Chirurgie décompressive dans le traitement de lésions nerveuses causées par la lèpre

La lèpre est une maladie infectieuse chronique. Les bactéries de la lèpre provoquent des lésions cutanées et nerveuses périphériques pouvant altérer la fonction nerveuse et causer une invalidité. La chirurgie décompressive permet de traiter ces lésions nerveuses, bien que ses effets soient incertains. Deux essais contrôlés randomisés (ECR) ont été inclus dans la présente revue et ont examiné les effets bénéfiques de la chirurgie par rapport à la prednisolone pour le traitement de lésions nerveuses d'une durée inférieure à six mois. Ces deux essais présentaient des risques de biais élevés. Après deux années de suivi, il y avait des preuves de qualité très médiocre concernant l'absence de différence significative au niveau de l'amélioration de la fonction nerveuse entre les personnes traitées par chirurgie avec prise de prednisolone ou uniquement par prednisolone. Les effets indésirables de la chirurgie décompressive n'étaient pas correctement décrits. Aucun essai supplémentaire n'a été identifié lors de la mise à jour des recherches en 2010 et 2012. La chirurgie décompressive permet de traiter les lésions nerveuses causées par la lèpre, mais les preuves disponibles issues des ECR sont de qualité très médiocre et ne montrent aucun effet bénéfique supplémentaire significatif de la chirurgie par rapport à un traitement uniquement par stéroïdes. Des ECR correctement conçus sont nécessaires pour déterminer l'efficacité de la combinaison d'une chirurgie et d'un traitement médical par rapport à un traitement médical seul.

Conclusions des auteurs: 

La chirurgie décompressive permet de traiter les lésions nerveuses causées par la lèpre, mais les preuves disponibles provenant d'ECR sont de qualité très médiocre et ne montrent aucun effet bénéfique supplémentaire significatif de la chirurgie par rapport à un traitement par stéroïdes seul. Des ECR correctement conçus sont nécessaires pour déterminer l'efficacité de la combinaison d'une chirurgie et d'un traitement médical par rapport à un traitement médical seul.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La lèpre provoque des lésions nerveuses susceptibles d'altérer la fonction nerveuse et de causer une invalidité. La chirurgie décompressive permet de traiter ces lésions nerveuses, bien que ses effets soient incertains. Cette revue est une mise à jour d'une revue publiée pour la première fois en 2009 et précédemment mise à jour en 2010.

Objectifs: 

Évaluer les effets de la chirurgie décompressive sur les lésions nerveuses causées par la lèpre.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les maladies neuro-musculaires (15 octobre 2012), CENTRAL (2012, numéro 9 dans The Cochrane Library), MEDLINE (de janvier 1966 à octobre 2012), EMBASE (de janvier 1980 à octobre 2012), AMED (de janvier 1985 à octobre 2012), CINAHL Plus (de janvier 1937 à octobre 2012) et LILACS (de janvier 1982 à octobre 2012). Nous avons consulté les listes bibliographiques des études identifiées, le registre Current Controlled Trials (www.controlled-trials.com) (1er novembre 2012), les actes de conférence et nous avons également contacté les auteurs des essais.

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés (ECR) et des quasi-ECR concernant la chirurgie décompressive pour le traitement de lésions nerveuses causées par la lèpre.

Recueil et analyse des données: 

Le critère de jugement principal était une amélioration de la fonction nerveuse sensorielle et motrice au bout d'un an. Les critères de jugement secondaires étaient une amélioration de la fonction nerveuse au bout de deux ans, des changements au niveau de la douleur et de la sensibilité nerveuse et des événements indésirables. Deux auteurs ont indépendamment extrait des données et évalué la qualité méthodologique des essais. Nous avons contacté les auteurs des essais afin d'obtenir des informations supplémentaires. Nous avons recueilli des informations relatives aux effets indésirables dans les essais et les études non randomisées.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus deux ECR impliquant 88 participants. Ces essais présentaient des risques de biais élevés. Ils comparaient les effets bénéfiques supplémentaires de la chirurgie par rapport à la prednisolone pour le traitement de lésions nerveuses d'une durée inférieure à six mois. Après un suivi de deux ans, il n'y avait que des preuves de qualité très médiocre concernant l'absence de différence significative au niveau de l'amélioration la fonction nerveuse entre les participants traités par chirurgie avec prise de prednisolone ou uniquement par prednisolone. Les effets indésirables de la chirurgie décompressive n'étaient pas correctement décrits.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.