Inhalation de vapeur ou oxygène humidifié dans la bronchiolite aiguë chez l'enfant de moins de trois ans

La bronchiolite est l'infection respiratoire la plus courante chez les jeunes enfants jusqu'à trois ans. Elle est généralement causée par le virus respiratoire syncytial. Les enfants atteints de bronchiolite présentent de la toux, une respiration rapide et difficile, une congestion nasale, de la fièvre et une respiration sifflante. La maladie est traitée à l'aide de médicaments (bronchodilatateurs et corticostéroïdes) et d'air humidifié.

On pense que l'air humidifié sous forme d'inhalation de vapeur ou d'aérosol peut aider le patient en dissolvant les sécrétions des voies respiratoires et en soulageant les symptômes de la détresse respiratoire. Nous avons recherché et examiné les études qui utilisaient de l'air humidifié seul ou combiné à des médicaments pour soulager les symptômes de l'infection chez des enfants de moins de trois ans. Nous n'avons identifié qu'une seule étude (156 enfants) remplissant nos critères d'inclusion. Cette étude comparait du salbutamol nébulisé à un aérosol administré sous une tente (air humidifié). Les résultats montraient que le salbutamol nébulisé était efficace pour soulager la détresse respiratoire dans la bronchiolite aiguë chez les jeunes enfants, contrairement au traitement par aérosol. Cette étude ne rapportait pas les effets indésirables de ces deux interventions. Bien que cette étude soit de haute qualité, certains aspects de l'assignation des patients aux différents groupes de traitement n'étaient pas très satisfaisants. À l'heure actuelle, les preuves sont insuffisantes pour affirmer que l'inhalation de vapeur ou les aérosols sont utiles chez les jeunes enfants atteints de bronchiolite. D'autres essais bien planifiés examinant l'efficacité de l'oxygène humidifié, du traitement par aérosol ou de l'inhalation de vapeur par rapport à d'autres traitements dans la bronchiolite aiguë sont nécessaires.

Conclusions des auteurs: 

L'inhalation de vapeur (ou traitement par vapeur froide) est couramment utilisée pour traiter la bronchiolite aiguë dans les environnements à ressources limitées. Une étude éligible dans la revue observait que le salbutamol nébulisé était une intervention efficace chez les jeunes enfants atteints de bronchiolite, mais que l'inhalation sous une tente n'entraînait pas de réduction significative du score SDR. Sachant qu'une seule étude a été analysée, il serait précipité de conclure à l'inefficacité de la thérapie par inhalation de vapeur chez les enfants atteints de bronchiolite. Nous en concluons que les preuves sont insuffisantes pour orienter la pratique concernant l'utilisation de l'inhalation de vapeur ou de vapeur froide dans la bronchiolite aiguë chez les enfants jusqu'à trois ans.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La bronchiolite aiguë est une infection respiratoire courante qui constitue une cause majeure de morbidité chez les jeunes enfants. On la traite au moyen de bronchodilatateurs (tels que le salbutamol), de corticostéroïdes ou d'air humidifié (inhalation de vapeur ou humidificateur à vapeur froide). L'inhalation de vapeur est privilégiée dans les pays à faibles revenus car elle est peu coûteuse et facilement accessible. On pense qu'elle joue un rôle d'agent sécrétolytique pour dissoudre les sécrétions des voies respiratoires et soulager la détresse respiratoire.

Objectifs: 

Évaluer les effets de l'inhalation de vapeur ou de l'oxygène humidifié pour soulager la détresse respiratoire, et évaluer les événements indésirables chez les enfants jusqu'à trois ans atteints de bronchiolite aiguë.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (Bibliothèque Cochrane 2010, numéro 1), qui contient le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les infections respiratoires aiguës, MEDLINE (1950 à la 4ème semaine de février 2010), EMBASE.com (1974 à mars 2010), CINAHL (1981 à mars 2010), AMED (1985 à mars 2010), Web of Science (2000 à mars 2010) et LILACS (1982 à mars 2010).

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés portant sur des enfants jusqu'à trois ans atteints de bronchiolite et comparant l'inhalation de vapeur (ou la vapeur froide) ou l'oxygène humidifié à des bronchodilatateurs, des corticostéroïdes ou un placebo ; seuls ou combinés.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de revue ont évalué la qualité de l'essai individuellement et ont extrait les données.

Résultats principaux: 

Une seule étude (156 enfants âgés de sept semaines à 24 mois présentant des signes et symptômes de bronchiolite) remplissait les critères d'inclusion dans la revue. Les participants étaient randomisés dans trois groupes : salbutamol nébulisé, solution saline nébulisée et inhalation sous une tente. Les résultats montraient une diminution significative du score de symptômes de détresse respiratoire (SDR) dans le groupe du salbutamol nébulisé, mais pas de diminution significative du SDR dans les groupes de l'inhalation sous une tente ou de la solution saline nébulisée. Cette étude ne rapportait pas les effets indésirables des interventions.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.