Lactoferrine par voie entérale pour le traitement de la sepsie et de l'entérocolite nécrosante chez les nouveau-nés

Problématique de la revue

La supplémentation en lactoferrine et les antibiotiques sont-ils efficaces et sans danger pour les bébés atteints de sepsie et d'entérocolite nécrosante ?

Contexte

Les nouveau-nés, en particulier ceux qui naissent prématurément, sont à risque d'infections sanguines (sepsie), d'inflammation et de lésions gastro-intestinales (entérocolite nécrosante), ou de ces deux maladies. Un certain nombre de bébés atteints de sepsie ou d'entérocolite nécrosante meurent ou souffrent de lésions cérébrales et pulmonaires à long terme, malgré un traitement aux antibiotiques. La lactoferrine, une substance naturellement présente dans le lait humain, peut s’avérer efficace contre les infections et les lésions gastro-intestinales.

Caractéristiques des études

Nous avons cherché des études qui utilisaient des suppléments de lactoferrine pour traiter les bébés atteints d'infection ou de lésions gastro-intestinales.

Résultats principaux

Nous n'avons trouvé aucune étude sur la supplémentation en lactoferrine avec des antibiotiques dans le traitement des bébés atteints de sepsie et d'entérocolite nécrosante. Il est peu probable que la lactoferrine soit utilisée pour le traitement de l'infection ou de l'inflammation intestinale chez les prématurés, car elle ne s'est pas révélée efficace pour prévenir ces maladies. Pendant l'infection et les problèmes intestinaux, une alimentation n’est pas généralement pas fournie. Nous ne recommandons pas que des études soient faites à l'avenir pour aborder cette question.

Qualité des données probantes

Il n'a pas été possible de l'évaluer, car aucune étude éligible n'a été identifiée.

Conclusions des auteurs: 

Implications pour la pratique : actuellement, il n'existe aucune preuve pour appuyer ou réfuter l'utilisation de la lactoferrine par voie entérale, en complément d'un traitement antibiotique, pour le traitement de la sepsie néonatale ou de l'entérocolite nécrosante.

Implications pour la recherche : étant donné le manque d'efficacité de la lactoferrine entérale pour prévenir la sepsie à apparition tardive et l'entérocolite nécrosante, l'évaluation de la lactoferrine entérale comme agent d'appoint pour le traitement de la sepsie ou de l'entérocolite nécrosante ne semble pas être une priorité en recherche.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La sepsie néonatale et l'entérocolite nécrosante (ECN) causent une mortalité et une morbidité néonatales importantes malgré un traitement antibiotique approprié. L'amélioration de la défense de l'hôte et la modulation de l'inflammation en utilisant la lactoferrine comme adjuvant aux antibiotiques dans le traitement de la sepsie, de l’ECN, ou des deux, peuvent améliorer les résultats cliniques.

Objectifs: 

L'objectif principal était d'évaluer l'innocuité et l'efficacité de la lactoferrine administrée par voie orale comme adjuvant aux antibiotiques dans le traitement des nouveau-nés atteints de sepsie soupçonnée ou confirmée, d’ECN ou des deux.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons utilisé la stratégie de recherche standard de Cochrane Neonatal pour faire des recherches dans le Registre central des essais contrôlés de Cochrane (CENTRAL 2018, numéro 9), MEDLINE via PubMed, PREMEDLINE, (1966 au 20 septembre 2018) Embase (1980 au 20 septembre 2018) et CINAHL (1982 au 20 septembre 2018). Nous avons également effectué des recherches dans les bases de données d'essais cliniques, les actes de conférences, les listes de références d'articles et d'essais cliniques réessayés et les dossiers personnels des auteurs.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés ou quasi-randomisés évaluant la lactoferrine par voie entérale (à n'importe quelle dose ou durée), utilisée comme traitement d'appoint à l'antibiothérapie, comparativement à l'antibiothérapie seule (avec ou sans placebo) ou à d'autres traitements d'appoint pour les nouveau-nés de tout âge gestationnel jusqu'à 44 semaines d'âge postmenstruel avec sepsie ou entérocolite nécrosante confirmée ou soupçonnée (Bell's Stage II ou III).

Recueil et analyse des données: 

Nous avons utilisé les méthodes standardisées du Groupe Cochrane Neonatal pour effectuer une revue systématique et évaluer la qualité méthodologique des études (neonatal.cochrane.org/fr/index.html). Les titres et les résumés des études identifiés par la stratégie de recherche ont fait l'objet d'une évaluation indépendante par les deux auteurs de la revue et les versions en texte intégral ont été obtenues pour évaluation au besoin. Des formulaires ont été conçus pour enregistrer l'inclusion/exclusion de l'essai et l'extraction des données. Nous avons utilisé l'approche GRADE pour évaluer la qualité des données probantes.

Résultats principaux: 

Nous n'avons identifié aucun essai éligible évaluant la lactoferrine pour le traitement de la septicémie néonatale ou de l’ECN.

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.