Azithromycine versus benzathine pénicilline G pour syphilis précoce

La syphilis est une maladie complexe qui peut toucher tous les organes du corps. L'Organisation mondiale de la Santé estime qu'au moins 12 millions de personnes à travers le monde sont infectées par la syphilis. Certaines recherches ont laissé apparaitre que l'azithromycine était supérieure à la benzathine pénicilline G pour le traitement de la syphilis précoce, et que l'azithromycine pouvait pallier aux inconvénients de la benzathine pénicilline G. Cette revue de trois essais n'est pas parvenue à identifier de différence entre l'azithromycine et la benzathine pénicilline G pour la syphilis précoce au niveau du taux de probabilité de guérison, le résultat étant trop imprécis pour exclure en toute confiance la supériorité d'aucune des deux options de traitement. Bien que les effets indésirables gastro-intestinaux furent plus fréquents chez les participants sous azithromycine que chez ceux recevant de la benzathine pénicilline G, la différence ne revêtait pas de signification statistique. Des recherches supplémentaires doivent être menées dans ce domaine.

Conclusions des auteurs: 

Lorsque l'azithromycine était comparée à la benzathine pénicilline pour le traitement de la syphilis précoce, les différences dans les chances de guérison ne revêtaient pas de signification statistique. Aucune conclusion définitive ne peut être faite concernant l'innocuité relative de la benzathine pénicilline G et de l'azithromycine pour la syphilis précoce. D'autres études sont nécessaires sur l'utilité de la benzathine pénicilline G pour la syphilis précoce.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La syphilis est une maladie systémique complexe causée par un spirochète, Treponema pallidum. L'Organisation mondiale de la Santé estime qu'au moins 12 millions de personnes à travers le monde sont actuellement infectées par la syphilis. Dans cette revue, nous avons comparé deux standards actuels de traitement de la syphilis précoce, la benzathine benzylpénicilline (pénicilline G) et l'azithromycine.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité et l'innocuité de l'azithromycine en comparaison avec la pénicilline benzathine (pénicilline G) pour la syphilis précoce.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons cherché dans les bases de données suivantes à l'aide des termes de recherche détaillés dans l'annexe 1 : Le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les maladies sexuellement transmissibles (juillet 2011), the registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) publié dans The Cochrane Library (numéro 7 2011), MEDLINE (de 1948 à juillet 2011), EMBASE (de 1980 à juillet 2011), PsycINFO (de 1806 à juillet 2011) et la Chinese Biological Medicine Literature Database (CBM) (de 1978 à 2011). La recherche n'était pas limitée par la langue.

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés comparant l'azithromycine à la pénicilline G benzathine, quelle que soit la dose, pour le traitement de la syphilis précoce.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont appliqué de façon indépendante les critères d'inclusion aux études potentielles, tous les désaccords étant résolus par la discussion. Les deux mêmes auteurs ont évalué le risque de biais de chaque étude. Nous avons regroupé les données au moyen du rapport des cotes (RC).

Résultats principaux: 

Trois études (générant quatre comparaisons éligibles) ont été incluses. Une étude est en cours. Il n'y avait pas de différence statistiquement significative entre les traitements à l'azithromycine et à la benzathine pénicilline pour les chances de guérison (RC 1,04 ; IC à 95 % 0,69 à 1,56), ni aucune différence à trois mois (RC 0,97 ; IC à 95 % 0,62 à 1,50), six mois (RC 1,09 ; IC à 95 % 0,76 à 1,54) ou neuf mois (RC 1,45 ; IC à 95 % 0,46 à 6,42). L'analyse en sous-groupes de syphilis primaire ou latente et en fonction de la dose d'azithromycine (2 g et 4 g) n'expliquait pas la variation entre les résultats des études. Le compte-rendu des événements indésirables d'intensité légère à tolérée, de deux essais inclus, n'indiquait aucune différence statistiquement significative entre l'azithromycine et la benzathine pénicilline (RC 1,43 ; IC à 95 % 0,42 à 4,95), bien qu'avec un niveau élevé d'hétérogénéité (P = 0,05 ; I2 = 74 %).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.