Les médicaments antiplaquettaires pour la prévention des événements thrombotiques artériels et veineux chez les patients atteints de polyglobulie de Vaquez ou de thrombocytémie essentielle

L'aspirine à faible dose comme traitement antiplaquettaire est le médicament de choix pour la prévention des événements cardiovasculaires, mais le risque potentiel de saignement a limité son utilisation dans les néoplasmes myéloprolifératifs dans le passé. Les résultats de cette revue de 630 personnes dans deux essais laissent entendre que, chez les patients atteints de polyglobulie de Vaquez et n'ayant pas d'indication ou de contre-indication claire pour le traitement par aspirine, l'aspirine à faible dose peut réduire le risque de mortalité thrombotique et toutes causes confondues. Aucune donnée n'a été fournie sur la mortalité due à des épisodes hémorragiques. Aucune étude menée chez des participants atteints de thrombocytémie essentielle et utilisant un traitement antiplaquettaire autre que l'aspirine n'a été publiée.

Conclusions des auteurs: 

Pour les patients atteints de polyglobulie de Vaquez n'ayant pas d'indication ou de contre-indication claire pour le traitement par aspirine, les preuves disponibles laissent entendre que l'utilisation de l'aspirine à faible dose, comparée à l'absence de traitement, est associée à une réduction statistiquement non significative du risque d'événements thrombotiques mortels et de la mortalité toutes causes confondues, sans risque accru d'événements hémorragiques importants.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La polyglobulie de Vaquez et la thrombocytémie essentielle sont des néoplasmes myéloprolifératifs chroniques négatifs au chromosome de Philadelphie qui augmentent le risque de thrombose artérielle et veineuse, ainsi que le risque d'hémorragie. En plus des différentes stratégies thérapeutiques disponibles, un médicament antiplaquettaire est souvent utilisé pour réduire le risque thrombotique.

Objectifs: 

Quantifier les effets bénéfiques et néfastes des médicaments antiplaquettaires pour la prophylaxie primaire et secondaire à long terme des événements thrombotiques artériels et veineux chez les patients atteints de polyglobulie de Vaquez ou de thrombocytémie essentielle.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), (The Cochrane Library numéro 1, 2012), MEDLINE (de 1966 à 2012) et EMBASE (de 1980 à 2012), ainsi que les registres en ligne des essais en cours et des actes de conférence. La recherche s'est arrêtée en octobre 2012.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus tous les essais contrôlés randomisés (ECR) ayant comparé l'utilisation à long terme (> 6 mois) d'un médicament antiplaquettaire à un placebo ou à l'absence de traitement chez des participants atteints de polyglobulie de Vaquez ou de thrombocytémie essentielle, ayant été diagnostiquée par des critères internationaux établis, fournissant des données au moins pour l'un des critères de jugement sélectionnés.

Recueil et analyse des données: 

En utilisant un formulaire d'extraction de données prédéfini, deux auteurs de la revue ont indépendamment passé au crible les résultats des recherches, extrait des données et évalué la qualité méthodologique des essais. Nous avions prévu d'analyser les critères de jugement suivants : la mortalité due à des événements thrombotiques artériels et veineux (critère de jugement principal d'efficacité), la mortalité due à des épisodes hémorragiques (critère de jugement principal d'innocuité), les événements thrombotiques artériels mortels et non mortels, les événements thrombotiques veineux mortels et non mortels, les événements liés à la micro-circulation, les manifestations neurologiques et oculaires transitoires, les épisodes hémorragiques majeurs et mineurs, et la mortalité toutes causes confondues et tous les événements indésirables. Nous avons effectué l'analyse quantitative des données sur les critères selon le principe de l'intention de traiter. Nous avons utilisé le rapport des cotes combiné (RC) avec un intervalle de confiance (IC) à 95 % au moyen d'un modèle à effets fixes (rapports de cotes de Mantel-Haenszel) pour estimer l'effet global du traitement.

Résultats principaux: 

Nous n'avons identifié aucune nouvelle étude à l'issue des recherches mises à jour. Nous avons inclus dans cette revue deux ECR, totalisant 630 participants. Les deux ECR ont inclus des participants avec un diagnostic établi de polyglobulie de Vaquez et n'ayant pas d'indication ou de contre-indication claire pour le traitement par aspirine. Nous avons jugé que les deux études étaient de qualité méthodologique moyenne. Les données publiées issues des deux études étaient insuffisantes pour effectuer une analyse des données de temps jusqu'à l'événement et pour certains critères de jugement principaux et secondaires que nous avions prévus. L'utilisation de l'aspirine à faible dose, comparée au placebo, a été associée à un risque plus faible d'événements thrombotiques mortels (même si cet effet bénéfique n'était pas statistiquement significatif (RC 0,20, IC à 95 % 0,03 à 1,14 ; P = 0,07). Aucune donnée n'a été fournie sur la mortalité due à des épisodes hémorragiques. Un effet bénéfique non significatif de l'aspirine a été démontré pour la mortalité toutes causes confondues (RC 0,46, IC à 95 % 0,21 à 1,01 ; P = 0,05). Aucune augmentation du risque d'événements hémorragiques importants n'a été rapportée chez les participants sous aspirine comparés à ceux prenant un placebo (RC 0,99, IC à 95 % 0,23 à 4,36 ; P = 0,99), et une augmentation non significative avec le traitement par aspirine a été démontrée pour les événements hémorragiques mineurs (RC 1,85, IC à 95 % 0,90 à 3,79 ; P = 0,09). Aucune étude publiée n'a rapporté de résultats chez les participants atteints de thrombocytémie essentielle ou dans le cadre de l'étude d'autres médicaments antiplaquettaires.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.