Thérapie cognitivo-comportementale pour les acouphènes

L'acouphène peut être décrit comme la perception d'un son dans l'oreille ou dans la tête. L'acouphène subjectif n'est entendu par personne d'autre. Jusqu'à présent, aucun traitement particulier des acouphènes ne s'est avéré efficace chez tous les patients.

La thérapie cognitivo-comportementale a initialement été développée pour traiter la dépression. Elle a ensuite été également utilisée dans le traitement de l'anxiété, de l'insomnie et des douleurs chroniques. Il s'agit d'une forme de traitement psychologique ayant recours à la relaxation, à la restructuration des pensées et à des situations difficiles visant à améliorer l'attitude du patient vis-à-vis des acouphènes.

L'objectif de cette revue était déterminer si la thérapie cognitivo-comportementale est efficace dans la prise en charge des patients souffrant d'acouphènes.

Huit essais (468 participants) ont été inclus dans cette revue. L'analyse des données n'a révélé aucun effet significatif sur l'intensité subjective des acouphènes. Nous avons cependant observé une amélioration significative de la dépression associée aux acouphènes et de la qualité de vie (diminution de la gravité globale des acouphènes), ce qui indique que la thérapie cognitivo-comportementale produit un effet positif sur la façon dont les patients font face aux acouphènes.

Les futures recherches devraient utiliser un nombre limité de questionnaires validés de manière plus cohérente et avec un suivi plus long afin d'évaluer l'effet à long terme de la thérapie cognitivo-comportementale sur les patients souffrant d'acouphènes.

Conclusions des auteurs: 

Dans six études, aucune preuve de différence significative de l'intensité subjective des acouphènes n'était observée.

Cependant, nous avons constaté une amélioration importante des scores de dépression (dans six études) et de la qualité de vie (diminution de la gravité globale des acouphènes) dans cinq autres études, ce qui indique que la TCC produit un effet positif dans le traitement des acouphènes.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Cette revue est une mise à jour d'une revue systématique Cochrane publiée initialement dans The Cochrane Library numéro 1, 2007.

L'acouphène est une sensation auditive pouvant être décrite comme la perception d'un son, dans l'oreille ou dans la tête, en l'absence de stimulation acoustique extérieure. La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) a recours à la relaxation, à la restructuration cognitive des pensées et à l'exposition à des situations aggravantes afin de favoriser l'habituation ; elle peut bénéficier aux patients souffrant d'acouphènes, tout comme le traitement des troubles psychologiques associés.

Objectifs: 

Déterminer si la TCC est efficace dans la prise en charge des patients souffrant d'acouphènes.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur l'otorhinolaryngologie, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) ; PubMed ; EMBASE ; CINAHL ; Web of Science ; BIOSIS Previews ; Cambridge Scientific Abstracts ; PsycINFO, ainsi que dans ISRCTN et autres sources afin de recenser des essais publiés ou non. La recherche la plus récente a été effectuée le 6 mai 2010.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés dans le cadre desquels les patients souffrant d'une forme unilatérale ou bilatérale d'acouphènes en tant que symptôme principal ont reçu un traitement cognitivo-comportementale.

Recueil et analyse des données: 

Un auteur de revue (PMD) a évalué chaque rapport identifié au moyen de la stratégie de recherche documentaire. Trois auteurs (PMD, AW et MT) ont évalué la qualité méthodologique et appliqué les critères d'inclusion/exclusion. Deux auteurs (PMD et RP) ont extrait les données et effectué la méta-analyse. Les quatre auteurs ont contribué au texte final de la revue.

Résultats principaux: 

Huit essais portant sur 468 participants ont été inclus.

Pour le critère d'évaluation principal relatif à l'intensité subjective des acouphènes, aucune preuve de différence n'était observée entre la TCC et l'absence de traitement ou une autre intervention (yoga, éducation et éducation - contact minime).

En ce qui concerne les critères d'évaluation secondaires, aucune preuve n'indiquait une amélioration des scores de qualité de vie chez les participants souffrant d'acouphènes lorsque la TCC était comparée à l'absence de traitement ou à une autre intervention (éducation et éducation - contact minime). De même, aucune preuve n'indiquait une amélioration des scores de dépression lorsque la TCC était comparée à l'absence de traitement. Aucune preuve de bénéfice n'était observée pour les scores de dépression lors de la comparaison de la TCC avec d'autres traitements (yoga, éducation et éducation - contact minime).

Aucun effet secondaire/indésirable n'était signalé dans les essais.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.