Ballons de contrepulsion intra-aortiques préopératoires chez les patients subissant un pontage aortocoronarien

Les patients subissant un pontage aortocoronarien peuvent présenter une insuffisance cardiaque dans les heures qui suivent la chirurgie en raison d'une sidération myocardique. Lorsque cela se produit, des médicaments peuvent être nécessaires pour soutenir le cœur. On utilise de plus en plus souvent un dispositif d'assistance mécanique connu sous le nom de ballon de contrepulsion intra-aortique pour aider ces patients. Ce dispositif est un ballon qui est positionné à proximité du cœur, dans l'artère principale du corps que l'on appelle l'aorte. En se gonflant et se dégonflant avec les battements du cœur, il augmente le flux sanguin vers le cœur afin de lui faciliter le travail. Il s'agit d'un dispositif temporaire qui soutient le cœur durant la période postopératoire immédiate. Des preuves récentes suggèrent qu'une période de soutien préopératoire avec ce ballon de contrepulsion pourrait être utile chez certains patients afin d'essayer d'optimiser la fonction cardiaque avant le stress de la chirurgie. Cette revue suggère que le ballon de contrepulsion intra-aortique pourrait avoir des effets bénéfiques en termes de survie à l'opération, mais les essais utilisés dans cette revue présentent de nombreux problèmes de validité et d'autres essais contrôlés randomisés sont nécessaires afin de répondre à cette question de manière catégorique.

Conclusions des auteurs: 

Les preuves suggèrent que le BCIA préopératoire pourrait avoir un effet bénéfique sur la mortalité et la morbidité de groupes de patients à haut risque spécifiques subissant un pontage aortocoronarien, mais de nombreux problèmes sont observés quant à la qualité, la validité et la généralisabilité des essais. Néanmoins, les preuves disponibles ne sont pas suffisamment solides pour étendre l'utilisation du BCIA aux patients à haut risque opérés en urgence. Le défi consiste à présent à établir un profil plus précis des groupes de patients qui pourraient bénéficier de cette technique.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le ballon de contrepulsion intra-aortique (BCIA) est un dispositif d'assistance mécanique qui améliore la fonction cardiaque. Son rôle est bien établi dans les algorithmes de prise en charge du faible débit cardiaque après une chirurgie cardiaque. Des preuves de plus en plus nombreuses suggèrent qu'une période d'augmentation préopératoire au moyen d'un ballon de contrepulsion intra-aortique pourrait être utile chez certains patients subissant une chirurgie cardiaque.

Objectifs: 

Déterminer les effets du ballon de contrepulsion intra-aortique préopératoire sur la mortalité et la morbidité de différents groupes de patients subissant un pontage aortocoronarien.

La stratégie de recherche documentaire: 

Le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) dans la Bibliothèque Cochrane (numéro 3, 2009), MEDLINE (2000 à août 2009), EMBASE (1998 à août 2009), BIOSIS previews (1969 à août 2009) et ISI Proceedings (1990 à août 2009) ont été consultés. Les références bibliographiques et les registres des études en cours ont été examinés. Aucune restriction de langue n'a été appliquée.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés (ECR) de toute échelle et durée ont été inclus.

Recueil et analyse des données: 

Les articles ont été évalués par deux auteurs de manière indépendante et les divergences ont été résolues par consensus avec un troisième auteur. Les données sont présentées sous forme de rapports des cotes et d'intervalles de confiance (IC) à 95 %.

Résultats principaux: 

Six essais ont été inclus (cinq avec pompe et un sans pompe). Les résultats d'un essai supplémentaire ont été ajoutés à cette mise à jour. Au total, les données de 255 patients ont été incluses dans la méta-analyse des résultats de la mortalité ; une pompe était utilisée chez tous ces patients. De manière générale, les patients étaient considérés à haut risque ; 132 étaient traités par BCIA préopératoire et 123 servaient de témoins. Quatre décès à l'hôpital étaient rapportés dans le bras de l'intervention et 23 dans le bras témoin (rapport des cotes de 0,18, IC à 95 %, entre 0,08 et 0,41 ; P < 0,0001). Dans une analyse en sous groupe, un faible index cardiaque (< 2,0 l/mn/m2) était observé chez 21 patients sur 105 dans le bras de traitement et 59 patients sur 88 dans le bras témoin (rapport des cotes de 0,14, IC à 95 % : 0,08 à 0,25 ; P < 0,00001). Aucune analyse sans pompe versus avec pompe n'a pu être effectuée en raison du nombre limité d'études sans pompe. Néanmoins, un ECR bien réalisé suggérait un effet bénéfique du BCIA préopératoire chez les patients sans pompe.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.