Corticostéroïdes systémiques pour la goutte aiguë

Ce résumé d’une revue Cochrane présente les connaissances actuelles issues de nos recherches concernant l’effet des corticostéroïdes systémiques pour la goutte aiguë. Cette revue montre que chez les personnes atteintes de goutte :

- Les corticostéroïdes systémiques amélioreraient légèrement l'évaluation de la douleur et du handicap du patient. Ces résultats peuvent cependant être dus au hasard.
- Aucune information précise n'est disponible concernant les effets secondaires et les complications. Seule une minorité de patients traités à la prednisolone orale (stéroïde) ont rapporté des effets secondaires mineurs.


Qu'est-ce que la goutte et que sont les corticostéroïdes systémiques ?

La goutte est une inflammation articulaire soudaine très douloureuse (arthrite). Elle affecte généralement le gros orteil. L'inflammation, causée par des cristaux d'urate, entraîne un gonflement et une rougeur au niveau de l'articulation, qui est douloureuse au mouvement ou parfois même au toucher.
Les corticostéroïdes systémiques sont des médicaments qui imitent les corticostéroïdes naturellement produits par l'organisme et peuvent permettre de réduire le gonflement, la rougeur et la douleur articulaire. Les corticostéroïdes systémiques se présentent sous forme de pilule ou d'injection administrée par un médecin.

Conclusions des auteurs: 

Les preuves de l'efficacité potentielle et réelle des corticostéroïdes systémiques pour le traitement de la goutte aiguë ne sont pas concluantes. Les patients atteints de goutte n'ont signalé aucun effet indésirable grave pour les corticostéroïdes systémiques utilisés à court terme.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La goutte est l'une des maladies rhumatismales les plus fréquentes dans le monde. En raison des inconvénients bien connus des traitements classiques de la goutte aiguë (anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS), colchicine), les corticostéroïdes systémiques peuvent constituer une alternative plus sûre.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité et la sécurité des corticostéroïdes systémiques pour le traitement de la goutte aiguë par rapport à un placebo, des AINS, de la colchicine, d'autres médicaments actifs, d'autres traitements ou aucun traitement.

La stratégie de recherche documentaire: 

Des recherches ont été effectuées dans les bases de données électroniques suivantes : Registre Cochrane central des essais contrôlés (CENTRAL) (Bibliothèque Cochrane 2007) ; MEDLINE (1966 à 2007) via PubMed ; EMBASE (1974 à 2007) ; Web of Science (1975 à 2007) ; LILACS (1986 à 2007) ; ainsi que dans les bases de données des essais en cours (jusqu'en avril 2007).

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés et les essais cliniques comparatifs étudiant l'utilisation des corticostéroïdes systémiques pour le traitement de la goutte aiguë ont été inclus.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de revue ont choisi les essais à inclure de manière indépendante. Les mêmes auteurs de revue ont collecté les données dans un formulaire standardisé et ont évalué la qualité méthodologique des essais au moyen de critères homologués. Dans la mesure du possible, les données continues et dichotomiques ont été résumées statistiquement.

Résultats principaux: 

Trois essais en face à face portant sur 148 patients (74 corticostéroïdes systémiques ; 74 médicaments comparateurs) ont été inclus. Aucun essai contrôlé par placebo n'a été identifié. Dans ces études, différents types de corticostéroïdes systémiques et différents types de médicaments témoins ont été utilisés et administrés par différentes voies. L'acétonide de triamcinolone intramusculaire a été comparé à l'indométacine orale et à une hormone adrénocorticotrope (ACTH) intramusculaire ; la prednisolone orale (associée à une injection unique de diclofénac intramusculaire) a été comparée à l'indométacine orale (associée à une injection unique de placebo). Les mesures de résultats étaient variées : nombre moyen de jours jusqu'à la disparition totale des symptômes, diminution moyenne de la douleur par unité de temps en mm sur une échelle visuelle analogue (EVA) - au repos et pendant l'activité. Dans l'essai triamcinolone-indométacine, l'état clinique de l'articulation a été utilisé comme résultat supplémentaire. Aucune différence cliniquement importante n'a été observée entre les corticostéroïdes systémiques étudiés et les médicaments comparateurs ; Aucun problème de sécurité important attribuable aux corticostéroïdes utilisés n'a été rapporté. La qualité des trois études était considérée comme très faible à moyenne. Il n'a pas été possible d'établir des statistiques globales des résultats.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.