Des foyers pour femmes enceintes pour améliorer les résultats maternels et néonataux dans les pays en voie de développement

Le taux de mortalité des femmes lié à des complications pendant la grossesse et l'accouchement reste élevé dans de nombreuses régions du monde. Les principales causes directes de mortalité maternelle et périnatale sont l'avortement pratiqué dans de mauvaises conditions, l'éclampsie, l'hémorragie, l'arrêt de l'accouchement, les infections et le sepsis. La plupart de ces décès peuvent être évités grâce à une détection précoce et au traitement des complications. Le recours limité aux services de santé maternelle et de soins anténataux dans les régions où la mortalité est élevée est principalement dû à des barrières à l'accès.

Un foyer pour femmes enceintes est un établissement à proximité d'un hôpital ou d'un dispensaire qui offre des soins prénataux et est doté de sages-femmes qualifiées et d'un service d'obstétrique d'urgence. L'établissement peut également proposer aux femmes une éducation sanitaire sur la grossesse, l'accouchement et les soins aux nourrissons. On encourage principalement les femmes ayant une grossesse à haut risque ou vivant dans des zones isolées à s'installer dans ces établissements jusqu'à la fin de leur grossesse. Les soins et l'aide qui sont offerts aux femmes dans ces foyers diffèrent d'un pays à l'autre. Une autre difficulté tient au fait que l'accouchement à domicile est moins cher et que les femmes ne souhaitent pas quitter leurs familles qui ont besoin de leur présence ou leurs fermes qui constituent leur moyen de subsistance.

Les auteurs de l'analyse documentaire n'ont trouvé aucun essai contrôlé individuel ou randomisé en groupe portant sur l'évaluation des effets d'un séjour en foyer pour femmes enceintes dans les pays défavorisés. Il est évident que les femmes présentant des complications obstétriques graves ont besoin de soins appropriés pour survivre. L'efficacité des foyers pour femmes enceintes à réduire la mortalité maternelle et la mort à la naissance a été décrite de manière globale dans six études de cohortes rétrospectives. Ces études comparent des femmes envoyées dans des foyers pour femmes enceintes en raison de facteurs de risque avec des femmes hospitalisées pour d'autres raisons. Les groupes témoins ont pu être auto-sélectionnés par catastrophe ou capacité des femmes à atteindre l'hôpital à temps. Les résultats des naissances pour les femmes restant à domicile n'étaient pas connus. On ne dispose pas de suffisamment d'éléments probants pour établir des recommandations sur l'efficacité des foyers pour femmes enceintes ; et des essais bien contrôlés sont nécessaires.

Conclusions des auteurs: 

Il n'existe pas de preuves suffisantes pour déterminer l'efficacité des foyers pour femmes enceintes sur l'amélioration des résultats pour la mère et le nouveau-né.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Un foyer pour femmes enceintes (MWH) est un établissement, à proximité d'un hôpital ou d'un dispensaire, qui offre des soins obstétriques d'urgence (EmOC). Les femmes peuvent séjourner dans le MWH à la fin de leur grossesse et y attendre le début du travail. Dès le début du travail, les femmes sont transférées dans l'établissement de santé pour que le travail et l'accouchement puissent être supervisés par une sage-femme qualifiée. L'objectif d'un MWH est d'améliorer l'accessibilité à des soins dispensés par du personnel qualifié et de réduire ainsi la morbidité et la mortalité des femmes et des nouveau-nés en cas de complications. Certaines études indiquent un effet favorable sur les résultats pour les femmes et leurs bébés. D'autres font état de leur usage limité et de l'existence de barrières. Toutefois, ces données ne sont pas très fiables.

Objectifs: 

Évaluer les effets d'un foyer pour femmes enceintes sur la santé maternelle et périnatale.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué une recherche dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (27 janvier 2012), CENTRAL (The Cochrane Library 2011, numéro 4 sur 4), MEDLINE (de 1966 à janvier 2012), EMBASE (de 1980 à janvier 2012), CINAHL (de 1982 à janvier 2012), African Journals Online (AJOL) (janvier 2012), POPLINE (janvier 2012), Dissertation Abstracts (janvier 2012) et les listes bibliographiques des articles identifiés.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés comprenant des essais quasi-randomisés et randomisés par groupe comparant le résultat périnatal et maternel chez des femmes séjournant ou non dans un MWH.

Recueil et analyse des données: 

Aucun essai contrôlé randomisé ou randomisé par groupe n'a été identifié dans cette recherche.

Résultats principaux: 

Aucun essai contrôlé randomisé ou randomisé par groupe n'a été identifié dans cette recherche.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.