Blanchiment des dents à domicile à l’aide de produits chimiques chez l'adulte

Problématique de la revue
Quelles sont les données probantes disponibles concernant les différents produits chimiques de blanchiment utilisables à domicile pour blanchir les dents ?

Contexte
De plus en plus de personnes souhaitent avoir des dents plus blanches. Les produits utilisables à domicile et à action blanchissante sont devenus populaires et sont prescrits par le dentiste ou en vente libre. Une variété de produits de blanchiment sont disponibles et incluent le peroxyde d'hydrogène, le peroxyde de carbamide, le percarbonate de soude, l'hexamétaphosphate de sodium, le tripolyphosphate de sodium et le peroxyde de calcium. Ces agents sont disponibles en différentes concentrations et utilisés selon diverses méthodes d'application (gouttières remplies avec du gel, bandes, gel à appliquer, chewing-gum et bain de bouche), dont les temps d'application et la durée du traitement varient.

Caractéristiques de l’étude
Les auteurs du groupe de travail Cochrane sur la santé bucco-dentaire ont effectué cette revue des études existantes et les données sont à jour au 12 juin 2018. Nous avons inclus 71 essais auxquels ont participé 3 780 adultes qui se sont blanchis les dents à l’aide de différents agents de blanchiment et selon des méthodes d'application, et des durées d'application et de traitement variables. 26 études ont comparé un agent de blanchiment à un placebo et 51 études ont comparé un agent de blanchiment à un autre agent de blanchiment.

Résultats principaux

Les agents blanchissants ont permis d’obtenir des dents plus blanches par rapport au placebo sur une courte période de temps (de 2 semaines à 6 mois), cependant les données avaient une valeur probante faible à très faible.

Les données actuellement disponibles sont insuffisantes pour tirer des conclusions fiables quant à la supériorité des compositions pour le blanchiment des dents à domicile ou d’une méthode d'application, d’une concentration, d’un temps d'application ou d’une durée d'utilisation en particulier.

Les effets indésirables les plus fréquents étaient la sensibilité dentaire et l'irritation buccale, qui ont été signalés avec des concentrations plus élevées d'agents actifs, bien que les effets aient été légers et transitoires.

Des essais contrôlés randomisés bien conçus doivent être menés en standardisant les méthodes d'application, les concentrations, les temps d'application et la durée du traitement.

Valeur probante des données
Dans l'ensemble, les données avaient une valeur probante faible à très faible pour toutes les comparaisons. Cela s'explique par le fait que la plupart des comparaisons ont été rapportées dans le cadre d'essais uniques portant sur des échantillons et des taux d'événements de petites tailles. Dans la plupart des essais, le risque de biais n'était pas clair.

Conclusions des auteurs: 

Nous avons trouvé des données sur de courtes périodes de temps et dont la valeur probante variait de faible à très faible pour appuyer l'efficacité des méthodes de blanchiment à domicile à l’aide de produits chimiques par rapport à un placebo pour tous les critères de jugement analysés.

Nous n'avons pu tirer aucune conclusion quant à la supériorité des compositions pour le blanchiment à domicile ou d'une méthode d'application, d’une concentration, d’une durée d'utilisation ou d’un temps d'application en particulier, car les données générées avaient dans l’ensemble une valeur probante très faible. Des ECR bien conçus doivent être menés en standardisant les méthodes d'application, les concentrations, les temps d'application et la durée du traitement.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les produits de blanchiment des dents à domicile, prescrits par un dentiste ou en vente libre, ont augmenté de façon exponentielle au cours des dernières décennies car de plus en plus de personnes souhaitent avoir des dents plus blanches. Ceci est une mise à jour d'une revue Cochrane initialement publiée en 2006.

Objectifs: 

Évaluer les effets des produits avec agents de blanchiment chimiques, utilisés à domicile et servant à rendre les dents plus blanches, préparés par un dentiste ou en vente libre.

La stratégie de recherche documentaire: 

Le spécialiste de l'information du groupe de travail Cochrane sur la santé bucco-dentaire a fait des recherches dans les bases de données suivantes : Registre des essais du groupe de travail Cochrane sur la santé bucco-dentaire (jusqu'au 12 juin 2018), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL ; 2018, numéro 6) dans la Bibliothèque Cochrane (consulté le 12 juin 2018), MEDLINE Ovid (de 1946 au 12 juin 2018) et Embase Ovid (de 1980 au 12 juin 2018). Le registre des essais en cours des US National Institutes of Health « ClinicalTrials.gov » (12 juin 2018) et le système d'enregistrement international des essais cliniques (ICTRP) de l'Organisation Mondiale de la Santé (12 juin 2018) ont été consultés afin de rechercher des essais en cours. Aucune restriction concernant la langue ou la date de publication n'a été imposée lors des recherches dans les bases de données électroniques.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus dans notre revue des essais cliniques comparatifs et randomisés (ECR) auxquels ont participé des adultes âgés de 18 ans et plus, et nous avons comparé des produits de blanchiment des dents préparés par un dentiste ou en vente libre avec un placebo ou d'autres produits comparables.

Les essais quasi-randomisés, les traitements réalisés à la fois au sein d’un cabinet et à domicile, et les produits utilisés à domicile permettant d’enlever physiquement les taches sur les dents ont été exclus.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de l'étude ont sélectionné des essais de façon indépendante. Deux groupes composés de deux auteurs de revue ont extrait des données et évalué le risque de biais de façon indépendante. Nous avons calculé les risques relatifs (RR) pour les données dichotomiques et les différences moyennes (DM) ou la différence moyenne standardisée (DMS) pour les données continues, avec des intervalles de confiance (IC) à 95 %. Nous avons évalué la valeur probante des données en utilisant la méthode GRADE.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus 71 essais dans la revue, dont 26 études (1 398 participants) comparant un agent de blanchiment à un placebo et 51 études (2 382 participants) comparant un agent de blanchiment à un autre agent blanchissant. Globalement, deux études présentaient un faible risque de biais, deux autres présentaient un risque élevé de biais et les 67 autres un risque peu clair de biais.

Les agents de blanchiment (gouttières contenant du gel de peroxyde de carbamide (PC), gouttières contenant du gel de peroxyde d'hydrogène (PH), bandes de PH, gel de PC à appliquer, gel de PH à appliquer, chewing-gums à l'hexamétaphosphate de sodium (HMPS), chewing-gums au tripolyphosphate de sodium (TPPS) et bains de bouche au PH) en différentes concentrations, avec des périodes de traitement variables, blanchissent les dents par rapport au placebo pendant une courte période (2 semaines à 6 mois) ; cependant les données avaient une valeur probante faible à très faible.

Dans les essais comparant un agent de blanchiment à un autre, les concentrations, la méthode d'application, les temps d'application et la durée d'utilisation variaient considérablement. La plupart des comparaisons ont été rapportées dans le cadre d'essais uniques portant sur des échantillons et des taux d'événements de petites tailles, et nous avons jugé que les données avaient une valeur probante faible à très faible. Par conséquent, les données probantes actuellement disponibles sont insuffisantes pour tirer des conclusions fiables quant à la supériorité des compositions de produits de blanchiment à domicile ou d’une méthode d'application, d’une concentration, d’un temps d'application ou d’une durée d'utilisation en particulier.

Les effets secondaires les plus fréquents étaient la sensibilité dentaire et l'irritation buccale notamment lors de l’utilisation de concentrations plus élevées d'agents actifs, mais les effets étaient légers et transitoires. Le blanchiment des dents n'a eu aucun effet sur la qualité de vie liée à la santé buccodentaire.

Notes de traduction: 

Post-édition réalisée par Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.