Médicaments sans ordonnance pour soulager la toux chez les enfants et les adultes prenant des antibiotiques pour le traitement d'une pneumonie aiguë

Il existe plusieurs causes de toux aiguë, dont une est la pneumonie. La toux est un symptôme désagréable qui affecte la qualité de vie. Les médicaments sans ordonnance sont couramment achetés et utilisés par les patients, et sont recommandés par le personnel de santé comme médicaments complémentaires dans le traitement de la pneumonie. Il existe plusieurs classes de médicaments disponibles sans ordonnance pour le traitement de la toux, comme les mucolytiques (médicaments pouvant réduire l'épaisseur du mucus) et les antitussifs (médicaments qui calment la toux). Cette revue vise à peser les éventuels bénéfices de ces agents contre leurs risques potentiels.

Dans cette revue, nous avons trouvé quatre études totalisant 224 participants qui répondaient aux critères d'inclusion ; une était exclusivement réalisée auprès d'enfants et trois étaient réalisées auprès d'adolescents ou d'adultes. Cependant, seules deux études ont permis de recueillir des données ; ces deux études utilisaient des mucolytiques (ambroxol et bromhexine) en complément d'antibiotiques. En regroupant ces deux études, le taux de guérison ou d'amélioration de la toux chez les personnes ayant reçu des mucolytiques était similaire à celui des personnes n'en ayant pas pris. Toutefois, dans l'analyse secondaire, les enfants ayant pris un mucolytique étaient plus susceptibles de voir leur toux guérie (le nombre de sujets à traiter (NST) pour observer un bénéfice du traitement le jour 10 était de 5 pour les enfants et de 4 pour les adultes). Il n'y avait aucun risque accru d'effet indésirable signalé dans le groupe de traitement.

L'éventail des effets indésirables possibles associés aux médicaments contre la toux disponibles sans ordonnance est large et va des effets indésirables minimaux (comme avec la consommation de miel) aux effets indésirables graves, comme des profils de fréquence cardiaque altérée et des somnolences, voire la mort chez les jeunes enfants. Les études incluses dans cette revue n'ont signalé aucune hausse notable du nombre d'effets indésirables. Il n'y avait pas de biais évident dans les études.

Cette revue était soumise à des limitations importantes en raison de l'indisponibilité des données des études. De plus, aucune étude n'a examiné d'autres médicaments courants contre la toux disponibles sans ordonnance, comme les antihistaminiques ou les antitussifs.

Par conséquent, il n'existe pas suffisamment de preuves pour tirer des conclusions définitives sur le rôle des médicaments sans ordonnance pris en tant que traitement supplémentaire pour la toux associée à une pneumonie aiguë. Les mucolytiques peuvent être efficaces, mais le manque de preuves probantes empêche de recommander le recours systématique aux mucolytiques comme traitement d'appoint de la toux gênante liée à la pneumonie chez les enfants ou les adultes. Les preuves sont à jour jusqu'à janvier 2014.

Conclusions des auteurs: 

Les preuves sont insuffisantes pour évaluer l'efficacité des médicaments disponibles sans ordonnance contre la toux liée à une pneumonie aiguë. Les mucolytiques peuvent potentiellement être efficaces, mais les preuves sont insuffisantes pour recommander leur utilisation en tant que traitement d'appoint dans la pneumonie aiguë. Il n'est donc possible de formuler que des recommandations théoriques selon lesquelles les médicaments sans ordonnance contenant de la codéine et des antihistaminiques ne doivent pas être administrés aux jeunes enfants.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La toux est particulièrement gênante pour les patients atteints d'une pneumonie. Par conséquent, ils ont souvent recours à des médicaments contre la toux disponibles sans ordonnance (mucolytiques ou antitussifs). Ces derniers peuvent soulager une toux persistante, mais la suppression du mécanisme de la toux risque d'empêcher le dégagement des voies respiratoires et d'entraîner des effets nocifs.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité des médicaments contre la toux disponibles sans ordonnance comme compléments aux antibiotiques chez les enfants et les adultes atteints d'une pneumonie.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans CENTRAL 2013, numéro 12, MEDLINE (de janvier 1966 à la 2ème semaine de janvier 2014), OLDMEDLINE (de 1950 à 1965), EMBASE (de 1980 à janvier 2014), CINAHL (de 2009 à janvier 2014), LILACS (de 2009 à janvier 2014) et Web of Science (de 2009 à janvier 2014).

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés (ECR) réalisés chez des enfants et des adultes comparant tout type de médicament contre la toux disponible sans ordonnance à un placebo ou à un médicament témoin, ayant la toux pour critère de jugement et dans lesquels la toux est secondaire à une pneumonie aiguë.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons indépendamment sélectionné les essais pour l'inclusion. Nous avons extrait les données de ces études, évalué leur qualité méthodologique en évitant tout désaccord et effectué leur analyse en utilisant des méthodes standard.

Résultats principaux: 

Il n'existe pas de nouveaux essais à inclure dans cette revue mise à jour. Précédemment, quatre études totalisant 224 participants étaient incluses ; une était exclusivement réalisée auprès d'enfants et trois étaient réalisées auprès d'adolescents ou d'adultes. Une étude utilisant un antitussif ne contenait aucune donnée extractible spécifique à la pneumonie. Trois mucolytiques différents (bromhexine, ambroxol, nelténéxine) étaient utilisés dans les autres études, dont seules deux contenaient des données extractibles. Aucune ne montrait de différence significative avec les mucolytiques pour le critère de jugement principal « absence de guérison ou d'amélioration ». Le critère de jugement secondaire « absence de guérison » a été réduit (rapport des cotes (RC) pour les enfants 0,36, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,16 à 0,77 ; nombre de sujets à traiter (NST) pour observer un bénéfice du traitement le jour 10 = 5 (IC à 95 % 3 à 16) et RC 0,32 pour les adultes (IC à 95 % 0,13 à 0,75) ; NST le jour 10 = 5 (IC à 95 % 3 à 19)). Dans une analyse post hoc combinant des données concernant des enfants et des adultes, aucune différence n'a encore été constatée au niveau du critère principal « absence de guérison ou d'amélioration » (RC 0,85, IC à 95 % 0,40 à 1,80), bien que les mucolytiques aient réduit le critère secondaire « absence de guérison » (RC 0,34, IC à 95 % 0,19 à 0,60 ; NST 4, IC à 95 % 3 à 8). Le risque de biais était faible ou imprécis.

Notes de traduction: 
Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.