Interventions visant à améliorer la formulation de questions dans le cadre de la pratique professionnelle et de l'apprentissage autonome

Les professionnels de santé posent des questions dans le cadre de leurs pratiques quotidiennes. Ils posent ces questions pour plusieurs raisons, par exemple pour se demander si leurs connaissances sont à jour (ex. : « quel est le meilleur médicament pour cette maladie ? ») ou s'ils ont pris la meilleure décision (ex. : « aurais-je pu faire les choses différemment pour offrir de meilleurs soins à ce patient ? »). On ignore cependant comment faire en sorte qu'ils posent davantage de questions et comment améliorer la qualité de leurs questions. Les questions et la manière dont elles sont structurées peuvent avoir un impact important sur la manière dont les professionnels de santé recherchent des informations, parlent avec leur collègues et apprennent dans le cadre de la pratique.

Les professionnels de santé sont des médecins, des infirmiers, des physiothérapeutes, des pharmaciens, des ergothérapeutes et toutes les personnes qui fournissent directement des soins aux patients.

Cette revue montre que la qualité des questions posées par les professionnels de santé s'améliorait légèrement après une formation (et dans certains cas, avec l'utilisation de brochures d'information) mais on ignore combien de temps ces améliorations peuvent durer. Avec si peu d'informations, il n'est pas possible de tirer des conclusions spécifiques ou définitives. Nous n'avons pas trouvé d'informations permettant d'identifier les interventions efficaces pour accroître le nombre de questions posées et nous considérons que ce domaine devrait faire l'objet de recherches supplémentaires.

Conclusions des auteurs: 

Les preuves issues de cette revue suggèrent que les interventions visant à améliorer la qualité des questions formulées dans la pratique produisent des résultats contrastés lors du suivi à court terme (tout de suite après l'intervention) et à moyen terme (jusqu'à neuf mois). Tandis que trois études rapportaient une estimation de l'efficacité d'une intervention didactique pour améliorer la qualité de la formulation de questions à court terme, une seule étude examinait l'efficacité à plus long terme (un an) et rapportait une détérioration des compétences de recherche avec le temps. Les données suggèrent que la durabilité des effets des interventions didactiques pour la formulation de questions ne peut pas être établie.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La formulation de questions est un aspect fondamental des activités quotidiennes d'un travailleur de la santé et un élément essentiel des compétences professionnelles et d'un apprentissage efficace. Avec la nécessité pour les prestataires de soins de santé de se tenir au courant des dernières données probantes et la tendance à la formalisation de la pratique réflexive dans le cadre de la revalidation des médecins, il est important que les programmes de formation développés pour améliorer leurs capacités à formuler des questions bien construites reposent sur les meilleurs preuves disponibles.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité des interventions visant à augmenter la fréquence et la qualité des questions formulées par les prestataires de soins de santé dans la pratique et dans le contexte de l'apprentissage autonome.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons obtenu des études en consultant des bases de données bibliographiques électroniques, en effectuant une recherche manuelle, en examinant les références bibliographiques et en consultant des experts.

Critères de sélection: 

Nous avons tenu compte des essais contrôlés randomisés (ECR) publiés et non publiés, des essais cliniques comparatifs (ECC), des séries chronologiques interrompues et des études contrôlées avant-après dans toutes les langues étudiant les interventions visant à augmenter la fréquence et la qualité des questions formulées par les professionnels de santé fournissant directement des soins aux patients.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de revue ont évalué la pertinence des études de manière indépendante et ont évalué le risque de biais en duplicata. La variété des caractéristiques des interventions, des intervalles de suivi et des mesures de résultats n'a pas permis d'effectuer d'analyse quantitative. Les données ont été résumées de manière descriptive.

Résultats principaux: 

Les recherches ont permis d'identifier quatre études portant sur des interventions visant à améliorer la formulation de questions par les professionnels de santé. Les interventions présentaient souvent plusieurs composants, étaient limitées au contexte de la médecine fondée sur des preuves (MFP) et portaient principalement sur des populations de médecins et de résidents. Nous n'avons identifié aucune étude portant sur une variation de la fréquence des questions formulées ou sur des questions formulées dans un contexte de réflexion. Le risque de biais était généralement considéré comme élevé. Trois études sur quatre rapportaient une amélioration de la formulation de questions par les médecins, les résidents ou les populations mixtes du secteur de la santé lors du suivi à court-moyen terme. Une seule étude évaluait la durabilité des effets à un an et rapportait une détérioration des compétences avec le temps.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.