Démarches cliniques hospitalières (Standards Options et Recommandations)

La prise de décision en milieu hospitalier a évolué d’une décision basée sur l’opinion pour devenir fondée sur des preuves scientifiques. Cette approche décisionnelle est dite factuelle ou pratique fondée sur les données probantes. La publication incessante de nouvelles données probantes combinée aux exigences de la pratique quotidienne font qu'il est difficile pour les professionnels de santé de se maintenir à jour. Les démarches cliniques hospitalières sont des manuels établissant le lien entre les meilleures données probantes et la pratique clinique. Elles édictent les recommandations, les procédures et les chronogrammes pour la gestion de conditions médicales ou d’interventions spécifiques. Les SOR ont été mis en œuvre à l’échelle mondiale mais les preuves scientifiques de leur impact à partir d’essais isolés sont contradictoires. Cette revue visait à synthétiser les preuves scientifiques et à évaluer l'effet des SOR sur la pratique professionnelle (par ex. la qualité de la documentation), le devenir des patients (par ex. mortalité, complications), la durée d’hospitalisation et les coûts y relatifs.

Vingt sept études avec 11 398 participants ont été incluses dans l'analyse. Les principaux résultats montraient que les SOR étaient associés à une réduction des complications hospitalières et une amélioration de la documentation. Les complications évaluées incluaient les plaies infectées, les hémorragies et la pneumonie. La plupart des études rapportaient une réduction de la durée de séjour ainsi que des coûts d’hospitalisation quand les SOR étaient mis en œuvre. Les disparités méthodologiques et contextuelles considérables ont rendu impossible l’agrégation statistique des résultats relatifs à la durée de séjour et aux coûts d’hospitalisation. D’une manière générale, la qualité médiocre des rapports d’études n’a pas permis l’identification des caractéristiques communes aux SOR mis en œuvre avec succès.

Les auteurs ont conclu que les SOR sont associés à une réduction des complications hospitalières.

Conclusions des auteurs: 

Les SOR sont associés à une réduction des complications hospitalières et à une amélioration de la documentation sans impact négatif sur la durée de séjour et les coûts d'hospitalisation.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les SOR sont des plans multidisciplinaires de soins utilisés par les services de santé qui décrivent de manière détaillée les étapes essentielles de soins spécifiques à une condition clinique. Leur but est de lier preuves scientifiques et pratique et d’optimiser le devenir clinique tout en maximisant l’efficience clinique.

Objectifs: 

Évaluer l’effet des SOR (démarches cliniques hospitalières) sur la pratique professionnelle, le devenir des patients, la durée de séjour et les coûts d’hospitalisation.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué une recherche dans la base de données DARE, le registre EPOC, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), ainsi que dans des bases de données bibliographiques comme MEDLINE, EMBASE, CINAHL, NHS EED et Global Health. Nous avons également cherché dans les références bibliographiques des articles pertinents et contacté les organisations professionnelles compétentes.

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés, des essais cliniques contrôlés, des études contrôlées avant-après et des études de séries temporelles interrompues comparant des SOR isolés avec les soins habituels et des SOR inclus dans une intervention complexe aux soins habituels.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont indépendamment examiné tous les titres pour évaluer l’éligibilité et la qualité méthodologique. Les études ont été groupées en celles comparant les SOR isolés aux soins habituels et celles comparant les SOR inclus dans une intervention complexe aux soins habituels.

Résultats principaux: 

Vingt sept études avec 11 398 participants remplissaient les critères d'éligibilité et de qualité pour inclusion. Vingt études comparaient des SOR isolés aux soins habituels. Ces études indiquaient une réduction des complications hospitalières (rapport de cotes (RC) 0,58 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,36-0,94) et une amélioration de la documentation (RC 11,95 ; IC à 95 % 4,72-30,30). Il n’y avait aucune preuve de différences en termes de réadmission ou de mortalité hospitalière. La durée d’hospitalisation était l’indicateur de devenir des patients le plus utilisé avec la plupart des études montrant des réductions significatives. Une diminution des coûts/frais hospitaliers a également été observée, allant d'une DMP de +261 US$ en faveur des soins habituels à une DMP de -4919 US$ en faveur des SOR (valeur en dollar américain standardisé année 2000). L’hétérogénéité considérable empêchait la méta-analyse quant à la durée de séjour et aux coûts d’hospitalisation. La question de savoir si de moindres coûts hospitaliers entraînaient un transfert de coûts vers un autre secteur sanitaire n'a pas été examinée.

Sept études comparaient les SOR faisant partie d'une intervention complexe aux soins habituels. Aucune preuve scientifique de différence n’a été trouvée entre les groupes d’intervention et de contrôle.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.