Existe-t-il des preuves pour recommander l'utilisation des médicaments antiépileptiques pour la prévention primaire et secondaire des crises épileptiques après un accident vasculaire cérébral (AVC) ?

Contexte

Les crises épileptiques survenant après un accident vasculaire cérébral (AVC) constituent un problème clinique majeur. On ignore si les antiépileptiques sont efficaces pour prévenir les crises épileptiques après un AVC chez les adultes. Cette revue a fait des recherches en août 2013 pour trouver des preuves de haute qualité pour aider à clarifier ce problème. Nous n'avons trouvé qu'un seul essai clinique de bonne qualité ayant examiné si les médicaments antiépileptiques pouvaient être plus efficaces qu'un placebo pour prévenir les crises épileptiques après un accident vasculaire cérébral (AVC).

Les caractéristiques de l’étude

La seule étude qui a été incluse dans cette revue était Gilad 2011. C'est une étude prospective, randomisée, contrôlée, en double aveugle, étudiant l'efficacité de l'acide valproïque par rapport à un placebo dans la prévention primaire des crises d'épilepsie chez 72 adultes (âgés de plus de 18 ans) présentant une hémorragie intracérébrale spontanée non-anévrysmale et non-traumatique. Les patients étaient randomisés pour le groupe traitement ou le groupe placebo avec un traitement actif d'une durée de un mois; le critère de jugement principal était la survenue de crises épileptiques à un an. Les personnes ayant eu des crises convulsives très précoces (dans les 24 heures suivant l'apparition de l'hémorragie) ont été exclues de l'étude. Les crises épileptiques étaient diagnostiquées sur la base des témoignages oculaires du personnel,, de la famille ou d'un autre témoin.

Qualité des preuves

Il ne semble pas y avoir de biais dans Gilad 2011, sur la base des informations disponibles dans l'étude.

Résultats principaux

Gilad 2011 n'a pas montré de bénéfice statistiquement significatif en comparant l'acide valproïque à un placebo pour la prévention primaire des crises épileptiques après une hémorragie intracérébrale spontanée non-anévrysmale et non-traumatique. Actuellement, par conséquent, il n'existe pas suffisamment de données probantes pour justifier l'utilisation systématique d'antiépileptiques pour prévenir les crises d'épilepsie après un AVC (données actualisées en août 2013). D'autres recherches sont nécessaires afin d'étudier ce problème clinique important.

Conclusions des auteurs: 

À l'heure actuelle, les preuves sont insuffisantes pour recommander l'utilisation systématique d'antiépileptiques dans la prévention primaire ou secondaire des crises épileptiques après un AVC. D'autres recherches bien menées sont nécessaires afin d'étudier ce problème clinique important.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Ceci est une version mise à jour de la revue Cochrane originale publiée en 2010, numéro 1. Les crises épileptiques après un AVC constituent un problème clinique important et peuvent être associées à des résultats défavorables. Les effets des antiépileptiques dans la prévention primaire et secondaire des crises épileptiques après un AVC demeurent incertains.

Objectifs: 

Notre objectif était d'évaluer les effets des antiépileptiques dans la prévention primaire et secondaire des crises épileptiques après un AVC.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans les registres spécialisés du groupe Cochrane sur l'épilepsie (12 août 2013) et le registre du groupe Cochrane sur les accidents vasculaires cérébraux (12 août 2013), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, The Cochrane Library 2013, numéro 7) et MEDLINE (OVID, 1946 au 12 août 2013). Nous avons également examiné les références bibliographiques des articles identifiés au cours des recherches.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés assignant les participants à un groupe expérimental ou à un groupe témoin (placebo ou absence de traitement).

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de revue ont examiné de manière indépendante tous les titres, résumés et mots clés des publications identifiées lors des recherches afin d'évaluer leur éligibilité, et les deux auteurs ont sélectionné les études à inclure sur la base des critères de sélection prédéfinis. Nous avons inclus une seule étude pour la collecte et l'analyse des données.

Résultats principaux: 

Nous n'avons trouvé qu'un seul essai qui remplissait les critères d'inclusion d'études comparant les effets d'un médicament antiépileptique avec un placebo (ou une absence de médicament) pour la prévention primaire ou secondaire des crises épileptiques après un AVC. C'était une étude prospective randomisé, en double aveugle, contrôlée par placebo comparant l'acide valproïque à un placebo pour la prévention primaire des crises épileptiques chez 72 adultes (âgés de plus de 18 ans) présentant une hémorragie spontanée intracérébrale non-anévrysmale et non-traumatique; aucune différence statistiquement significative du critère de jugement (survenue de crises épileptiques à un an) n'a été démontrée entre les groupes.

Notes de traduction: 
Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.