L'utilisation régulière de préparations de vitamine A par les enfants et les adultes souffrant de mucoviscidose

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

La mucoviscidose peut conduire à la mauvaise absorption par l’organisme de certaines vitamines telles que la vitamine A. Cela peut entraîner des problèmes causés par des carences vitaminiques. Un manque en vitamine A (carence) peut entraîner des problèmes spécifiques tels que des problèmes oculaires ou cutanés. Il peut également être associé à une détérioration de l'état général et de l’état respiratoire. Par conséquent, les personnes souffrant de mucoviscidose reçoivent généralement des préparations régulières de vitamine A dès leur plus jeune âge. Cependant, des excès de vitamine A peuvent également entraîner des problèmes respiratoires et osseux. La présente revue avait pour objectif de déterminer s'il est bénéfique ou non de donner régulièrement de la vitamine A aux personnes souffrant de mucoviscidose. Cependant, les auteurs n'ont pas trouvé d'essais pertinents à inclure dans la revue. Ils ne sont donc pas en mesure de tirer de conclusions sur l'administration en routine de suppléments de vitamine A et nous recommandons, jusqu'à obtention de nouvelles données, de respecter les directives locales portant sur cette pratique.

Conclusions des auteurs: 

Comme aucun essai contrôlé randomisé ou quasi-randomisé n'a été identifié, nous ne pouvons pas tirer de conclusions sur les bénéfices (ou les risques) de l'administration régulière de vitamine A chez les personnes atteintes de mucoviscidose. Nous recommandons, jusqu'à obtention de nouvelles données, de respecter les directives spécifiques locales portant sur l'administration de vitamine A aux personnes atteintes de mucoviscidose.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les personnes souffrant de mucoviscidose avec insuffisance pancréatique présentent un risque de carence en vitamines liposolubles car ces vitamines (A, D, E et K) sont co-absorbées avec les graisses. Ainsi, certains centres de prise en charge de la mucoviscidose administrent en routine ces vitamines dans le cadre d'une supplémentation, mais les centres varient dans leur manière d'aborder le développement possible de ces carences en vitamines. La carence en vitamine A entraîne surtout des problèmes oculaires et cutanés tandis que la supplémentation en vitamine A à des niveaux excessifs peut entraîner des effets nocifs sur les systèmes respiratoire et squelettique chez l'enfant. C'est pourquoi une revue systématique de la supplémentation en vitamine A chez les personnes souffrant de mucoviscidose devrait contribuer à orienter la pratique clinique.

Objectifs: 

Déterminer si la supplémentation en vitamine A chez les enfants et les adultes souffrant de la mucoviscidose :
1. Réduit la fréquence des troubles liés aux carences en vitamine A;
2. Améliore l'état général et la santé respiratoire;
3. Augmente la fréquence d’effets toxiques de la vitamine A.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre d’essais cliniques du groupe Cochrane sur la mucoviscidose et autres maladies génétiques constitué des références identifiées lors de recherches exhaustives dans des bases de données électroniques et de recherches manuelles dans des revues et des résumés d’actes de conférence pertinents.

Date de la recherche la plus récente effectuée dans le registre des essais cliniques du groupe sur la mucoviscidose : 7 avril 2014.

Critères de sélection: 

Tous les essais contrôlés randomisés ou quasi-randomisés comparant toutes les préparations de vitamine A par voie orale utilisées dans le cadre d'une supplémentation par rapport à l'absence de supplémentation (ou à un placebo) à n'importe quelle dose et pendant n'importe quelle durée, chez des enfants ou des adultes souffrant de mucoviscidose (déterminée par des tests de la sueur ou des tests génétiques) avec et sans insuffisance pancréatique.

Recueil et analyse des données: 

Aucune étude pouvant être incluse dans la présente revue n'a été identifiée lors de ces recherches.

Résultats principaux: 

Aucune étude n'a été incluse dans cette revue.

Notes de traduction: 
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.