Composés d'adhérence dans les milieux de transfert d'embryons pour les techniques de procréation assistée

Question de la revue

Les auteurs de revues Cochrane ont réalisé cette revue systématique afin d'évaluer l'effet de l'ajout de composés d'adhérence, tels que la colle de fibrine et l'acide hyaluronique (AH) sur les résultats de la grossesse.

Contexte

Les couples qui ont des problèmes pour avoir un enfant peuvent avoir recours à des traitements de la fertilité, tels qu'une fécondation in vitro (FIV) ou une injection de sperme intra-cytoplasmique (ISIC). Au fil des années, de nombreux travaux de recherche ont été réalisés pour déterminer s'il existait des façons d'augmenter le taux de réussite de ces traitements. Une partie de la recherche s'est concentrée sur le milieu dans lequel les embryons sont réimplantés dans l'utérus. Des composés d'adhérence ont été ajoutés au milieu de transfert des embryons lors de tentatives pour augmenter leurs chances d'adhérer à l'utérus, résultant ainsi en de meilleures chances de grossesse et de naissance d'un nouveau-né sain. De nombreuses études ont été menées sur ces composés d'adhérence avec des résultats positifs et négatifs.

Caractéristiques des études

Dix-sept essais contrôlés randomisés (3 898 participants) ont été inclus dans la revue. Un essai étudiait la colle de fibrine, et les 16 autres l'acide hyaluronique. Ces études ont été réalisées en Israël, aux États-Unis, en Turquie, au Taïwan, en Allemagne, en Suisse, en Iran, en Slovénie, en Autriche et en Hongrie. Les investigateurs comparaient le transfert d'embryons dans un milieu très concentré en AH à l'utilisation d'un milieu peu concentré en AH ou sans AH, ainsi que le transfert dans un milieu enrichi en colle de fibrine par rapport à l'utilisation d'un milieu sans colle de fibrine. Les critères de jugement rapportés incluaient les taux de naissances vivantes, les taux de grossesse clinique, les taux d'implantation, les taux de grossesses multiples et d'autres événements indésirables. L'âge moyen des femmes variait de 27,5 à 35,7 ans. Les preuves recueillies sont à jour en novembre 2013.

Résultats principaux

L'analyse des 16 études identifiées utilisant des concentrations fonctionnelles d'AH montrait une augmentation de la probabilité de la grossesse et de naissances vivantes (450 contre 367 pour 1 000), mais également une augmentation du résultat plus risqué de grossesses multiples (282 contre 175 pour 1 000). Cette augmentation du taux de grossesses multiples peut être la conséquence de l'amélioration des résultats cliniques de la grossesse en raison de l'ajout du composé d'adhérence et de la politique de transfert de plus d'un embryon dans l'utérus.

Qualité des preuves

Les preuves obtenues pour ces comparaisons étaient de qualité modérée. Il est important de noter que des preuves d'une augmentation des taux d'accouchement n'ont pas été trouvées dans toutes les analyses ; cependant, celle-ci a été observée dans la méta-analyse globale. Sur la base de la seule étude identifiée utilisant la colle de fibrine, aucune preuve n'indique que l'ajout de ce composé au milieu de transfert des embryons améliore les résultats de la grossesse.

Conclusions des auteurs: 

Les preuves suggèrent une amélioration des taux de grossesses cliniques et de naissances vivantes avec l'utilisation de concentrations fonctionnelles d'AH comme composé d'adhérence dans les cycles de PMA. Cependant, les preuves obtenues sont de qualité modérée. L'augmentation du taux de grossesses multiples peut être la conséquence de l'utilisation combinée d'un composé d'adhérence et d'une politique de transfert de plus d'un embryon. D'autres études portant sur les composés d'adhérence utilisés dans le transfert d'embryon unique doivent être réalisées.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Ceci est une mise à jour d'une revue Cochrane publiée pour la première fois dans la Bibliothèque Cochrane (2010, numéro 7).

Afin d'augmenter le taux de réussite des techniques de procréation médicalement assistée (PMA), des composés d'adhérence, tels que l'acide hyaluronique (AH) et la colle de fibrine, ont été introduits dans la prise en charge de l'hypofertilité. Les composés d'adhérence sont ajoutés au milieu de transfert des embryons afin d'augmenter leur probabilité d'implantation, ce qui peut donner des taux de grossesses cliniques et de naissances vivantes plus élevés.

Objectifs: 

Déterminer si les milieux de transfert d'embryons contenant des composés d'adhérence améliorent les taux de naissances vivantes et de grossesses dans les cycles de PMA.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur les troubles menstruels et de la fertilité, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) et les bases de données électroniques MEDLINE, EMBASE et PsycINFO (jusqu'au 13 novembre 2013) afin de trouver des publications traitant d'essais contrôlés randomisés sur l'ajout de composés d'adhérence dans les milieux de transfert d'embryons. Nous avons en outre passé au crible les références bibliographiques de toutes les études obtenues et effectué une recherche manuelle dans des résumés de conférences.

Critères de sélection: 

Seuls les véritables essais contrôlés randomisés comparant des milieux de transfert d'embryons contenant des concentrations fonctionnelles (par ex. 0,5 mg/ml d'AH) de composés d'adhérence à des milieux de transfert contenant des concentrations faibles ou sans composés d'adhérence ont été inclus. Les composés d'adhérence identifiés pour l'évaluation étaient l'AH et la colle de fibrine.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont sélectionné les essais à inclure en fonction des critères ci-dessus, après quoi deux auteurs de la revue ont extrait de façon indépendante les données pour analyse. L'analyse statistique a été réalisée en conformité avec les directives élaborées par la Collaboration Cochrane.

Résultats principaux: 

Dix-sept études portant sur un total de 3 898 participants ont été analysées. Un essai étudiait la colle de fibrine, et les 16 autres l'AH. Aucune preuve n'a été trouvée d'un effet thérapeutique de la colle de fibrine utilisée comme composé d'adhérence. Pour l'AH, des preuves d'un effet thérapeutique positif ont été identifiées dans les six essais qui rapportaient les taux de naissances vivantes (rapport des cotes (RC) 1,41 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % 1,17 à 1,69 ; six ECR, N = 1 950, I2 = 0 %, preuves de qualité modérée). En outre, les 14 essais rapportant les taux de grossesses cliniques montraient des preuves de bénéfice thérapeutique lorsque les embryons ont été transférés dans des milieux aux concentrations fonctionnelle d'AH (RC 1,39 ; IC à 95 % 1,21 à 1,60 ; 14 ECR, N = 3 452, I2 = 46 %, preuves de qualité modérée) par rapport à des concentrations faibles d'AH ou sans AH. Le taux de grossesses multiples (RC 1,86 ; IC à 95 % 1,49 à 2,31 ; cinq ECR, N = 1 951, I2 = 0 %, preuves de qualité modérée) était significativement plus élevé dans le groupe à la concentration élevée d'AH, mais aucune différence significative n'a été observée dans les taux d'événements indésirables (RC 0,74 ; IC à 95 % 0,49 à 1,12 ; quatre ECR, N = 1 525, I2 = 0 %, preuves de qualité modérée).

Notes de traduction: 
Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.