Antibiotiques pour le traitement des pneumonies acquises en dehors de l'hôpital ou d'un cadre médicalisé chez des personnes atteintes de drépanocytose

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

La drépanocytose touche des millions de personnes dans le monde. Ces personnes sont davantage susceptibles de contracter une pneumonie en raison de l’atteinte de la rate liée à la drépanocytose. Les germes à l’origine de la pneumonie communautaire (contractée hors cadre médicalisé) varient à travers le monde. Ils ont différents niveaux de sensibilité et de résistance qui sont touchés par la façon dont les antibiotiques sont prescrits dans ce domaine. Nous avons recherché des essais contrôlés randomisés qui examinaient les différentes doses de deux types d'antibiothérapies (monothérapie et association de plusieurs médicaments) pour traiter la pneumonie communautaire. Nous avons cherché à établir si elles étaient efficaces et sûres. Nous n’avons pas trouvé d’essais à inclure dans cette revue. Les essais traitant de cette question devraient être structurés et faire l'objet de comptes-rendus conformément à la déclaration CONSORT pour améliorer la qualité des comptes-rendus de l'efficacité ainsi que les comptes-rendus des effets délétères dans la recherche clinique. Les auteurs d'essais devraient envisager d'inclure les critères de jugement suivants dans les nouveaux essais : nombre de jours pour devenir apyrétique, mortalité, début des crises de douleur ou des complications de la drépanocytose après une pneumonie communautaire (PAC), diagnostic, hospitalisation (taux d'admission et durée de l'hospitalisation), taux d'insuffisance respiratoire, et nombre de participants transfusés.

Conclusions des auteurs: 

La revue mise à jour n'a pu identifier aucun essai contrôlé randomisé sur l'efficacité et l'innocuité de différentes approches de traitement antibiotique chez les personnes atteintes de drépanocytose souffrant d'une pneumonie communautaire. Des essais contrôlés randomisés sont nécessaires afin d'établir le traitement antibiotique optimal pour cette condition. Les essais concernant cette question devraient être structurés et faire l'objet de comptes-rendus conformément à la déclaration CONSORT pour améliorer la qualité des comptes-rendus de l'efficacité ainsi que les comptes-rendus des effets délétères dans la recherche clinique. Les auteurs d'essais devraient envisager d'inclure les critères de jugement suivants dans les nouveaux essais : nombre de jours pour devenir apyrétique ; mortalité ; début des crises de douleur ou des complications de la drépanocytose après une pneumonie communautaire (PAC) ; diagnostic ; hospitalisation (taux d'admission et durée de l'hospitalisation) ; taux d'insuffisance respiratoire ; et nombre de participants transfusés.

Aucun essai n'a été inclus dans la revue et nous n'avons identifié aucun essai pertinent jusqu'en mai 2012. Nous ne prévoyons donc pas de mettre à jour cette revue avant que de nouveaux essais soient publiés.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

En raison de leur maladie, les personnes atteintes de drépanocytose présentent un risque élevé de contracter une infection aiguë du parenchyme pulmonaire appelée pneumonie communautaire. Nombreuses sont les différentes bactéries susceptibles de provoquer cette infection et un traitement antibiotique est généralement nécessaire pour la résoudre. Il n'existe aucune approche normalisée de l'antibiothérapie et le traitement est susceptible de varier d'un pays à l'autre. Ainsi, il est nécessaire d'identifier l'efficacité et l'innocuité de différentes approches de traitement antibiotique chez les personnes atteintes de drépanocytose souffrant de pneumonie communautaire.

Objectifs: 

Déterminer l'efficacité et l'innocuité des approches de traitement antibiotique (monothérapie ou association médicamenteuse) pour les personnes atteintes de drépanocytose souffrant d'une pneumonie communautaire.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué une recherche dans le registre des essais sur les hémoglobinopathies du groupe Cochrane qui comprend des références identifiées lors de recherches exhaustives dans des bases de données électroniques, et une recherche manuelle dans les journaux et les recueils de résumés d'actes de conférences pertinents. Nous avons aussi effectué des recherches dans LILACS (1982 au 27 avril 2012), African Index Medicus (1982 au 27 avril 2012) et dans le registre ICT de l'OMS (27 avril 2012).

Critères de sélection: 

Nous avons recherché des essais contrôlés randomisés publiés et non publiés.

Recueil et analyse des données: 

Nous avions l'intention de résumer les données conformément aux méthodologies standard de la Cochrane Collaboration, mais aucun essai contrôlé randomisé éligible n'a été identifié.

Résultats principaux: 

Nous n'avons pu trouver aucun essai contrôlé randomisé portant sur les approches de traitement antibiotique pour une pneumonie communautaire chez les personnes atteintes de drépanocytose.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.