Traitement à l'hélium-oxygène (héliox) pour les enfants atteints de croup

Problématique de la revue

Nous avons évalué si l'inhalation de l'héliox est sûre et bénéfique dans le traitement du croup chez les enfants comparé à un faux traitement (placebo) ou à d'autres thérapies comme l'oxygène humidifié à 30 % ou l'épinéphrine à 100 % (adrénaline, un médicament qui aide à dégager les voies respiratoires).

Contexte

Le croup est une maladie de courte durée qui cause un blocage des voies respiratoires supérieures. Le croup est fréquent chez les enfants de moins de six ans et est déclenché par des infections virales ; il est plus fréquent en automne et en hiver. Les symptômes comprennent une toux rauque, de l'enrouement, des bruits respiratoires anormaux et des rétractations de la paroi thoracique.

Les corticostéroïdes sont le traitement standard pour les enfants atteints de croup, mais une des limites de ce traitement est qu'il faut du temps pour que le médicament fasse effet. Les enfants ayant un croup grave peuvent avoir besoin de traitements d'urgence supplémentaires comme un tube respiratoire ou un soutien respiratoire mécanique. Les enfants ayant un croup sévère peuvent avoir besoin d'oxygène et d'adrénaline inhalés sous forme de bruine fine (nébulisé). L'adrénaline est généralement sans danger, mais peut causer des effets indésirables tels qu’un pouls rapide ou de l'anxiété. Il est important pour les enfants et leurs familles d'identifier un traitement sûr, efficace et à action rapide.

L'Héliox (une combinaison d'hélium et d'oxygène) peut améliorer la circulation de l'air et soulager la détresse respiratoire. Certaines études ont démontré les bienfaits de l'héliox chez les enfants atteints de croup.

Cette revue met à jour les versions publiées en 2010 et 2013.

Date des recherches

8 février 2018.

Caractéristiques de l’étude

Nous n'avons pas inclus de nouveaux essais dans cette mise à jour.

Nous avons inclus trois essais contrôlés randomisés (études dans lesquelles les participants sont répartis au hasard pour recevoir un traitement) impliquant un total de 91 enfants avec un croup âgés de 6 mois à 4 ans. Les études ont duré entre 7 et 16 mois ; deux ont été menées aux États-Unis et une en Espagne. Dans une étude, les enfants atteints de croup léger ont reçu soit de l'héliox avec 30 % d'oxygène, soit de la dexaméthasone par voie orale (un type de corticostéroïde) et soit de l'héliox, soit aucun traitement, et dans la troisième étude, les enfants atteints de croup moyen à sévère ont reçu de la dexaméthasone injectée et soit de l'héliox ou de l'adrénaline avec de l'oxygène à 100 %.

Résultats principaux

L’Héliox pourrait ne pas être plus efficace que 30 % d'oxygène pour les enfants dont le croup est léger ; aussi efficace que 100 % d'oxygène administré avec une ou deux doses d'adrénaline ; et légèrement plus efficace qu'aucun traitement pour les enfants dont le croup est moyen à sévère. Aucune des études n'a rapporté d'effets indésirables.

Qualité des données probantes

La qualité des preuves était faible ; les essais comprenaient peu d'enfants, et dans un essai, les enfants, leurs familles et les médecins savaient quel traitement était administré.

Conclusions des auteurs: 

En raison de preuves très limitées, l'efficacité et l'innocuité de l'héliox demeurent incertaines. L’Heliox pourrait ne pas être plus efficace que 30 % d'oxygène humidifié pour les enfants ayant un léger croup, mais pourrait être bénéfique à court terme pour les enfants ayant un croup modéré à sévère traité avec la dexaméthasone. L'effet pourrait être similaire à celui de l'oxygène à 100 % administré avec une ou deux doses d'adrénaline. Aucun effet indésirable n'a été signalé, et il n'est pas clair si ces effets ont été surveillés dans les études incluses. Des ECR suffisamment puissants comparant l'héliox à des traitements standard sont nécessaires pour évaluer davantage le rôle de l'héliox dans le traitement des enfants atteints de croup modéré à sévère.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le croup est une infection respiratoire virale aiguë accompagnée d'une inflammation des muqueuses des voies respiratoires supérieures qui peut causer une détresse respiratoire. La plupart des cas sont légers. Le croup modéré à grave peut nécessiter un traitement avec des corticostéroïdes (dont les bénéfices sont souvent tardifs) et de l'épinéphrine nébulisée (adrénaline) (qui peut être de courte durée et causer des effets indésirables liés à la dose, dont la tachycardie, les arythmies et l'hypertension). Dans de rares cas, le croup entraîne une insuffisance respiratoire nécessitant une intubation et une ventilation d'urgence.

Un mélange d'hélium et d'oxygène (héliox) peut prévenir la morbidité et la mortalité chez les nouveau-nés ventilés en réduisant la viscosité de l'air inhalé. Il est actuellement utilisé lors du transport d'urgence d'enfants présentant une croupe sévère. Des preuves anecdotiques suggèrent qu'il soulage la détresse respiratoire.

Cette revue met à jour les versions publiées en 2010 et 2013.

Objectifs: 

Examiner l'effet de l'héliox par rapport à l'oxygène ou à d'autres interventions actives, au placebo ou à l'absence de traitement, sur le soulagement des signes et symptômes chez les enfants présentant un croup, tel que déterminé par un score de croup et par les taux d'admission et d'intubation.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons fait des recherches dans CENTRAL, qui comprend le registre spécialisé du Cochrane Acute Respiratory Infections Group, MEDLINE, Embase, CINAHL, Web of Science et LILACS en janvier et février 2018. Nous avons également effectué une recherche dans le registre international des essais cliniques de l'Organisation Mondiale de la Santé (apps.who.int/trialsearch/) et dans ClinicalTrials.gov (clinicaltrials.gov) le 8 février 2018. Nous avons contacté la British Oxygen Company, un fournisseur leader d'héliox (BOC Australia 2017).

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés (ECR) et quasi-ECR comparant l'effet de l'héliox par rapport au placebo ou à toute autre intervention active chez les enfants atteints de croup.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons utilisé les procédures méthodologiques standard attendues par Cochrane. Nous avons rapporté les données qui ne pouvaient pas être regroupées à des fins d'analyse statistique de façon descriptive.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus 3 ECR avec 91 enfants âgés de 6 mois à 4 ans. La durée des études variait de 7 à 16 mois ; toutes les études ont été menées dans des services d'urgence aux États-Unis (deux études) et en Espagne. Heliox a été administré sous forme d'un mélange de 70 % d'héliox et de 30 % d'oxygène. Le risque de biais était faible dans deux études et élevé dans une étude ouverte. Nous n'avons ajouté aucun nouvel essai pour cette mise à jour.

Une étude portant sur 15 enfants atteints de croup léger a comparé l'héliox à 30 % d'oxygène humidifié administré pendant 20 minutes. Il pourrait n'y avoir aucune différence dans les changements du score croup entre les groupes après 20 minutes (différence moyenne (DM) -0,83, intervalle de confiance à 95 % (IC) -2,36 à 0,70). Le score moyen du croup 20 minutes après l'intervention pourrait ne pas différer d'un groupe à l'autre (DM -0,57, IC à 95 % : -1,46 à 0,32). Il pourrait n'y avoir aucune différence entre les groupes en ce qui concerne la fréquence respiratoire moyenne (DM 6,40, IC à 95 % -1,38 à 14,18) et la fréquence cardiaque moyenne (DM 14,50, IC à 95 % -8,49 à 37,49) à 20 minutes. Pour tous les critères de jugement de cette comparaison, les données probantes étaient de faible qualité et ont été déclassées pour d’importantes imprécisions. Tous les enfants sont sortis de l'hôpital, mais aucune information sur l'hospitalisation, l'intubation ou le fait de se présenter de nouveau aux urgences n'a été communiquée.

Dans une autre étude, 47 enfants présentant un croup modéré ont reçu une dose orale de dexaméthasone (0,3 mg/kg) avec de l'héliox pendant 60 minutes ou sans traitement. L'héliox pourrait légèrement améliorer le score du croup 60 minutes après l'intervention (DM -1,10, IC à 95 % -1,96 à -0,24), mais il pourrait n'y avoir aucune différence entre les groupes à 120 minutes (DM -0,70, IC à 95 % -4,86 à 3,46). Les enfants traités par l'héliox pourraient avoir des scores de croupe Taussig moyens inférieurs à 60 minutes (DM -1,11, IC à 95 % -2,05 à -0,17) mais pas à 120 minutes (DM -0,71, IC à 95 % -1,72 à 0,30). Les enfants traités par l'héliox pourraient avoir une fréquence respiratoire moyenne inférieure à 60 minutes (DM -4,94, IC à 95 % -9,66 à -0,22), mais il pourrait n'y avoir aucune différence à 120 minutes (DM -3,17, IC à 95 % -7,83 à 1,49). Il pourrait n'y avoir aucune différence dans les taux d'hospitalisation entre les groupes (RC 0,46, IC à 95 % : 0,04 à 5,41). Nous avons évalué les données probantes pour tous les résultats de cette comparaison comme étant de faible qualité, déclassés en raison d'imprécision et d’un risque élevé de biais lié à la conception ouverte de l’étude. Aucune information sur la fréquence cardiaque et l'intubation n'a été rapportée.

Dans la troisième étude, 29 enfants atteints de croup modéré à sévère ont reçu de la dexaméthasone intramusculaire (0,6 mg/kg) et soit de l'héliox avec une ou deux doses de solution saline nébulisée, soit de l'oxygène à 100% avec une ou deux doses d'adrénaline pendant trois heures. L’Heliox pourrait légèrement améliorer les scores du croup 90 minutes après l'intervention, mais pourrait ne faire que peu ou pas de différence dans l'ensemble en utilisant l'analyse des mesures répétées. Nous avons évalué les éléments probants de tous les critères de jugement de cette comparaison comme étant de faible qualité, déclassés en raison du risque élevé de biais lié à des rapports et descriptions inadéquats. Des informations sur l'hospitalisation ou la nouvelle présentation à l'urgence n'ont pas été communiquées.

Les études incluses n'ont pas fait état d'effets indésirables, d'admissions aux soins intensifs ou d'anxiété des parents.

Nous n'avons pas pu mettre en commun les données disponibles parce que chaque comparaison comprenait des données provenant d'une seule étude.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Amytis Heim et révisée par Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.