Alimentation entérale (par sonde) chez les patients atteints de sclérose latérale amyotrophique, également connue sous le nom de maladie des motoneurones

La sclérose latérale amyotrophique/maladie des motoneurones est une maladie neuromusculaire évolutive entraînant un affaiblissement musculaire puis une paralysie. Elle est généralement mortelle. À un moment ou à un autre de la maladie, la plupart des patients ont des difficultés à mâcher et à déglutir (dysphagie). Cela peut entraîner une perte de poids significative. À ce stade, une alimentation entérale consistant à placer une sonde d'alimentation dans l'estomac via la paroi abdominale (également connue sous le nom de gastrostomie endoscopique percutanée) pourrait être recommandée pour maintenir une nutrition appropriée. Cette revue examine les preuves issues d'essais cliniques randomisés portant sur des patients recevant une alimentation par sonde par rapport à des patients n'en recevant pas en termes de survie, de maintien d'une nutrition adéquate, de qualité de vie et de complications liées à la mise en place de la sonde d'alimentation. Aucun essai contrôlé randomisé n'a été identifié. Des preuves non randomisées suggéraient que l'alimentation entérale était associée à des bénéfices, mais ces résultats devront être confirmés dans le cadre d'un essai contrôlé randomisé à grande échelle.

Conclusions des auteurs: 

Aucun essai contrôlé randomisé ne permet de déterminer si l'alimentation par sonde entérale est bénéfique par rapport au maintien de l'alimentation orale pour les critères de jugement évalués. Les meilleures preuves disponibles à ce jour suggèrent un avantage en termes de survie chez certains patients atteints de sclérose latérale amyotrophique/maladie des motoneurones, mais ces conclusions sont provisoires. Les preuves d'amélioration de la nutrition sont également incomplètes mais sont provisoirement favorables. La qualité de vie a été évaluée dans certaines études et doit faire l'objet d'une attention supplémentaire. Sur la base de plusieurs études non randomisées récentes comparant des approches chirurgicales et radiographiques pour l'insertion d'une sonde d'alimentation, ces deux procédures semblent équivalentes dans l'insertion d'une sonde de GEP.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Une alimentation entérale (par sonde) est proposée à de nombreux patients atteints de sclérose latérale amyotrophique/maladie des motoneurones qui ont des difficultés à déglutir (dysphagie) et à maintenir un apport nutritionnel adéquat, ce qui entraîne une perte de poids.

Objectifs: 

Examiner l'efficacité de la gastrostomie endoscopique percutanée ou d'un autre type d'alimentation par sonde sur :

(1) la survie ;

(2) le statut nutritionnel ;

(3) la qualité de vie ;

(4) les complications mineures et majeures de la gastrostomie endoscopique percutanée.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre des essais du groupe Cochrane sur les affections neuromusculaires (24 novembre 2009), MEDLINE (de janvier 1966 à septembre 2009) et EMBASE (de janvier 1980 à septembre 2009) afin d'identifier tous les articles portant sur une alimentation par sonde entérale dans la sclérose latérale amyotrophique/maladie des motoneurones. Les résultats ont été examinés afin d'identifier des essais contrôlés randomisés et les études non randomisées potentiellement éligibles dans la revue et la discussion. Nous avons examiné les références bibliographiques des articles publiés et établi des communications personnelles afin d'identifier d'autres références.

Critères de sélection: 

Les critères de sélection a priori incluaient les essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés évaluant l'efficacité de la gastrostomie endoscopique percutanée ou d'autres types d'alimentation par sonde. En l'absence d'essais remplissant les critères de sélection, toutes les études contrôlées prospectives et rétrospectives ont été examinées dans les sections Contexte et Discussion de cette revue.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons évalué les plans d'étude et extrait les données de manière indépendante. Nous avons évalué les critères de jugement suivants : (1) le taux de survie en mois (critère principal), (2) l'état nutritionnel mesuré par le changement de poids, le changement de l'indice de masse corporelle ou tout autre indice quantitatif de l'état nutritionnel, (3) la qualité de vie perçue par l'intéressé et (4) l'innocuité de la procédure sur la base des complications mineures et majeures de l'insertion chirurgicale ou guidée par radiologie de la sonde de GEP.

Résultats principaux: 

Nous n'avons identifié aucun essai contrôlé randomisé comparant l'efficacité de l'alimentation par sonde entérale chez des patients qui continuaient à s'alimenter par voie orale sans alimentation entérale. Nous avons résumé les résultats des études rétrospectives et prospectives à la section Discussion.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.