Chirurgie de la scoliose chez les personnes atteintes d'une dystrophie musculaire de Duchenne

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

La scoliose, une déformation sinueuse de la colonne vertébrale, est courante chez les personnes atteintes d'une dystrophie musculaire de Duchenne. Elle est généralement progressive et la chirurgie est souvent utilisée dans le but de stopper sa progression, améliorer l'aspect esthétique, faciliter les soins, préserver les membres supérieures et la fonction respiratoire et idéalement accroître l'espérance de vie. Pour autant, il n'existait aucun essai clinique contrôlé randomisé disponible pour évaluer l'efficacité de la chirurgie de la scoliose. Des essais cliniques contrôlés randomisés sont requis dans ce groupe de patients pour évaluer les avantages et les risques des divers traitements chirurgicaux. Il s'agit d'une revue mise à jour et une recherche mise à jour a été effectuée au cours de laquelle aucune nouvelle étude n'a été trouvée.

Conclusions des auteurs: 

Puisqu'il n'existe pas d'essais cliniques contrôlés randomisés disponibles pour évaluer l'efficacité de la chirurgie de la scoliose chez les personnes atteintes d'une dystrophie musculaire de Duchenne, aucune recommandation basée sur les faits ne peut être faite pour la pratique clinique. Les personnes souffrant de scoliose devront être informées de l'incertitude quant aux avantages et aux risques potentiels de la chirurgie de la scoliose. Des essais contrôlés randomisés sont nécessaires pour étudier l'efficacité de la chirurgie de la scoliose, en termes de qualité de vie, de statut fonctionnel, de fonction respiratoire et d'espérance de vie.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La scoliose chez les personnes atteintes d'une dystrophie musculaire de Duchenne est généralement progressive et traitée par la chirurgie. On ne sait toutefois pas vraiment si les données existantes sont suffisamment rigoureuses sur le plan scientifique pour appuyer et recommander la chirurgie vertébrale pour la majorité des personnes souffrant d'une dystrophie musculaire de Duchenne et d'une scoliose. Il s'agit d'une revue mise à jour et une recherche mise à jour a été effectuée au cours de laquelle aucune nouvelle étude n'a été trouvée.

Objectifs: 

Déterminer l'efficacité et l'innocuité de la chirurgie vertébrale chez les personnes souffrant d'une dystrophie musculaire de Duchenne et d'une scoliose. Nous voulions réaliser des essais pour savoir si la chirurgie vertébrale est efficace pour accroître la survie, améliorer la fonction respiratoire, améliorer la qualité de vie et la fonction globale ; et si la chirurgie vertébrale est associée à des effets indésirables graves.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans les registres spécialisés du groupe Cochrane sur les maladies neuromusculaires (31 juillet 2012), MEDLINE (de janvier 1966 à juillet 2012), EMBASE (de janvier 1947 à juillet 2012), CENTRAL (2012, Numéro 7 dans the Cochrane Library), CINAHL Plus (de janvier 1937 à juillet 2012), Proquest Dissertation et Thesis Database (de janvier 1980 à juillet 2012), et le National Institute of Health Clinical Trials Database (juillet 2012). Aucune restriction de langue n'a été imposée.

Critères de sélection: 

Nous souhaitions inclure dans la revue les essais cliniques contrôlés utilisant une assignation de traitement randomisée ou quasi-randomisée évaluant toutes les formes de chirurgie vertébrale de la scoliose chez les personnes atteintes d'une dystrophie musculaire de Duchenne. Les interventions témoins auraient été aucun traitement, un traitement non-opératoire ou une forme différente de chirurgie vertébrale.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont examiné de manière indépendante les résultats de la recherche, ils ont évalué les caractéristiques de l'étude par rapport aux critères d'inclusion afin de décider lesquelles seraient incluses dans la revue.

Résultats principaux: 

Au cours de la recherche, 47 études étaient pertinentes, mais aucune ne répondait aux critères d'inclusion de la revue parce qu'il ne s'agissait pas d'essais cliniques, mais de revues prospectives ou rétrospectives de séries de cas.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.