de cinq jours (Schidlow, 1993). La prise en charge des pneumothorax spontanés fait l'objet d'une controverse et il n'existe aucun traitement standard. Les interventions médicales et chirurgicales sont deux des principales catégories de traitement du pneumothorax récidivant chez les personnes atteintes de mucoviscidose. Alors que les interventions chirurgicales semblent être plus efficace chez les personnes sans mucoviscidose, les complications directement liées à la procédure, ainsi que les complications postopératoires, rendent les interventions chirurgicales plus risquées chez les personnes atteintes de mucoviscidose. De plus, ces interventions peuvent causer une incapacité à recevoir une future greffe de poumon. Par conséquent, les bénéfices et les effets secondaires ou les inconvénients liés aux traitements médical et chirurgical du pneumothorax récidivant chez les personnes atteintes de mucoviscidose doivent être systématiquement examinés.

Objectifs: 

Déterminer l'efficacité clinique et l'innocuité des différentes interventions dans la prise en charge des pneumothorax spontanés persistants et récidivants chez les personnes atteintes de mucoviscidose.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur la mucoviscidose et autres maladies génétiques. Ce registre est constitué de documents sélectionnés lors de recherches exhaustives dans des bases de données électroniques, ainsi que des recherches manuelles de revues pertinentes et de résumés d'actes de conférence.

Date de la recherche la plus récente : 29 octobre 2012.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés qui comparaient l'utilisation de la pleurodèse chimique à des interventions chirurgicales pour le traitement des pneumothorax persistants et récidivants chez des patients atteints de mucoviscidose.

Recueil et analyse des données: 

Aucun essai pertinent n'a été identifié.

Résultats principaux: 

Aucun essai n'a été inclus dans cette revue.

Notes de traduction: 
Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.