Comparaison de l'opération de Whipple préservant l'estomac avec l'opération de Whipple classique pour les patients atteints d'un cancer du pancréas ou de la région périampullaire l'endroit où les canaux du foie et du pancréas entrent dans l'intest

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Le cancer du pancréas est une cause majeure de décès par cancer. Deux interventions chirurgicales existent pour le guérir : l'opération de Whipple classique, dans laquelle une partie du pancréas, la vésicule biliaire, le duodénum, le pylore la sortie de l'estomac) et la partie distale inférieure) de l'estomac sont enlevés, et celle dénommée duodénopancréatectomie avec préservation du pylore, ou opération de Whipple préservant le pylore, où l'estomac et le pylore ne sont pas enlevés.

Il est difficile de savoir si l'opération de Whipple préservant le pylore a pour résultat un taux plus élevé de récidive tumorale étant donné qu'elle est moins étendue et donc peut-être moins radicale, mais on ne sait pas non plus si la qualité de vie diminue après ablation de la partie inférieure de l'estomac. Une autre incertitude tient aux éventuelles différences entre les deux méthodes concernant les taux ou les types de complications.

Nous avons inclus dans cette revue sept essais contrôlés randomisés portant sur un total de 496 patients. Nous n'avons pu identifier aucune différence pour ce qui concerne les complications, la survie à long terme ou la mortalité liée à des complications post-opératoires, mais la durée de l'opération et la perte de sang semblent être plus faibles dans l'opération de Whipple préservant le pylore. Notre conclusion est que, à l'heure actuelle, il n'y aucune différence claire entre les deux méthodes d'opération pour le traitement chirurgical du cancer pancréatique ou périampullaire.

Conclusions des auteurs: 

Il n'existe aucune preuve de différences pertinentes en matière de mortalité, de morbidité et de survie entre les deux opérations. Compte tenu de la claire hétérogénéité clinique et méthodologique, de nouvelles recherches doivent être entreprises afin de réaliser des essais contrôlés randomisés de bonne qualité portant sur des interventions chirurgicales complexes sur la base de paramètres de résultats bien définis.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le cancer du pancréas est la quatrième cause de décès par cancer chez les hommes et la cinquième chez les femmes. Le traitement standard pour les tumeurs résécables est soit une opération de Whipple classique WC) soit une duodénopancréatectomie avec préservation du pylore WPP). On ne sait pas laquelle des procédures est plus avantageuse en termes de survie, de mortalité, de complications et de qualité de vie.

Objectifs: 

L'objectif de cette revue systématique est de comparer l'efficacité de ces deux opérations.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches le 28 mars 2006 et le 11 janvier 2011 afin d'identifier tous les essais contrôlés randomisés ECR), sans restriction concernant la langue. Nous avons cherché dans les bases de données électroniques suivantes : le registre Cochrane des essais contrôlés CENTRAL), CDSR et DARE de The Cochrane Library 2010, numéro 4), MEDLINE de 1966 à janvier 2011) et EMBASE de 1980 à janvier 2011). Des résumés de Digestive Disease Week et U nited European Gastroenterology Week de 1995 à 2010). Aucune nouvelle étude n'a été identifiée lors de la mise à jour de la revue systématique en 2011.

Critères de sélection: 

Nous avons considéré éligibles les ECR comparant la WC à la WPP s'ils incluaient des patients atteints de cancer périampullaire ou pancréatique.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont extrait les données des études incluses de manière indépendante. Nous avons utilisé un modèle à effets aléatoires pour le regroupement des données. Nous avons comparé les résultats binaires au moyen des rapports de cotes RC), les résultats continus regroupés à l'aide des différences moyennes DM) et nous avons utilisé les hazard ratios HR) pour la méta-analyse de la survie. Deux auteurs ont, de manière indépendante, évalué la qualité méthodologique et le risque de biais des études incluses en conformité avec les normes Cochrane.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus six essais contrôlés randomisés totalisant 465 patients. Notre évaluation critique a révélé une large hétérogénéité pour ce qui concerne la qualité méthodologique et les paramètres de résultat. Aucune différence significative n'a été constatée pour la mortalité hospitalière RC 0,49 ; intervalle de confiance IC) à 95 % 0,17 à 1,40 ; P = 0,18), la survie globale HR 0,84 ; IC à 95 % 0,61 à 1,16 ; P = 0,29) et la morbidité. Nous avons toutefois constaté que la durée de l'opération DM -68,26 minutes ; IC à 95 % -105,70 à -30,83 ; P = 0,0004) et la perte de sang préopératoire DM -0,76 millilitres ; IC à 95 % -0,96 à -0,56 ; P <0,00001) étaient significativement moindres dans le groupe WPP. Tous les résultats significatifs sont basés sur des données de faible qualité selon les critères GRADE.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.