Mailuoning pour l'accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique aigu

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Le mailuoning, un remède traditionnel chinois, est largement utilisé pour le traitement de l'AVC ischémique aigu en Chine, bien que son efficacité n'ait pas été établie avec certitude. Les études expérimentales sur des animaux et les recherches en pharmacologie clinique indiquent que le mailuoning pourrait améliorer la microcirculation, prévenir la lésion ischémique et protéger les tissus cardiaques et cérébraux. Cette revue évaluait 15 essais contrôlés randomisés portant sur 1 280 participants et étudiant le mailuoning chez des patients victimes d'un AVC ischémique aigu. Les essais présentant une qualité méthodologique suffisante ne rapportent pas de preuves convaincantes favorables à l'utilisation régulière du mailuoning pour faciliter le rétablissement suite à un AVC. Des essais contrôlés randomisés de haute qualité et de grande échelle sont nécessaires pour confirmer son efficacité.

Conclusions des auteurs: 

Les essais présentant une qualité méthodologique suffisante ne rapportent pas de preuves convaincantes favorables à l'utilisation régulière du mailuoning pour faciliter le rétablissement suite à un AVC. Des essais contrôlés randomisés de haute qualité et de grande échelle sont nécessaires pour confirmer son efficacité.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le mailuoning est largement utilisé pour le traitement de l'AVC ischémique aigu en Chine.

Objectifs: 

Déterminer l'efficacité et la sécurité du mailuoning pour le traitement des patients victimes d'un AVC ischémique aigu.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre des essais du groupe Cochrane sur les accidents vasculaires cérébraux (janvier 2008), le registre des essais chinois sur les accidents vasculaires cérébraux (décembre 2007), le registre des essais du groupe Cochrane dans le champ « Médecine complémentaire » (décembre 2007), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (Bibliothèque Cochrane Numéro 4, 2007), MEDLINE (1966 à décembre 2007), EMBASE (1980 à janvier 2008), AMED (1985 à décembre 2007), la China Biological Medicine Database (disque CBM, 1979 à décembre 2007) et la Chinese National Knowledge Infrastructure (1979 à décembre 2007). Nous avons consulté des registres d'essais cliniques et de recherches, effectué une recherche manuelle dans 10 revues chinoises (y compris les actes de conférence pertinents), examiné les références bibliographiques et contacté la société pharmaceutique fabriquant le mailuoning. Nous avons également essayé de contacter les auteurs des essais pour obtenir des données supplémentaires.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés comparant le mailuoning à un placebo ou le mailuoning plus un autre traitement à cet autre traitement chez des patients victimes d'un AVC ischémique aigu.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de revue ont sélectionné les essais à inclure, évalué la qualité des essais et extrait les données de manière indépendante.

Résultats principaux: 

Quinze essais portant sur 1 280 participants ont été inclus. Le nombre de décès et de patients dépendants au terme d'un suivi d'au moins trois mois n'étaient pas rapportés dans les essais inclus. Six essais rapportaient des événements indésirables, dont cinq s'étaient produits dans deux essais. Quatorze essais ont été considérés comme étant de qualité inférieure ; lors de l'analyse combinée de ces essais, le mailuoning était associé à une augmentation significative du nombre de patients présentant une amélioration du déficit neurologique (risque relatif (RR) de 0,30 ; intervalle de confiance (IC) à 95 %, entre 0,22 et 0,42). Un essai contrôlé par placebo, considéré comme présentant une bonne qualité méthodologique, ne rapportait aucune amélioration du déficit neurologique au terme du suivi de trois mois (différence moyenne (DM) de 0,69 ; IC à 95 %, entre -3,42 et 4,80) ou des activités de la vie quotidienne. La qualité de vie, évaluée dans un essai, ne présentait pas d'amélioration significative.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.