Facteur natriurétique auriculaire pour prévenir et traiter les lésions aiguës du rein

La lésion rénale aiguë (LRA) est un terme générique pour une diminution abrupte et soutenue de la fonction rénale qui conduit à la rétention de l'azote (urée et créatinine) et à une baisse de la diurèse. La sepsie (infection), les chocs, traumatismes, calculs rénaux, l'infection rénale, la toxicité aux médicaments ou l'abus de médicaments sont des causes fréquentes des LRA. La LRA est fréquente chez les patients hospitalisés ; l'incidence totale de la LRA a été estimée à environ 24-30 cas/1000 sorties d'hôpital et 6% de ceux-ci se trouvent en phase critique. La sepsie, l'hypovolémie, la toxicité aux médicaments, les grandes chirurgies et les investigations diagnostiques qui utilisent les teintures de contraste radiologique sont certaines des causes associées les plus fréquentes de LRA acquises dans l'hôpital. La restauration de la fonction rénale est l'objectif de tous les traitements et peut impliquer des interventions médicamenteuses ou la dialyse rénale. On a démontré que le facteur natriurétique auriculaire (FNA) peut augmenter la diurèse et réduire l'inflammation du rein. Le but de cette revue était d'examiner l'utilisation du FNA pour prévenir les LRA et traiter les LRA établies. On a identifié 19 études (11 préventions et 8 traitements) utilisant une dose de FNA faible ou élevée et rassemblant 1861 patients. Aucune différence n'a été relevée dans le nombre de décès entre le FNA et le contrôle pour les études de prévention ou de traitement des LRA. Le besoin de pratiquer une dialyse était nettement plus bas, aussi bien dans le traitement avec FNA à faible dose et les études de prévention que chez les patients soumis à une grande chirurgie. Le temps passé à l'hôpital et en soins intensifs était plus court chez les patients ayant reçu une faible dose de FNA. Les doses élevées de FNA ont été associées à l'hypotension et à des arythmies cardiaques chez des patients atteints d'une LRA. Le FNA peut être associé à de meilleurs résultats lorsqu'il est utilisé en faibles doses pour prévenir les LRA et gérer les LRA après la chirurgie. Aucun événement indésirables important n'a été relevé dans les études de prévention ; cependant, des augmentations significatives de l'hypotension et des arythmies ont été rapportées dans les études portant sur les traitements à dose élevée de FNA.

Conclusions des auteurs: 

Le FNA peut être associé à de meilleurs résultats lorsqu'il est utilisé en faibles doses pour prévenir les LRA et gérer les LRA après la chirurgie et doit être exploré en profondeur dans ces deux situations. Aucun événement indésirable significatif n'a été observé dans les études de prévention ; cependant, des augmentations conséquentes de l'hypotension et des arythmies ont été rapportées dans les études portant sur les traitements à dose élevée de FNA.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les lésions rénales aiguës (LRA) sont fréquentes chez les patients hospitalisés et sont associées à un taux de morbidité et de mortalité significatif. Malgré les récents progrès, les résultats n'ont pas changé de façon significative au cours des quatre dernières décennies. Le facteur natriurétique auriculaire (FNA) a donné de l'espoir dans les études réalisées sur des animaux ; cependant, les essais contrôlés randomisés (ECR) ont indiqué des bénéfices cliniques irréguliers.

Objectifs: 

Évaluer les bénéfices et inconvénients du FNA pour prévenir et traiter les LRA.

La stratégie de recherche documentaire: 

CENTRAL, MEDLINE et EMBASE ainsi que les listes de référence des articles extraits ont été consultés.

Critères de sélection: 

ECR qui ont examiné toutes les formes du FNA par opposition à tout autre traitement chez des patients adultes hospitalisés atteints d'une LRA ou exposés à un risque  de LRA.

Recueil et analyse des données: 

Les résultats ont été exprimés sous la forme de risque relatif (RR) avec des intervalles de confiance (IC) à 95 % ou une différence moyenne (DM). Les résultats ont été analysés séparément pour les doses de FNA faibles et élevées pour prévenir ou traiter les LRA.

Résultats principaux: 

Dix-neuf études (11 préventions, 8 traitements ; 1 861 patients) ont été incluses. Aucune différence n'a été observée dans la mortalité entre le FNA et le contrôle dans aucune des études portant sur la prévention avec une dose faible ou élevée. Le FNA de faible dose (et non pas celui de dose élevée) a été associé à un besoin réduit de TRS dans les études de prévention (RR de 0,32, IC à 95% de 0,14 à 0,71). La durée du séjour à l'hôpital et en soins intensifs a été considérablement plus courte dans le groupe qui a reçu une faible dose de FNA. Pour ce qui est des MRA, aucune différence n'a été observée dans la mortalité aussi bien avec une dose de FNA faible qu'élevée. Le FNA de faible dose (et non pas celui de dose élevée) a été associé à un besoin réduit de TRS (RR de 0,54, IC à 95% de 0,30 à 0,98). Le FNA de dose élevée a été associé à des événements indésirables (hypotension, arythmies). Après une opération chirurgicale importante, une réduction notable du besoin de TRS a été observée avec le FNA dans les études de prévention (RR de 0,56, IC à 95% de 0,32 à 0,99) mais pas dans les études de traitement. Aucune différence dans la mortalité a été relevée entre le FNA et le contrôle dans les études portant sur la prévention et le traitement. Une réduction du besoin de TRS avec FNA de faible dose a été observée chez les patients soumis à une chirurgie cardio-vasculaire (RR de 0,35, IC à 95% de 0,18 à 0,70). Le FNA n'a pas été associé à une amélioration des résultats dans la néphropathie à contraste radiologique ou la LRA oligurique.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.