Pression expiratoire positive pour la réanimation des nouveau-nés à la naissance

À la naissance, les poumons des nouveau-nés sont remplis de liquide. Après la naissance, ce liquide doit être éliminé et remplacé par de l'air. Bien que la plupart des bébés réussissent à le faire tout seuls, un nouveau-né sur 20 ou 30 doit être réanimé à la naissance, souvent en raison d'une absence de respiration ou d'une respiration inefficace. Tous les bébés réanimés reçoivent une assistance respiratoire, qui constitue l'élément le plus important de la réanimation néonatale. Divers appareils sont utilisés pour aider les bébés à commencer à respirer normalement. Certains de ces appareils permettent aux soignants d'appliquer une pression d'entretien connue sous le nom de pression expiratoire positive (PEP), qui permet de maintenir les poumons gonflés. À ce jour, seuls deux essais ont examiné cette question. Bien que la PEP soit associée à certains effets bénéfiques, les informations sont insuffisantes pour recommander une administration systématique dans la pratique.

Conclusions des auteurs: 

Les preuves sont insuffisantes pour déterminer l'efficacité et l'innocuité de la PEP pendant la ventilation en pression positive dans la réanimation néonatale. Des essais cliniques randomisés comparant une ventilation en pression positive avec et sans PEP dans la réanimation néonatale sont nécessaires.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Une ventilation efficace est essentielle au succès de la réanimation néonatale. La ventilation en pression positive est initiée à l'aide d'appareils de ventilation manuelle qui peuvent délivrer ou non une pression expiratoire positive (PEP). La PEP est connue pour avoir des effets bénéfiques chez des modèles animaux prématurés et est couramment utilisée dans la ventilation mécanique en soins intensifs néonatals.

Objectifs: 

Déterminer si l'utilisation de PEP pendant la ventilation en pression positive dans la réanimation néonatale réduit la mortalité ou la morbidité.

La stratégie de recherche documentaire: 

La stratégie de recherche documentaire standard du groupe de revue Cochrane sur la néonatologie a été utilisée. Nous avons consulté PubMed (1966 à mai 2004) en utilisant les termes MeSH Nourrisson, Nouveau-né, Réanimation et Respiration en pression positive, ainsi que les termes génériques Pression expiratoire positive ou PEP. Nous avons consulté le registre Cochrane central des essais contrôlés (Bibliothèque Cochrane, numéro 1, 2004) en utilisant les termes Nouveau-né et Réanimation. Aucune restriction de langue n'a été appliquée. Nous avons examiné les résumés de la Society for Pediatric Research et de l'European Society for Pediatric Research de 1995 à mai 2004. Nous avons également recherché des résumés dans Anaesthesiology, Canadian Journal of Anaesthesia, British Journal of Anaesthesia, Anaesthesia and Intensive Care et Anaesthesia and Analgesia.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés comparant des appareils de ventilation délivrant une PEP à des appareils ne délivrant pas de PEP dans la réanimation des nourrissons à la naissance.

Recueil et analyse des données: 

Nous avions prévu d'évaluer la méthodologie relative à l'assignation en aveugle de la randomisation, l'intervention et les mesures des résultats, ainsi que la réalisation du suivi. Nous avions prévu d'évaluer l'effet thérapeutique à l'aide d'un modèle à effets fixes en utilisant le risque relatif (RR), la réduction du risque relatif, la différence de risques (DR) et le nombre de sujets à traiter (NST) pour les données catégorielles, et l'écart type moyen et la différence moyenne pondérée (DMP) pour les données continues. Nous avions prévu d'évaluer l'hétérogénéité afin de déterminer s'il était possible de combiner les résultats.

Résultats principaux: 

Aucune étude ne remplissait les critères d'inclusion de cette revue.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.