Antibiotiques dans la réduction de la douleur et l'amélioration de la guérison suite à une amygdalectomie

L'amygdalectomie est une opération couramment pratiquée chez les enfants et les adultes. Suite à cette opération, presque tous les patients ressentent une vive douleur, doivent prendre régulièrement des analgésiques et ne peuvent reprendre une alimentation et des activités normales pendant plusieurs heures. Des complications plus rares, mais plus dangereuses, comme des saignements au niveau de la zone opérée, peuvent également apparaître. Les antibiotiques sont couramment prescrits afin de réduire certaines, voire l'ensemble, de ces conséquences indésirables de l'amygdalectomie

Cependant, la présente revue suggère que les antibiotiques ne réduisent ni la douleur, ni la prise d'analgésiques ou les saignements. Or, il semblerait qu'ils fassent baisser la fièvre. Ces effets bénéfiques relativement mineurs sont plus probablement dus à des faiblesses au niveau des études mêmes qu'aux effets directs des antibiotiques. Les risques d'événements indésirables, comme des éruptions cutanées et des diarrhées, sont aussi légèrement plus élevés chez les patients auxquels des antibiotiques ont été prescrits. Par conséquent, en l'absence d'effets bénéfiques clairs et significatifs et en la présence de risques éventuels, nous déconseillons la prescription systématique d'antibiotiques aux patients devant subir une amygdalectomie.

Conclusions des auteurs: 

La présente revue systématique, y compris les méta-analyses des critères de jugement sélectionnés, suggère que malgré la variabilité des résultats des études individuelles, il n'existe aucune preuve permettant de justifier un impact cohérent et cliniquement significatif des antibiotiques sur la réduction des principaux critères de jugement morbides suite à une amygdalectomie (à savoir des douleurs, les besoins en analgésiques et les taux d'hémorragies secondaires). Les effets bénéfiques limités apparents des antibiotiques peuvent être dus à un biais positif introduit par plusieurs insuffisances méthodologiques importantes dans les essais inclus. Par conséquent, d'après les preuves existantes dont nous disposons, nous déconseillons la prescription systématique d'antibiotiques aux patients devant subir une amygdalectomie. La question consistant à déterminer s'il existe ou pas un sous-groupe de patients pouvant bénéficier d'une administration sélective d'antibiotiques reste ouverte et doit être étudiée dans de futurs essais.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Cette revue est une mise à jour d'une revue Cochrane publiée pour la première fois dans The Cochrane Library numéro 2, 2008 et déjà mise à jour en 2010.

L'amygdalectomie reste l'une des procédures chirurgicales les plus couramment pratiquées chez les enfants et les adultes. Malgré des améliorations réalisées au niveau des techniques chirurgicales et anesthésiques, la morbidité postopératoire, qui se manifeste principalement par des douleurs, continue d'être un problème clinique significatif. Une infection bactérienne postopératoire de la fosse amygdalienne a été suggérée comme facteur important provoquant des douleurs et une morbidité associée. Certaines études ont également trouvé une baisse des résultats morbides suite à l'administration d'antibiotiques périopératoires.

Objectifs: 

Déterminer si les antibiotiques périopératoires réduisent la douleur et d'autres résultats morbides suite à une amygdalectomie.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais du groupe Cochrane sur l'otorhinolaryngologie ; le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) ; PubMed ; EMBASE ; CINAHL ; Web of Science ; BIOSIS Previews ; Cambridge Scientific Abstracts ; ICTRP et d'autres sources afin de trouver des essais publiés et non publiés. Les recherches les plus récentes ont été effectuées le 20 mars 2012.

Critères de sélection: 

Tous les essais contrôlés randomisés examinant l'impact de l'administration périopératoire d'antibiotiques systémiques sur la morbidité suite à une amygdalectomie réalisée chez des enfants et des adultes.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont indépendamment collecté des données. Les critères de jugement principaux étaient la douleur, la consommation d'analgésiques et les hémorragies secondaires (définies comme étant significatives en cas de réadmission du patient, de transfusions de produits sanguins ou de renvoi au bloc, mais aussi toute hémorragie totale (documentée). Les critères de jugement secondaires étaient la fièvre, le délai nécessaire pour reprendre une alimentation et des activités normales, ainsi que les événements indésirables. Lorsque cela était possible, nous avons généré des mesures récapitulatives à l'aide de modèles à effets aléatoires.

Résultats principaux: 

Dix essais, composés d'un total combiné de 1 035 participants, répondaient aux critères d'éligibilité. La majorité d'entre eux n'ont trouvé aucune baisse significative de la douleur avec la prise d'antibiotiques. De même, les antibiotiques ne se sont pas généralement révélés efficaces à réduire les besoins en analgésiques. Les antibiotiques n'étaient pas associés à une baisse des taux d'hémorragies secondaires significatives (risque relatif (RR) 0,49, IC à 95 % 0,08 à 3,11, P = 0,45) ou des taux d'hémorragies secondaires totales (RR 0,90, IC à 95 % 0,56 à 1,44, P = 0,66). Quant aux critères de jugement secondaires, les antibiotiques ont réduit la proportion de patients atteints de fièvre (RR 0,63, IC à 95 % 0,46 à 0,85, P = 0,002).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.