Les bêta-bloquants diminuent la pression artérielle lorsqu'ils sont administrés comme médicament de deuxième ligne

Les bêta-bloquants sont couramment utilisés dans le traitement d'une pression artérielle (PA) élevée. Dans cette présente revue, nous nous sommes demandés dans quelle mesure les bêta-bloquants réduisent la PA lorsqu'ils sont administrés comme médicament de deuxième ligne pour le traitement de l'hypertension. Vingt essais d'une durée moyenne de 7 semaines ont été trouvés dans la littérature scientifique mondiale pour répondre à cette question. Les données montraient que l'ajout d'un bêta-bloquant à des diurétiques thiazidiques ou à des inhibiteurs des canaux calciques réduisait la PA de 8/6 mmHg lorsqu'il était administré à des doses 2 fois supérieures à la dose initiale recommandée. Lors de la comparaison de ces résultats à notre revue précédente concernant l'effet des diurétiques thiazidiques à diminuer la pression artérielle comme traitement de deuxième ligne, nous avons trouvé que les bêta-bloquants avaient un profil de diminution de la PA différent. Ce dernier pourrait expliquer la raison pour laquelle les bêta-bloquants de première ligne semblent être moins efficaces à réduire les résultats cardiovasculaires indésirables que les diurétiques thiazidiques de première ligne, surtout chez les personnes les plus âgées.

Conclusions des auteurs: 

L'ajout d'un bêta-bloquant à des diurétiques ou des inhibiteurs des canaux calciques réduit la PA de 6/4 mmHg à des doses 1 fois supérieure à la dose initiale et de 8/6 mmHg à des doses 2 fois supérieures à la dose initiale. Lors de la comparaison des effets des bêta-bloquants à diminuer la pression artérielle dans cette revue à ceux des diurétiques thiazidiques dans notre revue précédente (Chen 2009), les bêta-bloquants de deuxième ligne diminuent la PA systolique à un niveau identique que les diurétiques thiazidiques de deuxième ligne, mais diminuent davantage la PA diastolique. Cet autre effet sur la PA diastolique signifie que les bêta-bloquants ont peu, voire aucun, effet sur la pression différentielle alors que les thiazidiques génèrent une diminution significative de la pression différentielle liée à la dose. Cette différence dans le profil de diminution de la PA avec des bêta-bloquants comparée aux thiazidiques pourrait expliquer le fait que les bêta-bloquants semblent être moins efficaces à réduire les résultats cardiovasculaires indésirables que les diurétiques thiazidiques, surtout chez les personnes âgées.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les bêta-bloquants sont l'une des classes de médicaments antihypertenseurs les plus couramment prescrites comme traitement de première et de deuxième ligne.

Objectifs: 

Quantifier les effets sur la pression artérielle systolique (PAS), la pression artérielle diastolique (PAD), la fréquence cardiaque et les arrêts prématurés en raison d'effets indésirables liés au traitement par bêta-bloquants lorsqu'ils sont administrés comme médicament de seconde ligne chez des patients adultes souffrant d'hypertension primaire.

La stratégie de recherche documentaire: 

CENTRAL (The Cochrane Library 2009, numéro 2), MEDLINE (de 1966 à août 2009), EMBASE (de 1988 à août 2009) et les références bibliographiques des articles et des revues ont fait l'objet de recherches.

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés, en double aveugle, comparant un bêta-bloquant, combiné à un médicament issu d'une autre classe de médicaments antihypertenseurs, à ce médicament seul pendant une durée de 3 à 12 semaines chez des patients souffrant d'hypertension primaire ont été inclus.

Recueil et analyse des données: 

Deux relecteurs ont indépendamment extrait des données et évalué la qualité méthodologique de chaque étude incluse.

Résultats principaux: 

Vingt ECR en double aveugle évaluaient l'efficacité des bêta-bloquants à diminuer la PA comme médicament de deuxième ligne chez 3 744 patients hypertendus (PA de 158/102 mmHg à l'inclusion ; durée moyenne de 7 semaines). La diminution de la PA liée à l'ajout d'un bêta-bloquant comme médicament de deuxième ligne était évaluée en comparant la différence de diminution de la PA entre cette combinaison et les groupes suivant une monothérapie. Une diminution de la PA était constatée avec l'ajout d'un bêta-bloquant à des diurétiques thiazidiques ou des inhibiteurs des canaux calciques à des doses minimales de 0,25 fois la dose initiale recommandée par le laboratoire. L'efficacité des bêta-bloquants à diminuer la PA comme médicament de deuxième ligne était de 6/4 mmHg à des doses 1 fois supérieures à la dose initiale et de 8/6 mmHg à des doses 2 fois supérieures à la dose initiale. Les bêta-bloquants réduisaient la fréquence cardiaque de 10 battements/min à des doses 1 à 2 fois supérieures à la dose initiale. Les bêta-bloquants n'augmentaient pas de façon statistiquement significative le nombre d'arrêts prématurés en raison d'effets indésirables, mais ceci était probablement dû à un manque de notification de ce résultat dans 35 % des ECR inclus.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.