Administration d'un vaccin anti-DTP-VHB-HIB combiné comparée à une administration séparée de vaccins anti-DTP-VHB et anti-HIB chez les nouveau-nés sains jusqu'à l'âge de deux ans

Les vaccinations de l'enfant constituent une méthode efficace de protection contre les maladies. L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande que les programmes d'immunisation systématique des nouveau-nés comprennent une vaccination contre l'Haemophilus influenzae (H. influenza) de type B (HIB) dans la vaccination combinée anti-diphtérie-tétanos-coqueluche (DTP)-virus de l'hépatite B (VHB). Nous avons comparé le vaccin combiné anti-DTP-VHB-HIB aux vaccins séparés anti-DTP-VHB et anti-HIB. Les études n'avaient examiné que l'immunogénicité et la réactogénicité.

Nous avons inclus 20 études totalisant 5 874 participants dans l'analyse d'immunogénicité et 5 232 dans l'analyse de réactogénicité. Dans deux réponses immunologiques, le vaccin combiné avait induit des réponses plus faibles que les vaccins séparés pour l'HIB et le tétanos. Nous n'avons pas trouvé de différence significative dans l'immunogénicité pour les coqueluche-diphtérie-polio et l'hépatite B. Les événements indésirables graves étaient comparables. Les événements indésirables mineurs étaient plus courants qu'avec le vaccin combiné. Globalement, le niveau des preuves fournies par les études était faible et nous ne pouvions pas en conclure que les réponses immunitaires avec le vaccin combiné étaient équivalentes aux injections séparées.

Conclusions des auteurs: 

Nous ne pouvions pas conclure que les réponses immunitaires suscitées par le vaccin combiné étaient différentes des, ou équivalentes aux, vaccins séparés. Il y avait considérablement moins de réponses immunologiques pour l'HIB et le tétanos et plus de réactions locales dans les injections combinées. Toutefois, ces différences reposent principalement sur une étude chacune. Les études n'avaient pas utilisé d'analyse en intention de traiter (ITT) et le risque de biais n'était pas clair dans un grand nombre de ces études. Ces résultats ne sont donc pas probants. Des études concernant les critères de jugement cliniques quand cela est possible, en appliquant la méthodologie correcte et une taille d'échantillon suffisamment grande, devraient être menées.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les avantages de la combinaison des vaccins de l'enfant comprennent la réduction du nombre de visites, d'injections et de la gêne chez les patients, l'augmentation de l'observance et l'optimisation de la prévention. L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande que les programmes d'immunisation systématique des nouveau-nés comprennent une vaccination contre l'Haemophilus influenzae (H. influenzae) type B (HIB) dans la vaccination combinée anti-diphtérie-tétanos-coqueluche (DTP)-virus de l'hépatite B (VHB). L'efficacité et l'innocuité du vaccin combiné doivent être soigneusement et systématiquement évaluées pour s'assurer de son acceptabilité par la communauté.

Objectifs: 

Comparer l'efficacité des vaccins combinés anti-DTP-VHB-HIB aux vaccinations combinées anti-DTP-VHB et anti-HIB séparées.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2011, numéro 4), qui contient le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les infections respiratoires aiguës, MEDLINE (de janvier 1966 à la 1ère semaine de novembre 2011), EMBASE (de janvier 1990 à novembre 2011) et www.clinicaltrials.gov (jusqu'à avril 2011).

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés (ECR) et quasi-randomisés comparant la vaccination avec un vaccin combiné anti-DTP-VHB-HIB, avec ou sans trois types de vaccin de Salk (vaccin antipoliomyélitique inactivé) ou de vaccin de Sabin (vaccin antipoliomyélitique atténué) dans une dose, une préparation ou un calendrier, comparée aux vaccins séparés ou à un placebo, administrés aux nouveau-nés jusqu'à l'âge de deux ans.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont inspecté les listes bibliographiques identifiées par les chercheurs et évalué leurs critères d'inclusion, extrait les données et évalué la qualité méthodologique des essais inclus de manière indépendante.

Résultats principaux: 

Les données pour le principal critère de jugement (prévention de la maladie) étaient manquantes. Nous avons réalisé une méta-analyse pour regrouper les résultats de 20 études portant sur 5 874 participants dans une analyse d'immunogénicité et 5 232 participants dans l'analyse de réactogénicité. Aucune donnée sur les résultats cliniques n'était disponible pour le principal critère de jugement (prévention de la maladie) et toutes les études avaient utilisé l'immunogénicité et la réactogénicité (événements indésirables). Le nombre de doses de vaccin différaient significativement entre les études. Les interventions hétérogènes, les régions où sont menées les études, l'environnement de santé et la combinaison des recherches sur l'ensemble des lieux géographiques disparates, ont pu conduire à un biais. Le risque de biais n'était pas clair dans la plupart des études incluses. Les comparaisons avaient trouvé peu d'hétérogénéité. Dans deux réponses immunologiques, le vaccin combiné avait induit des réponses plus faibles que les vaccins séparés pour l'HIB et le tétanos. Aucune différence significative dans l'immunogénicité n'a été trouvée pour la coqueluche, la diphtérie, la poliomyélite et l'hépatite B. Les événements indésirables graves étaient principalement comparables avec des cas d'hospitalisation et de bronchiolite aiguë. Les événements indésirables mineurs tels que les douleurs et les rougeurs étaient plus courants chez les enfants ayant reçu le vaccin combiné. Globalement, le sens indiqué par les résultats est en faveur du vaccin anti-DTPw (diphtérie-tétanos-coqueluche à cellules entières)-VHB-HIB plutôt que du vaccin anti-DTPa (diphtérie-tétanos-coqueluche acellulaire)-VHB-HIB comparés aux vaccins séparés (mesure de l'effet : risque relatif (RR) 1,43 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,98 à 2,10 ; pour 5 269 participants).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.